Référence multimedia du sénégal
.
Google

YEUMBEUL: Un concubinage entre Oumou Diallo et Iamin Sow rompu a failli tourner à un crime passionnel

Article Lu 12388 fois


YEUMBEUL: Un concubinage entre Oumou Diallo et Iamin Sow rompu a failli tourner à un crime passionnel
Le marchand ambulant I. Sow a débarqué avec un coupe-coupe, au domicile conjugal de son ex concubine guinéenne O. Diallo, pour se venger de celle-ci qui l’a largué et s’est mariée à un autre homme. Mais, mal lui en a pris.



La Guinéenne O. Diallo a été victime d’une tentative de meurtre avec préméditation de la part de son ancien concubin I. Sow. Qui en voulait à mort à la jeune femme, depuis que cette dernière a décidé d’enterrer sa vie de concubine avec le marchand ambulant. Tous les deux ont vécu pourtant en concubinage pendant de très longues années dans un quartier populeux de la commune de Yeumbeul.
Sow est âgé juste de 29 ans et célibataire sans enfant. La fille O. Diallo vit encore dans le célibat et étrenne ses 30 ans et exerce le métier de vendeuse dans la localité. Au détour d’une rencontre, ils tissent une relation amoureuse au fil du temps et décident de mener une vie de concubinage. Et pourtant, rien ne présageait une telle idylle entre Sow et la jeune femme guinéenne. Cette dernière avait opposé une fin de recevoir à l’offre sentimentale du bonhomme, qui refusait de lâcher du lest et continuait ses assiduités pour conquérir le cœur de la demoiselle. Qui a fini par céder face à la témérité et la détermination du marchand ambulant.
Sow en veut à mort à son ancienne concubine, qui se marie à un autre
Après quelques années de vie de concubinage, la jeune femme rompt les amarres d’avec le sieur Sow, fait la connaissance d’un certain Y. Diallo et se marie avec lui. Son ex petit-ami concubin entre dans une colère noire et décide de se venger. Il guette la moindre apparition de son ex dans la rue, la prend en filature et l’abreuve de toutes sortes injures. Il la persécute, la jette en pâture au voisinage et menace d’user des pratiques mystiques contre elle. La fille considère les menaces comme des délires d’un dépité amoureux et continue de vivre sa nouvelle vie de mariée. Mais, mercredi 25 avril dernier, elle a été interceptée dans les rues de Bène Baraque, puis rouée de coups de poing par son ex. Elle se procure ainsi un certificat médical de 5 jours d’incapacité temporaire de travail et dépose une plainte contre lui à la police de Yeumbeul.
Il crie son nom dans la rue, monte nuitamment sur le toit de sa chambre et casse l’ardoise avec une brique
Traqué par la police, Sow se fait discret et disparait dans la nature pendant une longue période. Il réapparait, rumine toujours sa colère et continue de mener la vie dure à son ex. Il se rend souvent la nuit devant la fenêtre de la chambre de la dame et se met à crier à se rompre les cordes vocales le nom de celle-ci. Il escalade nuitamment le mur de la maison et balance une brique sur le toit de la pièce, qui casse l’ardoise de la chambre et frôle la tête de l’époux de son ancienne concubine. Il se rend le lendemain au garage du laveur du mari de la dame et se renseigne sur les horaires de celui-ci, histoire de lui régler son compte. Il retourne chez son ex concubine, avec un coupe-coupe caché sous ses habits, débite des insanités et tente d’attenter à la vie de la dame mariée.
Il débarque chez son ex, avec un coupe-coupe; le commissaire Ibrahima Diouf déjoue le plan de crime passionnel
Alerté, le commissaire de police de Yeumbeul, Ibrahima Diouf, active ses hommes, qui surprennent Sow sur les lieux et l’interpellent. Ils le fouillent, trouvent l’arme blanche sur lui et le conduisent au commissariat. Sow a tenté de noyer le poisson en présentant O. Diallo comme son épouse avec qui il a un enfant, avant de ravaler ses allégations. Il reconnait les faits et affirme avoir voulu juste intimider son ex concubine avec le coupe-coupe, avant de réclamer son argent prêté à celle-ci, qui dégage en touche et avoue avoir été la concubine du mis en cause. «Je lui dois rien. J’ai été sa concubine pendant de longues années, mais on n’a jamais eu d’enfant. Il était devenu fou furieux lorsque j’ai rompu avec lui pour me marier avec le nommé Y. Diallo. Il m’en a fait voir de toutes les couleurs. Il débarquait nuitamment sous ma fenêtre et crier mon nom alors que je me trouvais dans ma chambre avec mon mari», a soutenu la Guinéenne à nos sources. Le mis en cause a été déféré hier au parquet pour coups et blessures volontaires, menaces de mort et détention d’arme blanche.
Vieux Père NDIAYE

www.jotaay.net

Article Lu 12388 fois

Jeudi 17 Mai 2018




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State