Référence multimedia du sénégal
.
Google

Tabaski 2020 : les filles à la course d’une belle chevelure .. « Bopp bou baxx ou rien » !

Article Lu 1330 fois


La tabaski est la plus populaire et la plus grand fête du calendrier musulman. Pour la circonstance, les jeunes filles rivalisent d’astuces et de stratégies pour paraître belle le jour « J ». En effet, tout est « envisageable » pour avoir la fameuse tenue du « Jezner » s’offrir les chaussures et la coiffure assorties à la couleur du Bazin. Et ce sont les petits amis qui font les frais de ces dépenses faramineuses.
La célébration de la tabaski prévue le 31 Juillet est une source de préoccupation de nombreux ménages sénégalais. Ils doivent faire face, en ces temps difficiles, à d’énormes dépenses. Pour cette fête si la préoccupation majeure des pères de familles est l’achat du mouton, celle des jeunes filles est tout autre. La fête de Tabaski est l’occasion pour les femmes et jeunes filles de notre pays de rivaliser en arsenal de beauté. Pour paraître la plus belle le jour de la fête, femmes et jeunes filles se ruent sur les nouvelles tendances en coiffures et tenues vestimentaires. Le port de vêtement à couture traditionnelle c’est-à-dire le Bazin et tissus africain sont préférés à l’occasion. Le coût d’une tenue et de sa couture en plus des autres parures sans compter la belle coiffure, les faux ongles et des faux cils qui accompagnent la tenue, représentent tout un budget. Et pour s’offrir ce « luxe », ne dit on pas que tous les coups sont permis.


Les coiffures anciennes à l’abandon au profit des cheveux naturels.

La perruque, une mode à prix exorbitant qui n’est pas sans faire réagir les hommes. « La coiffure est certes importante dans le style d’une femme mais en toute franchise, devrais je me ruiner pour un caprice ? Parce que se coiffer, je comprends mais vouloir impérativement des brésiliennes sur la tête n’est pas obligatoire. Je suis vraiment nostalgique du temps où les femmes se contentaient de faire des nattes avec leurs propres cheveux… au moins la bourse des hommes servait à gérer les besoins d’ordre prioritaires», proteste Modou Ba, fonctionnaire.
Porter une perruque est une mode au Sénégal surtout dans la capitale, Dakar. Presque toutes les femmes en ont une sous la main. Longue, courte, frisée ou lisse, la femme a maintenant le pouvoir de s’offrir la coiffure qui lui plaît quand elle le souhaite. Même si les avis sont partagés sur le sujet, l’essentiel c’est de pouvoir garder sa perruque sur la tête ! Certaines iront mêmes jusqu’à dire « Soumeu amoul loumeu solle sakh , na sama bop baxx »

Capricieux!!








Actunet

Article Lu 1330 fois

Vendredi 24 Juillet 2020




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Août 2020 - 07:49 Et si nous apprenions à écouter?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State