Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Silence, on marginalise, persécute, tue… les albinos

Article Lu 115144 fois

En Afrique, celui ou celle atteint(e) d’albinisme est vu(e) différemment selon les sociétés. De ce fait dans certains milieux, les albinos sont considérés comme des porteurs de malheur ou, au contraire, idolâtrés. Selon différentes perceptions en Afrique, ils sont marginalisés, persécutés, souvent tués. Au Sénégal - cette attitude tend à disparaître -, on crachait à la vue d’un albinos, parce que, pensait-on, sa présence était le signe avant-coureur d’un évènement malheureux.



Silence, on marginalise, persécute, tue… les albinos
« Tonton *, j’arrive pas à trouver quelqu’un pour me tresser. Partout, on me rejette ou on pense que je viens pour mendier », balance la petite Aïssatou atteinte de l’albinisme, qui n’arrive pas à comprendre sa marginalisation dans la société qui l’a vu naitre. Au Sénégal, ils ont plusieurs centaines d’albinos à poser la même question qu’elle. En fait, dans ce pays où on dit que 95% de la population est musulman, les albinos sont marginalisés. Et pour cause, ils sont généralement considérés comme porteurs de malheur ; au point que personne ne veut les approcher. Si c’est le cas, c’est parce qu’on obéit à des recommandations d’un charlatan pour lui offrir des offrandes. Au Sénégal, il se dit que « celui qui entretient un rapport sexuel avec une albinos, devient riche à jamais ». Récemment, le président de l’association nationale des albinos s’en est ouvertement pris aux autorités sénégalaises qui, dit-il, « n’apportent aucune assistance et aucune protection aux albinos ».

Ailleurs, en Afrique, la situation des albinos n’est pas des plus heureuses. La peur qui anime quotidiennement Alfred Kapole est révélatrice en Tanzanie où les 170.000 albinos pourchassés, vivent terrés et terrorisés. « Quand il marche dans la rue, Alfred Kapole sait que ses jambes, ses bras, sa peau, sa langue et ses cheveux valent des milliers de dollars : en Tanzanie les organes des albinos, recherchés pour leurs pouvoirs soi-disant magiques, se vendent à prix d’or. Alors, il se cache », relève-t-on dans un article d’un journal occidental. Et lui-même de témoigner : "Un jour, on allait à l’hôpital avec le secrétaire et le trésorier de l’association des albinos, quand des ouvriers ont commencé à crier : + tiens, voilà une bonne occasion de se faire du fric +", raconte Alfred, président de cette association pour la région de Mwanza (Nord Tanzanie).

« C’est l’impunité dans ce domaine en Tanzanie », fait observer l’albinos tanzanien. Puisque, dit-il, « les ouvriers furent arrêtés puis relâchés. « Tremblant comme une feuille, caché derrière ses lunettes et son chapeau de feutre noir » - ainsi le décrit l’article -, il déclare : « Il y a trop d’impunité, c’est pourquoi nous vivons dans la peur ».

Comme beaucoup dans son cas en Afrique de l’Est, il a dû quitter son emploi de peur d’être kidnappé, tué et démembré, comme 43 albinos assassinés l’année dernière dans ce pays - sans compter les nourrissons tués par leurs propres parents.

Selon la population, des sorciers utilisent les organes et les os des albinos dans des décoctions porte-bonheur qui, selon les croyances locales, permettent aux chercheurs de diamants de trouver des brillants, tandis que des pêcheurs utilisent leurs cheveux pour appâter les poissons du lac Victoria.

En février 2008, Mariam Emmanuel, cinq ans, fut ainsi massacrée dans sa chambre. "En pleine nuit, trois hommes sont arrivés avec des torches. Ils l’ont empoignée et l’un d’entre eux a sorti un grand couteau. Un homme l’a égorgée tandis qu’un autre la maintenait. Elle se débattait", raconte sa sœur Mindi, 12 ans, alors cachée sous ses draps. "Ils ont recueilli son sang dans un pot, l’ont bu, puis ont coupé ses deux jambes au niveau du genou et ont coupé sa langue. Ils ont mis tout ça dans un sac et sont partis", poursuit la fillette terrorisée. C’est ainsi que les autorités tanzaniennes ont pris des mesure de protection comme l’instauration d’une escorte au service des enfants albinos désirant continuer à aller a l’école malgré la peur. Le gouvernement a notamment annoncé des sanctions très sévères à l’encontre de personnes mêlées à ces crimes allant jusqu’à la peine de mort.

Au Burundi, le cadavre d’une petite fille albinos de six ans a été retrouvé, sans la tête et les membres. Cette mise à mort est liée à certains rituels médicaux africains, rapporte la BBC.

Les albinos dans la région ont été visés à cause d’une croyance colportée par des sorciers selon laquelle, les parties du corps d’un albinos peuvent être utilisées pour concocter des breuvages magiques. Cette jeune fille, attaquée ce dimanche, était la sixième albinos à trouver la mort au Burundi depuis septembre.

Idem pour la République démocratique du Congo (Rdc) où les tentatives de chasse aux albinos ont été signalées à Lemera dans la collectivité chefferie de Befuliro, au Sud-Kivu, où une femme d’une trentaine d’années a essayé d’enlever, en l’absence de ses parents, une fillette albinos de 4 ans. Soupçonné par les voisins, l’auteur de l’acte qui n’a pas pu être identifié, a fui pour une destination inconnue. Inquiets de cette situation, les parents de l’infortunée ont alerté les autorités et porté plainte contre inconnu. Cette situation se déroule au moment où tous les parents ayant des enfants albinos dans cette partie du pays sont désemparés, ne sachant dans quelles conditions, les garder du fait qu’ils sont en danger permanent. En effet, la chasse aux albinos pour vendre leurs organes pour des pratiques fétichistes, serait fréquente dans certains pays d’Afrique, en particulier en Afrique de l’Est.

Selon l’encyclopédie libre Wikipédia, l’albinisme est une maladie génétique. L’affection se caractérise par une absence de pigmentation de la peau, des poils, des cheveux, des yeux, due à l’absence de mélanine. Elle peut toucher les mammifères (et donc les humains), les oiseaux, les poissons, les amphibiens et les reptiles. On peut mettre en cause pour des raisons éthiques la notion de pathologie, dans la mesure où l’albinisme peut être considéré comme une simple variation, non pathogène, du phénotype. Cette maladie est sous plusieurs formes possibles : l’albinisme partiel (albinisme oculaire) ou l’albinisme total (albinisme oculo-cutané). Les albinos ont une vision déficiente et sont sujets à des cancers de la peau s’ils ne sont pas protégés du soleil. En présence d’un individu blanc, on ne doit pas confondre l’albinisme avec le leucistisme qui est le contraire du mélanisme. Dans un cas de leucistisme, il n’y a pas de sensibilité accrue à la lumière solaire.

Malgré la peur qui amine les albinos dans plusieurs pays d’Afrique, les gouvernants traînent les pieds à apporter secours et assistance à cette catégorie de population. Selon des sources sûres, seule l’Afrique a créé des structures spécialement conçues pour les albinos. Au Mali, même, s’il n’y a pas de politique pour les albinos, le gouvernement prend souvent des initiatives en direction des albinos comme c’est le cas avec le téléthon qu’il a organisé, courant 2008, auquel ont participé le chanteur Salif Keïta et sa fille (atteinte aussi d’albinisme).

En tout cas, les rares associations d’albinos qui existent à travers le monde s’activent pour que le droit de cette catégorie d’individus soit connu de tous et respecté. Elles prônent la mise en place de structures de consultations médicales, de financement pour l’achat des crèmes solaires et des lunettes teintées. Et elles demandent qu’un gros travail soit fait pour la réhabilitation de l’image des albinos.

Abdou TIMERA

* souvent, on use de cette formule affective pour parler de l’oncle maternel

Source: Ferloo.com

Article Lu 115144 fois

Vendredi 6 Février 2009





1.Posté par pointini le 06/02/2009 17:01
vraiment cette histoire de poursuite aux albinos me rend malade. Barkey serign bi africain mo N&^$#$ kh*&%*^

2.Posté par coco chanel le 06/02/2009 17:34
afrique rek la am, lii
Nos problèmes les plus terre à terre ne sont pas résolus encore de développement

3.Posté par YVES le 06/02/2009 23:50
C'est triste;n'importe qui peut être parent d'un enfant albinos.Savez vous que dans certains pays on réserve le même sort aux jumeaux alors dans d'autres ils sont adulés?Tout ceci est le fruit de la peur et de l'ignorance.Les albinos doivent bénéficier de la protection des pouvoirs publics par l'éducation et l'information .Il s'agit de démontrer que ce n'est parce qu'ils souffrent d'une maladie génétique non transmissible qu'ils sont différents de nous et n'ont pas droit a notre respect.

4.Posté par lââle le 07/02/2009 02:04
NON,mais...!!!! parfois il m'arrive meme D'AVOIR HONTE d'être NOIR......!!!!!!!!!!!
- Gnii GNOO, TOCHT Séén *ù!ù*ND°¨£¨% Waay.....................;:
;;;;;;;;;;;;;;;............ L'AFRICAIN NE CHANGERA JAMAIS.....;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

5.Posté par vraiment!!! le 07/02/2009 03:44
laale tu as tout dit

6.Posté par Afriq le 07/02/2009 04:31
C'est triste!!!! Aucun etre humain conscient ne peut pas comprendre ces idoities...Au Senegal, pays repute par sa tolerance, on vit les memes problemes....On ne respecte personne... les handicapes, les lepreux, les talibes, les albinos.....

7.Posté par Mactar dia bah le 04/03/2009 14:08
c'est à cause de ces mystères que l'Afrique n'évolue jamais, comment pouront nous nous permetre de tuer une personne dans l'intérêt personnel
ces albinos ont besoins de vivre comme toute personne

8.Posté par aka Gisèle le 20/05/2009 09:56
Comme je l'ai déjà dit, les albinos sont des êtres comme tout le monde, mais seulement, il faudrait qu'eux-même en soient conscients et fiers de leurs différences et même en faire une force.Il faudrait donc pour celà que leur premier milieu de vie, à savoir la famille les aid" et les soutienne dans ce sens si bien que même si à l'école les premiers moments s'avèrent difficiles, ils puissent s'imposer par leur volonté de s'accepter comme tels et par là même de le faire accepter aux autres et se faire accepter par les autres.Je parle en connaissance de cause, car mo j'ai eu la chance de me faire aider par les membres de ma famille et au secondaire, de par mes problèmes de vue, j'ai eu une amie qui m'a aidée de la 6e en première. Aujourd'hui, il y'aa 3ans que j'ai eu ma maitrise et maintenant, je voudrais faire un master sur la protection juridique des albinos en Afrique et particulièrement dans mon pays le Cameroun.Faites-vous remarquer par ce que vous savez lz mieux faire et faites le au mieux. Moi je suis très intelligente et je fais de la musique classique.Voilà les conseils d'une personne concernée de près, vous ne serez pas déçus. J'attends vos réactions dans ma boite et vos contributions pour mon travail.Bisous à vous.

9.Posté par Gisele le 23/05/2009 15:23
acceptez vous rels que vous êtes si vous êtes différents, vous n'êtes pas inférieurs. rien ni personne ne doit vous l'ôter de l'esprit. c'est une albinos de 26ans qui vous parle

10.Posté par panneels le 22/11/2009 10:26
nous occupons d une petite fille albinos qui se trouve actuellement ecore au togo ce depuis sa naissance elle aurra bientot 5 ans nous nous battons pour la faire venir dans notre pays la begique pour pouvoir la soigner la cherir et lui donner un avenir tous les papiers ont ete fait par notaire et une demande d evacuation sanitaire a ete etablie par le medecin agree de notre ambassade sur place pourtant le visa ne se debloque pas nous tremblons sans cesse pour notre petite fille nous allons au togo tous les trois mois pour 15 jours elle est protegee par les medecins du monde a notre demande pourier vous me dire ou trouver de l aide pour l avor tres vite aupres de nous

11.Posté par loulou le 06/01/2010 17:57
Bonjour!
Gisèle, je ne sais pas si tu verra mon message vu que le tiens date d'il y a qqs temps mais au cas ou, j'aimerais beaucoup te parler perso. je suis albinos et pas fière de l'être! ça m'intéresserait d'en parler avec toi histoire de voir comment tu fais pour en être fière qd tt le monde te regarde de travers...

12.Posté par fatou le 20/06/2011 22:10
je me souvien avoir donné de l argent a une ptte albinos kan j etais ptte.
je me souvien juste qu arriver a elle, je l ai regardé et l ai trouver tres jolie et sutrout qu elle ressemlai a nous toutes mais en plus claire. je devais avoir 7/8 ans et aujourdh ui j en ai 27, je l oublierai jamais.
je ne sais pas pourkoi mais c est ainsi!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Octobre 2020 - 12:27 Les plats transformés sont dangereux

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State