Référence multimedia du sénégal
.
Google

SIDY LAMINE NIASSE INHUME A YOFF

Article Lu 1247 fois

Sidy Lamine Niasse, le Président directeur général (PDG) du Groupe Walfadjri sera inhumé à Kaolack. Selon des informations, la famille attendait l’arrivée de son grand-frère, Ahmed Khalifa Niasse, en voyage à Paris qui a écourté son séjour. Il devrait rentrer hier mardi. A Léona Niassène, l’heure est aux derniers réglages pour l’inhumation du Pdg du groupe Walf. La levée du corps est prévue ce mercredi matin, à l’hôpital Principal.



SIDY LAMINE NIASSE INHUME A YOFF

Victime d’un arrêt cardiaque avant-hier, lundi 3 décembre, vers les coups de 19 heures, le PDG du Groupe Walfadjri est décédé hier mardi 4 décembre, tôt le matin vers 08 heures, à l’âge de 68 ans. Il est né le 15 août 1950 à Kaolack. Depuis l’annonce de son rappel à Dieu, les hommages pleuvent sur celui qui est qualifié presque unanimement par tous de «combattant pour les libertés et la démocratie».

D’ailleurs, Sidy Lamine Niasse lui-même, lors de l’inauguration par l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade, de la Tour de Marbre, le siège du groupe de presse qu’il a fondé, le 1er avril 2010, avait relevé que «la presse sénégalaise, en particulier celle privée, a joué et continue de jouer un rôle prépondérant dans le renforcement de notre jeune démocratie, dans le renforcement de ses acquis et dans l’éveil des consciences. Une presse privée qui s’est structurée avec le temps pour faire émerger de véritables entreprises génératrices de revenus et créatrices d’emplois». Selon lui, cette presse a été de toutes les conquêtes depuis deux décennies et de tous les combats pour la défense des libertés individuelles et collectives.

Le PDG du Groupe Walfadjri, d’ajouter que c’est grâce à la liberté d’expression consacrée par la Constitution que «Walfadjri est né en 1984 et s’est développé jusqu’à pouvoir étrenner aujourd’hui cet immeuble financé sur fonds propres… Les entreprises de presse sont sur la bonne voie. La présence massive des différentes couches de la population encourage à persévérer dans l’effort et essayer d’être toujours plus performant pour mériter de la nation», avait-il dit devant le président Wade et le public venu nombreux immortaliser l’inauguration de la Tour de Marbre, le nom qu’il a donné à l’immeuble, siège de son groupe de presse, sis à la route du Front de Terre.

REACTIONS ET TEMOIGNAGES…


CHEIKH NIASSE FILS DE SIDY LAMINE NIASSE : «Pourquoi, la veille de mes 30 ans ?»


Cheikh Niasse, un des fils de Sidy Lamine Niasse, le PDG du Groupe Walfadjri rappelé à Dieu, hier mardi, a réagi dans la foulée à ce décès, survenue la veille de son 30e anniversaire. Sur son compte Facebook, Cheikh Niasse a posté: «Papa, pourquoi maintenant ? Papa, pourquoi toi ? Papa, pourquoi la veille de mes 30 ans ? T’aurais dû rester encore un peu parmi nous. Du fond du cœur Papa, Merci pour tout. Tu laisseras un vide immense dans le cœur de tes enfants et de tout un peuple. Ta mission sur terre est parfaitement accomplie. Chapeau bas et que Dieu t’accueille dans son paradis. Je t’aime Papa pour toujours.»

Macky Sall, salue un «témoin actif des luttes démocratiques»...

Le Chef de l’Etat, Macky Sall, informé du décès de Sidy Lamine Niasse, a réagi sur son compte Twitter. «J’ai appris avec émotion la disparition de Sidy Lamine Niasse, grand nom de la presse sénégalaise, témoin actif des mutations et des luttes démocratiques de notre société. Ma compassion à sa famille, au groupe Walfadjri et à la presse du Sénégal. Qu’il repose en paix.»
...Le gouvernement parle de perte d’un «témoin des grandes mutations démocratiques»
«Le président de la République, Son Excellence Macky Sall, le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne et l’ensemble du Gouvernement présentent leurs sincères condoléances, à sa famille, à la Oummah Islamique et à la presse nationale et internationale suite au rappel à Dieu d’El Hadj Sidy Lamine Niasse, Président Directeur Général du groupe Wal Fadjri. Le Sénégal perd un pionnier de la presse privée, un témoin des grandes mutations démocratiques de notre pays et, un infatigable défenseur de l’Islam, des libertés individuelles et collectives. Le Gouvernement exprime toute sa compassion à l’ensemble de la famille éplorée et à la Nation toute entière», lit-on dans le communiqué du gouvernement suite au décès de Sidy Lamine Niasse. ID

LE CDEPS REND HOMMAGE A SIDY LAMINE NIASSE : «Il a été l’un des premiers à croire en ce secteur et à y investir»

«C’est avec une profonde tristesse que le Conseil des Diffuseurs et Éditeurs de Presse du Sénégal (CDEPS) a appris, ce mardi 4 décembre, le rappel à Dieu du Président Directeur Général (PDG) du Groupe Walfadjri, Sidy Lamine Niasse. La presse privée sénégalaise perd l’un de ses piliers et pionniers. Il a été l’un des premiers à croire en ce secteur et à y investir. Sidy Lamine Niasse a été un fervent défenseur des libertés et a beaucoup contribué aux grandes mutations démocratiques que le Sénégal a connues ces 20 dernières années. L’ensemble des patrons de presse du Sénégal s’incline en sa mémoire et prie pour qu’Allah l’accueille dans ses Paradis célestes. Ils présentent, par la même occasion, ses sincères condoléances à sa famille et à toutes les consœurs et confrères. Une délégation du CDEPS compte ainsi l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure.»

ASSOCIATION NATIONALE DE LA PRESSE SPORTIVE DU SENEGAL (ANPS) : «Au-delà de l’homme des médias et des combats pour la liberté de la presse, saluer un collaborateur»

«L’association nationale de la presse sportive du Sénégal, ANPS, a appris avec surprise le rappel à Dieu de Sidy Lamine Niasse, Président Directeur Général du groupe Walfadjri, ce mardi 4 décembre. Au-delà de l’homme des médias et des combats pour la liberté de la presse, l’ANPS voudrait saluer un collaborateur, le groupe Walfadjri comptant en son sein plusieurs membres de l’association, mais surtout ayant été mis à contribution pour la vulgarisation des activités de l’association. Il en a été lors de la tenue dans ses locaux, d’activités de l’association comme des dépouillements désignant les meilleurs sportifs de l’année, un axe fort du programme annuel de l’ANPS. A tous nos confrères du groupe, mais aussi et surtout à tous nos membres ainsi qu’à la famille du défunt, l’ANPS par ma voix présente ses condoléances et prie pour le repos de l’âme de Sidy Lamine Niasse», note un communiqué signé le président de l’ANPS.

DECES DE SIDY LAMINE NIASSE : La CJRS annule sa soirée de Gala

Suite au rappel à Dieu de Sidy Lamine Niasse, la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS) a décidé de reporter son Galla de la presse prévue ce vendredi 7 décembre, informe un communiqué parvenu à notre Rédaction. Selon Pape Ndiaye, le président de la CJRS et employé à Walfadjri, c’est une manière d’honorer la mémoire de Sidy Lamine Niasse qui a beaucoup fait pour la presse.

IDRISSA SECK, PRESIDENT DE REWMI : «Ce que je retiens de Sidy Lamine»

«Je voudrais présenter mes condoléances à sa famille, présenter mes condoléances à l’ensemble du peuple sénégalais et à l’ensemble de la Ummah islamique et formuler des prières pour que le tout puissant l’accueille dans son paradis le plus élevé. Ce que je retiens de Sidy Lamine Niasse, c’est qu’il était un grand pionnier de la pluralité et de la liberté de la presse au Sénégal, faisant de lui un contributeur significatif à la consolidation de notre démocratie. C’est une grosse perte pour le pays. C’est une grosse perte pour la Ummah islamique.» Le président de Rewmi qui parle d’un homme courageux rappelle des souvenirs en 2000. «Le souvenir qui me revient, c’est celui de mes débuts en politique aux côtés du président Abdoulaye Wade où Sidy Lamine Niasse aussi débroussaillait le secteur de la presse privée. Il était un homme courageux, un homme de conviction qui a entamé avec des moyens débités un groupe de presse, faisant de lui un contributeur au développement de la presse. Je retiens de lui également le souvenir de ses échanges avec l’opposition de l’époque, aux côtés du président Abdoulaye Wade, faisant de lui quelqu’un qui a toujours eu le souci de la consolidation de la démocratie et du combat contre l’injustice», a réagi Idrissa Seck sur la RFM.

AYMEROU GNINGUE, PRESIDENT GOUPE GROUPE BENNOO BOKK YAAKAAR : Rendre hommage à un combattant «courageux et inlassable pour le développement de presse»

«Le président du groupe Bennoo Bokk Yaakaar rend hommage à la mémoire de Sidy Lamine Niasse, un fils du Sénégal; qui par son combat courageux et inlassable pour le développement de presse a puissamment participé à l’approfondissement de la démocratie. Un des pionniers de la presse privée avec son groupe de presse Walfadjri, il a contribué à promouvoir la liberté de presse et à refléter le débat public au Sénégal. Le groupe Bennoo Bokk Yaakaar adresse ses plus sincères condoléances à sa famille et à toute la presse. Le groupe Bennoo Bokk Yaakaar prie pour que le Tout-Puissant l’accueille dans son paradis céleste.»

OUSMANE SONKO, pastef : «Le Sénégal vient de perdre un fils exceptionnel»

«Nous nous étions longuement parlé au téléphone la semaine dernière, il pétillait de forme et était intarissable de projets et d’initiatives pour le Sénégal. Je lui avais promis, à mon retour de voyage, de lui réserver ma première visite. Rentré très tard hier soir, je suis arraché de mon sommeil ce matin (hier matin, ndlr) par la brusque et surprenante nouvelle du rappel à Dieu de Sidy Lamine Niass. Je suis profondément attristé par cette nouvelle. Le Sénégal vient de perdre un homme, un fils exceptionnel dont les dimensions nationale, religieuse, citoyenne et démocratique de l’œuvre n’ont pas encore totalement été dévoilées au monde», a écrit le leader de PASTEF, en réaction au décès de Sidy Lamine Niasse, sur sa page Facebook.

PAPE DIOP, BOKK GUISS GUISS : «Sidy Lamine a marqué son temps et l’histoire du peuple sénégalais»

«Sidy Lamine Niasse qui se fondait sur un vécu solide et une vaste culture, savait défendre ses positions, y compris les plus contestables. Son travail à la tête du groupe Walf et au service du peuple sénégalais restera comme une véritable œuvre d’humanité. Il était un homme courageux, exigeant et déterminé qui nous a ouvert les yeux sur l’arbitraire et l’encrage de la culture d’État. Sa fougue, son enthousiasme permanent, sa puissance pour bousculer les conservatismes et balayer les scepticismes, étaient inébranlables. Il tenait haut et fort ses convictions et savait les faire partager. Véritable icône de la liberté de la presse au Sénégal et chantre delà liberté d’expression, il a transmis à toute une génération de journalistes un vrai sens de la rigueur dans le traitement de l’information. Un géant aux multiples facettes nous quitte. Sidy Lamine a marqué son temps et l’histoire du peuple sénégalais. Il fut un grand homme qui ne transigeait pas avec la vérité. En cette douloureuse circonstance, je présente mes condoléances à sa famille que sa disparition inattendue afflige au plus haut point, à la famille Niassène, à la presse et au peuple sénégalais tout entier. Puisse Allah accueillir le défunt en son vaste paradis. «À Allah nous appartenons et à lui nous retournons.»

KHALIFA SALL, TAXAWU SENEGAL : «La Nation sénégalaise perd un infatigable défenseur de la liberté»

«C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le rappel à Allah de El Hadji Sidy Lamine Niasse, Président Directeur Général du groupe Walfadjri. Homme religieux, attaché aux préceptes de l’Islam confrérique, El Hadji Sidy Lamine Niasse était un brillant intellectuel, un grand patriote et un ardent défenseur des valeurs de la République. Toute sa vie, il s’est battu pour la consolidation de l’État de droit, l’approfondissement de la démocratie et le respect de la personne humaine.
Sa trajectoire de vie met en exergue un homme de convictions, toujours soucieux de défendre l’intérêt des masses et un militant de la liberté dont la contribution a été décisive dans l’éclosion d’une presse privée libre et indépendante. Avec sa disparition, la Nation sénégalaise perd un infatigable défenseur de la liberté d’expression, du pluralisme médiatique et des droits humains. En ces moments de tristesse, je présente mes condoléances émues à sa famille et à l’ensemble du personnel du groupe Walfradjri…»

ME MADICKE NIANG, PRESIDENT COALITION MADICKE 2019 : «Je suspends mes activités politiques»

Suite à la disparition de Sidy Lamine Niasse, PDG du Groupe Walfadjiri, dans une note rendue publique, Me Madické Niang, Président de la Coalition Madické 2019 et candidat à la présidentielle présente «ses sincères condoléances à la famille du défunt, particulièrement à son frère Ahmed Khalifa Niasse, leur sœur Salma et les enfants auxquels il était spécialement attaché». Me Madické Niang a, par ailleurs, décidé de suspendre toutes ses activités pour respecter le deuil de celui avec qui, il entretenait de profondes relations. Il a formulé des prières pour le repos de son âme et son accueil dans le Paradis Eternel.

NICOLAS NDIAYE, SG DE LA LD : «Sidi Lamine mérite l’hommage de tous les Sénégalais épris de liberté d’expression»

«C’est avec une profonde tristesse que le Secrétariat Permanent de la Ligue Démocratique a appris le décès de Sidi Lamine Niasse, PDG du Groupe de presse Walfadjiri, survenu ce mardi 04 décembre 2018. Partisan de la liberté de la presse et de la démocratie, Sidi Lamine Niasse a été, aux côtés des forces de progrès, un acteur essentiel des acquis démocratiques. Au regard de sa contribution décisive pour l’avènement, dans notre pays, d’une presse diversifiée et libre, Sidi Lamine Niasse mérite l’hommage de tous les Sénégalais épris de liberté d’expression. Face à la disparition de ce pionnier de la liberté de la presse, le Secrétariat Permanent présente, au nom des militantes et des militants de la Ligue Démocratique, ses condoléances les plus attristées à sa famille, au personnel du Groupe Walfadjri et à l’ensemble des acteurs de la presse sénégalaise.»

DES FIDELES INCONSOLABLES

Une atmosphère de tristesse a envahi hier, mardi 4 décembre, le siège du Groupe Walfadjri. A peine la nouvelle du décès de son PDG, Sidy Lamine Niasse répandue très vite dans la matinée, parents, amis, collaborateurs ou simples admirateurs se sont réunis devant le siège du Groupe pour témoigner leur compassion à la famille éplorée.

Visages crispés, mines tristes, les uns et les autres arrivent difficilement à retenir leurs larmes il y avait beaucoup d’émotions au siège du Groupe Walfadjri, non loin du rond-point de Liberté 6 hier, mardi 4 décembre. Des journalistes sont à la chasse aux images. Des bénévoles réglementent la circulation. L’atmosphère pesante, le moment grave, la douleur immense. La mort de Sidy Lamine Niasse a surpris plus d’un. Un malaise a emporté le PDG du Groupe Walfadjri très tôt le matin. Venus nombreux témoigner de leur compassion à la famille éplorée, des hommes et des femmes ont tous salué le courage et le destin «hors commun» de l’homme.

Chapelet à la main, Moctar Diané parle très difficilement. «C’est mon guide religieux qui est décédé. Il faisait partie de la famille de Mame Khalifa Niasse. Je suis un talibé de la famille et il nous a guidés sur le bon chemin», témoigne le jeune homme, des trémolos dans la voix. A côté de lui, une dame n’arrive pas à retenir ses larmes. Elle pleure à vive voix. La nouvelle de la mort de Sidy Lamine Niasse n’a pas fini de bouleverser cette femme, comme tout ce beau monde d’ailleurs. «Je l’ai toujours admiré. Il fallait que je vienne ici. Mes enfants m’avaient empêché de venir, mais j’ai dit: «il faut que je vienne». Je suis vraiment attristée par la nouvelle. Sidy Lamine Niasse était un homme de Dieu, un homme véridique», raconte Mame Ndior. Selon elle, le Sénégal a perdu aujourd’hui un «grand homme qui s’est toujours battu pour son pays».
Babacar Top lui aussi n’arrive pas à cacher sa tristesse et sa consternation, depuis l’annonce du décès. «C’était un grand patriote. Il a vécu à la sueur de son front. Il a beaucoup œuvré pour le pays, à travers son groupe de presse qui est une école, un modèle au Sénégal. C’était un homme véridique qui allait jusqu’au bout de ses convictions», témoigne-t-il. Une tristesse perceptible dans ses yeux, Demba Diouf confie: «C’était mon marabout. Il a travaillé pour le pays, c’était un exemple pour tout le monde».

SudOnLine Mariame DJIGO

Article Lu 1247 fois

Mercredi 5 Décembre 2018




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State