Référence multimedia du sénégal
.
Google

Tivaouane-Confidences d’un meurtrier : «comment j’ai tué et décapité mon père…»

Article Lu 12362 fois

L’affaire du meurtre du vieux Assane Seck a connu une grande évolution. On serait devant un parricide. Le présumé meurtrier qui serait l’un de ses fils, a été arrêté par la gendarmerie. Marié et père de 2 enfants, Gora Seck aurait avoué être le bourreau de son père, qu’il a tué avec un bâton, avant de le décapiter avec une machette.



La vie est cruelle et certains en font les frais, en étant victimes d’un destin tragique, affreusement prémédité par un tiers, parfois très proche. La fin tragique que le sort a réservée au vieux Assane Seck, tué puis décapité par l’un de ses fils, en est une parfaite illustration. Un abominable parricide qui fait froid dans le dos et laisse encore aphones les membres de cette fratrie rongés par moult questions pour cerner le mobile de ce drame, survenu mercredi dernier, à Keur Assane. Agé de 71 ans, le défunt a été tué, sa tête coupée et emportée par son bourreau.

La gendarmerie qui a fouiné pour élucider ce crime, a fini par poser des pas de géants. Plus le dossier avance, plus les masques commencent à tomber. Selon une source proche de la famille éplorée, «le présumé meurtrier du vieux Assane Seck a été identifié et d’ailleurs mis aux arrêts par les hommes en bleu». Il s’agit, selon notre interlocuteur, de l’un des fils du défunt, Gora Seck. Aux gendarmes enquêteurs, «il aurait avoué son crime, affirmant être l’auteur de la mort de son père». Sur le mobile de ce crime, nos sources avancent la thèse d’un règlement de comptes avec son pater. Mais, précisent nos interlocuteurs, «lui seul pourrait donner une réponse à ses interrogations qui se bousculent dans la tête des villageois de Keur Assane», localité située à 5km de la Ville Sainte de Tivaouane. Interpellé depuis jeudi dernier, avec deux de ses frères, Gora Seck a reconnu les faits de meurtre commis sur son père. En compagnie de la Gendarmerie, ils ont effectué un retour sur les lieux du crime.

Mobile du crime

Sous les regards douloureux des villageois, Gora Seck est passé aux aveux, explicitant les circonstances du drame. Sachant que son père devait se rendre à un baptême, il aurait choisi de l’attendre à un endroit isolé de la brousse. Armé d’un gourdin et d’une machette, il aurait surpris le vieux, en lui assenant un coup de bâton à la tête. Ensuite, il a pris sa machette pour le décapiter avant d’emporter la tête et la jeter dans le puits où avaient été retrouvés les corps sans vie de la belle-fille et du petit-fils de son pater. Pour ne pas être soupçonné, Gora Seck aurait changé d’habits et caché ceux maculés de sang. Après avoir avoué son crime hier, devant tous les villageois, il a sorti les vêtements qu’il portait lors de sa barbarie. Gora Seck a ainsi été placé en garde à vue, pour assassinat. Mais il n’est pas seul à la brigade de gendarmerie. Arrêtés, sa mère et son jeune frère sont placés en garde à vue. Ils seraient les complices de Gora Seck.

b[GFM JULES SOULEYMANE NDIAYE]b

Article Lu 12362 fois

Lundi 17 Septembre 2018




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State