Référence multimedia du sénégal
.
Google

Simulacre de prière, pour la première fois en France, l’imam est une femme

Article Lu 1492 fois

Ce samedi après-midi, dans le plus grand secret, deux femmes ont dirigé une farce de prière, où le port du voile n’est pas obligatoire.



Simulacre de prière, pour la première fois en France, l’imam est une femme
Le temps est comme suspendu à cet instant précis. Dès les premiers échos de l'appel à la prière, les 70 fidèles sont saisis par cette voix qui répète en arabe : « Dieu est le plus grand. » Une voix qui, pour la première fois en France, est féminine.

C'était ce samedi, à 13h30, dans une salle louée à Paris dont l'adresse est tenue secrète pour des questions de sécurité. La convertie, Anne-Sophie Monsinay, a d'ailleurs fait part d'attaques, « heureusement moins nombreuses que les encouragements ». « Exceptionnellement, ce temps de prières a lieu un samedi car nous n'avons pas pu l'organiser un vendredi pour des raisons logistiques. Tous les autres rendez-vous, qui se tiendront une fois par mois dans d'autres lieux, se dérouleront le vendredi soir selon le format traditionnel du culte », précise Eva Janadin.

Des cérémonies mensuelles chargées de mesurer, dans un premier temps, l'affluence des fidèles.

Dans un second temps, les deux imames envisagent de trouver un lieu fixe qui deviendrait le premier lieu de culte musulman dirigé par des femmes. S'il n'existe pas encore, il a déjà un nom : la mosquée Simorgh, du nom d'un oiseau mythologique que l'on retrouve chez le poète soufi iranien, Attar. Dans ses écrits, la quête de cet oiseau permettrait de trouver son « moi » profond.

Cette doctrine est fondée sur quatre grands principes : l'égalité entre les femmes et les hommes d'abord. Toute femme qui le désire peut ainsi devenir imame, prêcher et prier avec les hommes dans la même salle sans hiérarchie spatiale et dans une totale mixité. Ce samedi, c'est bien le cas. Femmes et hommes prient les uns à côté des autres, dans une quasi-parité. Second principe : la liberté de porter ou non le voile « qui relève du choix personnel », insiste Eva Janadin. De fait, pour la première, moins d'une dizaine de femmes ont choisi de se couvrir les cheveux.

L'inclusivité ensuite : aucune discrimination en raison de l'orientation sexuelle, du genre, de l'origine ou de la religion d'un individu n'est tolérée. Enfin, la francophonie. Tous les sermons sont ainsi prononcés en français et toute formule arabe est systématiquement traduite pour garantir la compréhension du discours.

Deux enseignantes converties à l'islam
La voix de l'adhan (appel à la prière), c'est celle d'Anne-Sophie, 29 ans, professeure de musique. Avant elle, Eva, 30 ans, professeure d'histoire, a fait les salutations : « que la paix, la miséricorde et les bénédictions de Dieu soient avec vous ». Converties depuis une dizaine d'années, elles sont les fondatrices de l'association cultuelle, née en 2018 : Voix d'un islam éclairé (VIE), qui compte actuellement 200 adhérents. C'est via ce réseau que les fidèles se sont déplacés en nombre pour cette première rencontre. Faute de places, certains sont restés à la porte.

Lors de la prière dans une salle commune, fidèles féminins et masculins ne seront pas mélangés mais chacun d'un côté. « Car il peut y avoir des gens un peu gênés au moment de la prosternation. En revanche, tout le monde sera sur la même ligne », explique-t-elle. Le port du voile ne sera pas obligatoire. Avec une communauté de fidèles réunis dans une association cultuelle loi 1905 fraîchement créée, elle souhaite, « idéalement », acquérir un espace de 300 m2 dans lequel il sera aussi possible de « transmettre un enseignement ».

Depuis la présentation officielle de ce projet en janvier, la théologienne a été la cible de menaces sur les réseaux sociaux. Elle est devenue imame au printemps.


Article Lu 1492 fois

Dimanche 8 Septembre 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State