Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Victoire des « Lions » à la Can : Un booster moral pour le Sénégal

Article Lu 11767 fois

Au-delà de cimenter l’identité nationale, la victoire des « Lions » à la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun peut doper le moral des Sénégalais pour d’autres succès dans bien des domaines.



Victoire des « Lions » à la Can : Un booster moral pour le Sénégal
Selon un sondage réalisé par l’institut Elabe en juillet 2018, juste après la victoire des Bleus à la Coupe du monde, 56% (71% chez les 18-24 ans) des Français estimaient que cette consécration allait renforcer le patriotisme. Une minorité significative (38%) attendait même de cette nouvelle étoile « une amélioration durable du moral des Français ». « Cette victoire a d’abord un impact sur le bonheur personnel des Français, sur le fait de se sentir heureux […] C’est comme si les Français mettaient des lunettes roses pour regarder le monde, la politique, l’économie, leur chef d’entreprise, un petit peu tout ce qui les entoure », analysait le politologue Gaël Sliman dans une interview consultée sur le site ouest-France.fr. En attendant une confirmation d’études universitaires sur le sujet, on peut, sans exagération aucune, escompter les mêmes effets sur le moral des Sénégalais à la suite de la victoire des « Lions » à la Can.

Évidemment, un succès sportif, quelle que soit son ampleur, ne résout pas, comme un coup de baguette magique, les problèmes sociaux, économiques ou politiques. L’intérêt d’une victoire comme celle des « Lions » réside ailleurs. Elle est du domaine psychologique. Elle exprime et libère les Sénégalais à travers une fable unique où l’identité nationale se cimente et se renforce. Pour paraphraser Roland Barthes (« Mythologies »), on peut dire que le football est à la fois « un mythe d’expression et un mythe de projection ». Certes, l’euphorie des lendemains de victoire est éphémère. Ce qui est durable, c’est le prolongement que l’on peut réaliser, à travers le récit collectif, qu’on peut faire de cet évènement sportif glorieux (le fameux roman national).

Pour une nation pendant longtemps qualifiée de « looser » sur le plan footballistique, cette première consécration peut créer un déclic. Certains Sénégalais poussaient le pessimisme jusqu’au « mépris de soi ». Nietzsche, à qui on doit ce terme, dit, dans la « Généalogie de la morale », qu’il est un « terrain marécageux » sur lequel « poussent les mauvaises herbes » et les « plantes vénéneuses ».

Gageons que cette première étoile préfigure d’autres victoires, y compris dans d’autres domaines. « Cette victoire a un impact très important sur la population sénégalaise et ça va doper la confiance en soi. Quelle que soit la compétition dans laquelle un Sénégalais ira, sur le plan intellectuel, économique, social, sportif, on va se dire qu’un Sénégalais a déjà gagné donc il est possible qu’on le fasse », analyse le psychosociologue du sport, Dr Nalla Socé Fall (voir interview).

L’autre aspect important, c’est que le sport, le football en particulier, constitue un moyen unique d’inculquer le sentiment national. Il est fascinant de constater la facilité avec laquelle les individus, même les moins politisés, peuvent s’identifier à la nation à travers l’équipe nationale de football. Le football est d’ailleurs l’un des rares domaines où la mondialisation échoue à gommer les identités nationales. Et c’est ce qui en fait « plus qu’un jeu ».

LE SOLEIL Seydou KA


Article Lu 11767 fois

Vendredi 11 Février 2022




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State