Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

SENEGAL-PRESSE-REVUE LA CONFIGURATION INÉDITE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE À LA UNE

Article Lu 1216 fois

Dakar, 5 août (APS) - La configuration inédite de l’Assemblée nationale où le jeu d’alliances pourrait faire basculer la majorité absolue dans un camp ou dans un autre est largement commentée par les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).



SENEGAL-PRESSE-REVUE LA CONFIGURATION INÉDITE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE À LA UNE
Benno Bokk Yaakaar (BBY), la coalition de la majorité présidentielle, a obtenu 82 sièges, aux élections législatives de dimanche dernier, selon les résultats provisoires publiés jeudi par la Commission nationale de recensement des votes.

La coalition Yewwi Asakan Wi (YAW) se retrouve avec 56 députés, Wallu Sénégal obtient 24 sièges. YAW et Wallu Sénégal étaient alliées dans plusieurs départements du pays.

Les coalitions Bokk Gis Gis/Liggeey, les Serviteurs/MPR et AAR Sénégal sont créditées chacune d’un siège.

Les Sénégalais ont élu 165 députés, dimanche dernier, pour un mandat de cinq ans. Quinze des élus vont représenter à l’Assemblée nationale leurs compatriotes vivant à l’étranger.

Les résultats définitifs du scrutin seront proclamés dans les prochains jours par le Conseil constitutionnel.

’’Le peuple a tranché !’’, s’exclame à la Une le quotidien Kritik qui écrit : ‘’certes, ni Benno Bokk Yaakaar, ni l’inter-coalition Yewwi-Wallu n’ont réussi à décrocher la majorité absolue, mais la coalition au pouvoir peut se targuer d’une petite majorité relative avec 82 députés (…)’’.

Pour Le Tribune, ‘’Benno gagne mais perd la majorité’’. ‘’Une victoire à la Pyrrhus car toutes les têtes d’affiche ont été battues et les résultats obtenus montrent que le vote majoritaire a changé de camp. Benno devance Yewwi-Wallu, qui a obtenu 80 députés, d’une courte tête tout en n’ayant pas la majorité absolue’’, souligne la publication.

En passant de 125 députés à 82 députés, Macky Sall ‘’perd sa majorité mécanique’’, soutient L’Info qui indique que ‘’la mouvance présidentielle sera obligée de chercher des alliés dans l’opposition pour s’en sortir’’.

Dans cette perspective, le journal estime que ‘’Pape Djibril Fall, Pape Diop et Thierno Alassane Sall élus au plus fort reste, sont devenus des faiseurs de roi’’.

’’Benno, en quête de majorité absolue !’’ s’exclame Sud Quotidien qui relève qu’avec 82 députés, la mouvance présidentielle ‘’est obligée de courtiser un siège’’.

Avec ce nombre de députés, l’opposition ‘’est contrainte à l’unité pour imposer la cohabitation’’, selon Le Vrai Journal.

Dans cette quête d’unité, la publication présente ‘’cinq hommes clés’’ : Thierno Alassane Sall, ‘’l’autre opposant radical’’, Pape Diop, le partisan des retrouvailles’’ de la famille libérale, Me Abdoulaye Abdoulaye Wade, ‘’l’incontournable’’ ; Ousmane Sonko, ‘’l’absent le plus présent’’ ; Pape Djibril Fall, ‘’l’inclassable’’.

Tirant ‘’les enseignements’’ de ce scrutin, EnQuête note que l’on s’achemine ‘’vers une Assemblée nationale très instable’’.

’’Fin de la majorité mécanique, en route vers le blocage de l’assemblée nationale’’, dit WalfQuotidien. ‘’Le camp présidentiel va désormais être obligé de négocier avec l’opposition regroupée au sein de l’inter-coalition Yewwi-Wallu dans le cadre de la prise de décision au sein de l’Assemblée nationale’’, écrit Walf.

Avec l’absence d’une majorité absolue, ‘’c’est le début des tractations pour Benno bokk yaakaar et YewwiWallu qui ne vont pas lésiner sur les moyens. Pour l’opposition, au-delà Pape Diop, Pape Djibril Fall et Thierno Alassane Sall, c’est l’avenir de l’inter- coalition qui sera mis à rude épreuve’’, note le quotidien Bës Bi Le Jour.

De son côté, Le Quotidien met en exergue la signature de l’accord de paix et de dépôt des armes en Casamance et affiche à la Une ‘’’Les bases de la paix’’. ‘’Le Sénégal et le MFDC signent un accord de paix et de dépôt des armes’’, écrit Les Echos.

L’Etat du Sénégal a signé un accord de paix et de dépôt des armes avec le comité provisoire des ailes politiques et combattantes du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), jeudi, à Bissau, a annoncé le président de la République, Macky Sall, sur son compte Twitter.

Il a salué cet accord dont la signature a eu lieu dans la capitale bissau-guinéenne en présence d’un représentant du centre pour le dialogue humanitaire Henry-Dunant, basé en Suisse.

Constituée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, la Casamance est secouée depuis quarante ans par un conflit armé entre l’Etat du Sénégal et le MFDC.

Après une accalmie sensible depuis 2012, l’armée sénégalaise a chassé en février 2021 les indépendantistes de leurs principales bases situées à la frontière avec la Guinée-Bissau, avant d’en démanteler d’autres en mars dernier, à la frontière avec la Gambie.

OID/AKS

Article Lu 1216 fois

Vendredi 5 Août 2022




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State