Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Etats-Unis : une attaque terroriste « à motivation raciale » à Buffalo, au moins 10 personnes tuées dans un supermarché

Article Lu 1756 fois

La majeure partie des victimes de ce crime sont noires. Le terroriste a été arrêté et le FBI enquête sur « un crime haineux » et « un cas d’extrémisme violent à motivation raciale ».

Le Monde



Etats-Unis : une attaque terroriste « à motivation raciale » à Buffalo, au moins 10 personnes tuées dans un supermarché
Un homme lourdement armé et vêtu d’habits de combat a ouvert le feu, samedi 14 mai, dans un supermarché de la ville de Buffalo, dans l’Etat de New York, faisant au moins dix morts et trois blessés, parmi lesquels onze Afro-Américains. L’assaillant a rapidement été arrêté par la police.

Le FBI a ouvert une enquête pour crime raciste. « Nous enquêtons sur cet incident comme étant à la fois un crime motivé par la haine et une affaire d’extrémisme violent à motivation raciale », a déclaré Stephen Belongia, agent spécial du FBI à Buffalo, lors d’une conférence de presse dans cette ville située au bord du lac Erié, juste à la frontière du Canada.

Le tueur, un jeune homme de 18 ans dont l’identité n’a pas encore été révélée, aurait voyagé de longues heures, depuis un autre comté de cet Etat, pour se rendre dans ce supermarché de l’enseigne Tops. Selon les autorités locales, il a diffusé en direct ce massacre grâce à une caméra positionnée sur le casque qu’il portait.

Le chef de la police de Buffalo, Joseph Gramaglia, a expliqué que le tueur présumé a d’abord tiré sur quatre personnes sur le parking du supermarché, en tuant trois d’entre elles, avant d’entrer dans le commerce. Là, un garde de sécurité, ancien policier à la retraite, a tiré sur l’assaillant, mais ce dernier, protégé par son gilet pare-balles, n’a pas été blessé et a abattu ce garde. Lorsque la police est arrivée sur les lieux en milieu d’après-midi, l’homme armé a dirigé son arme contre lui au niveau du cou mais s’est finalement rendu aux forces de l’ordre, selon le commissaire Gramaglia.

« Un crime de haine raciste », selon le shérif
« C’est un jour de grande douleur pour notre communauté, a déclaré le maire de Buffalo, Bryon Brown. Beaucoup d’entre nous sont souvent allés dans ce supermarché. Nous ne pouvons pas laisser cette personne pleine de haine diviser notre communauté ou notre pays. »

« C’était clairement un crime de haine raciste. », a déclaré le shérif du comté d’Erie, John Garcia, au cours d’une conférence de presse. Le supermarché se trouve dans un quartier peuplé en majorité par des Afro-Américains. Les autorités affirment que parmi les 13 victimes se trouvaient onze personnes noires et deux blanches.

L’assaillant, qui portait une caméra, a commencé à diffuser son crime sur la plate-forme Twitch, laquelle s’est déclarée « dévastée » et a promis une « tolérance zéro contre toute forme de violences ». Le réseau social a déclaré que le compte de l’assaillant avait été « suspendu de manière définitive » et qu’il surveillait tous les comptes susceptibles de rediffuser ce contenu.

Des médias américains ont également évoqué un « manifeste » à caractère raciste qui aurait été diffusé sur Internet et les réseaux sociaux, comme c’est souvent le cas dans les crimes commis par des suprémacistes blancs. Selon le New York Times, ce document de 180 pages faisait référence à la thèse conspirationniste et raciste du « grand remplacement » de la population blanche. Devant la presse, le procureur local du comté, John Flynn, a annoncé que le suspect serait inculpé de meurtre avec préméditation, avant que le FBI n’ouvre une enquête pour crime « à motivation raciale ».

« Une fusillade abominable », pour Joe Biden
Le président américain, Joe Biden, a dénoncé samedi soir une « fusillade abominable », selon sa porte-parole, Karine Jean-Pierre. En visite à New York en février, il s’était insurgé contre la hausse des violences par armes à feu dans la ville et avait promis d’en faire davantage à l’échelon fédéral contre ce fléau.

Selon le programme Small Arms Survey, il y avait en 2017 environ 393 millions d’armes à feu aux Etats-Unis, soit plus que d’habitants. En 2021, elles ont causé la mort de 45 000 personnes dans le pays, dont environ 24 000 suicides, selon l’organisation Gun Violence Archive.
Le droit de posséder des armes est garanti par la Constitution. Plusieurs initiatives d’élus pour renforcer la législation sur les armes ont échoué au Congrès ces dernières années

Le Monde

Article Lu 1756 fois

Dimanche 15 Mai 2022




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State