Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Baya Bathily, Désigner : La passion du cuir et de la maroquinerie

Article Lu 11450 fois

Baya Bathily, plus connue sous le nom de «Baya Design», est une cordonnière, spécialiste dans la confection d’objets divers : sacs, porte-documents, chaussures, objets d’ornement et d’usage pour les bureaux… Guidée par sa passion, elle a réussi à s’imposer tant bien que mal dans son milieu.



RUFISQUE – Taille élancée, forte corpulence, Baya Bathily présente au public du Centre culturel Maurice Guèye de Rufisque ses œuvres faites de cuir, de tissus et d’objets de récupération. La trentaine bien sonnée, la jeune dame s’intéresse à tout ce qui touche à la maroquinerie et à la cordonnerie. Une passion qu’elle a développée depuis toute jeune quand elle se rendait d’atelier en atelier pour voir les gens à l’ouvrage. Elle s’enchantait à l’idée de regarder les hommes s’échiner pour façonner des objets divers à partir du cuir en se servant des ciseaux, scalpels et autres outils.

Dans son travail, Baya se sert du cuir, des tissus usés et autres objets réutilisables. Comme dans une forme d’économie circulaire, elle se prête au recyclage de ces matières pour en faire des chaussures, bracelets, sacoches et sacs. La jeune dame a toujours souhaité innover et apporter une touche nouvelle à sa passion. Mais, il lui fallait d’abord trouver un établissement pour se former. Ne trouvant malheureusement pas une école, elle dut se résoudre à se rapprocher des cordonniers traditionnels pour assouvir sa passion. Baya Bathily passera ainsi auprès de différents maîtres cordonniers. «C’est cela qui m’a poussée à aller vers les ateliers de cordonnerie. Aujourd’hui, je ne l’ai pas regretté», confie-t-elle.
«Baya Design».

Après cette étape, cette passionnée de la maroquinerie décide alors de suivre sa propre voie et de lancer ainsi son initiative «Baya Design». C’est la concrétisation du rêve de cette jeune femme qui a toujours voulu apporter une nouveauté dans ce domaine. Ce qui n’était pas une évidence dans ce milieu où le regard des autres lui rappelait sa condition de femme.
Néanmoins, Baya Bathily, contre vents et marées et devant l’opposition de sa famille pour des considérations socioculturelles, va épouser ce métier généralement réservé aux hommes appartenant à une certaine catégorie sociale. Mais portée par sa passion pour le cuir et le design, elle brave toutes les épreuves pour réaliser son rêve. «Au début, ce n’était pas facile. Tout le monde trouvait bizarre le fait qu’une femme s’intéresse à ce genre de métier. Je fais, en même temps, le recyclage des articles qui sont en fin de vie pour ainsi contribuer à la protection de l’environnement», explique-t-elle.

À la tête d’une petite entreprise, Baya emploie, aujourd’hui, cinq personnes qui sont toutes salariées. Elles l’aident dans la confection des œuvres. Si au début c’était compliqué pour écouler les produits, actuellement, après quelques années d’exercice, la jeune femme a commencé à mieux comprendre les rouages du milieu et les circuits de commercialisation. «Pour le moment, le travail ne nous permet pas de vivre de notre art, mais on peut dire quelque part que ça va», lâche-t-elle, avec un sourire timide.
Ambitieuse et avide de succès, Baya Bathily a envie de s’exporter, de faire grandir son business. Seulement, les conditions des banques sont un peu difficiles pour la dame. Aujourd’hui, elle est à la recherche de financements pour faire grandir son entreprise. Déjà, elle a pu bénéficier d’un prêt sans intérêt auprès de la Fondation Sococim. Ce financement lui permettrait «d’acquérir de nouvelles machines et de renforcer son effectif en vue d’aller à l’assaut du marché» national et international.

LeSoleil Daouda GUEYE (Correspondant)


Article Lu 11450 fois

Dimanche 11 Décembre 2022




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State