Référence multimedia du sénégal
.
Google

Rencontre entre la Dge et les coordinateurs des candidats à la présidentielle OPPOSITION ET POUVOIR A COUTEAUX TIRES

Article Lu 1929 fois

Venus prendre part à la rencontre entre la Direction générale des élections (Dge) et les coordinateurs nationaux pour la collecte des candidats à la candidature de la présidentielle du 24 février 2019, les coordinateurs des candidats de l’opposition continuent à décrier la loi sur le parrainage et à récuser le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, non sans l’accuser de rupture d’égalité dans le traitement des candidats. Une accusation battue en brèche par Aminata Touré, coordinatrice nationale du candidat Macky Sall.



Rencontre entre la Dge et les coordinateurs des candidats à la présidentielle OPPOSITION ET POUVOIR A COUTEAUX TIRES
La réunion annoncée entre le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et les coordinateurs nationaux pour la collecte des parrains des candidats à la Présidentielle du 24 février 2019, n’a finalement pas eu lieu. En lieu et place, hier lundi 27 août, les agents de la Direction générale des élections (DGE) ont rencontré individuellement les 81 coordinateurs, pour leur remettre les documents de collecte des parrains. Il s’agit de la fiche de collecte sur support papier, une clé Usb de la version numérique de la fiche de collecte et enfin l’arrêté du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye. Cet arrêté comporte la Caution de la présidentielle réduite à 30 millions de Fcfa, ainsi que le discriminant à recueillir obligatoirement chez le parrain, c'est-à-dire le numéro de la Carte d’identité Cedeao. Interpellés au sortir de leur rencontre avec la Dge, la quasi-totalité des coordinateurs des candidats de l’opposition ont continué à, non seulement, décrier le système de parrainage, mais aussi à récuser le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, en charge de l’organisation des élections.

LE FRN EXIGE UN «UN ORGANISATEUR NEUTRE ET CONSENSUEL»

A cet effet, le coordinateur du candidat Joseph Emmanuel Faye, Assane Ba a laissé entendre que l’opposition continue de revendiquer «un organisateur neutre et consensuel» des élections. Pour lui le Front n’acceptera jamais que ces élections soient organisées par quelqu’un qui appartient à l’Alliance pour la République (Apr) ou à Benno Bokk Yakaar (Bby). Pour ce qui est du fichier électoral, il a informé que la Dge a laissé entendre qu’il ne sera disponible que 70 jours avec l’élection. Même son de cloche du coté du Grand Parti (Gp), en la personne de son coordinateur national, Pape Médoune Sow. Pour lui, le GP, à travers le Front de résistance nationale, a toujours été contre le principe du parrainage. Toutefois, il a indiqué que cela ne les empêche pas de collecter des voix, car le parti qui aurait vendu plus de 300.000 cartes depuis son existence, n’aura pas de problème pour collecter 53.000 parrains.

L’OPPOSITION PARLE DE RUPTURE D’EGALITE DANS LE TRAITEMENT DES CANDIDATS

Tout en déplorant l’absence du ministre Aly Ngouille Ndiaye à la rencontre, le représentant du candidat Malick Gakou a fait constater quelques impairs sur le document qui leur a été remis. «On ne voit pas quelle était la pertinence d’avoir un fichier numérique et un fichier en papier, parce que la signature est bien inscrite sur le fichier papier, mais sur la version numérique comment on va récolter des signatures numériques ?» se demande-t-il. Plus acerbe dans ses critiques, le coordinateur national du candidat Cheikh Adjibou Soumaré du parti Démocratie et République, Mapenda Diaw Mbaye qui demande le retrait de l’organisation des élections des mains de Aly Ngouille Ndiaye, prône pour «une personnalité sans coloration politique». Lui qui estime que la procédure du parrainage «est une farce», accuse ainsi le ministre de «rupture d’égalité sur le traitement des candidats à la prochaine présidentielle». A son avis, le ministre de l’Intérieur, qui a pris l’arrêté fixant les modalités de collecte des signatures et l’ensemble des documents afférant à ce parrainage, «savait donc bien avant les pièces que le dossier sur le parrainage va contenir et son camp aussi était informé avant même la date d’aujourd’hui (ndlr hier) parce qu’ils appartiennent tous au même parti». Il a ainsi déploré que le discriminant leur soit communiqué seulement hier, lors de leur rencontre.

«SI ON N’AVAIT PAS CE PARRAINAGE, ON PASSERAIT UNE SEMAINE A VOTER AVEC 81 CANDIDATS»

Des accusations battues, tout naturellement, en brèche par le camp du pouvoir. Venue représenter le candidat de la mouvance présidentielle Bby, Aminata Touré a laissé entendre que la majorité présidentielle n’a bénéficié d’aucun traitement de faveur. Selon elle, «nous n’avons eu aucune information. Vous nous avez vu arriver en même temps que tout le monde». Pour elle, la rencontre du jour a simplement permis la distribution des outils de collecte. «Il n’y a aucune information autre», se défend-t-elle. L’Envoyée Spéciale du président de la République s’est, par ailleurs, réjouie de la loi sur le parrainage. Faisant une estimation sur le nombre de candidatures déclarées, elle dira que «si 60% des inscrits vont voter et si on n’avait pas ce parrainage, on passerait une semaine à voter avec 81 candidats». Donc, elle trouve que le nombre pléthorique de candidats «confirme la nécessité d’avoir cette loi de parrainage». Elle reste ainsi persuadée que ladite loi doit permettre de «continuer à crédibiliser notre démocratie». Estimant, en outre, que la réception des documents de collecte siffle le début de la campagne, elle invite tout le monde à retourner «au niveau des citoyens pour collecter».

SudOnLine Jean Michel DIATTA

Article Lu 1929 fois

Mercredi 29 Août 2018




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State