Référence multimedia du sénégal
.
Google

RESEAU SIGGIL JIGGEEN ET DISTRICT SANITAIRE DE VELINGARA En formation contre l’excision

Article Lu 11429 fois

On l'a toujours combattue, mais l'excision reste une pratique encore vivace dans la région de Kolda. L’aveu est des autorités du district sanitaire de Vélingara qui mettent à contribution des femmes ¬relais pour vaincre les mutilations génitales fémini¬nes qui font d'énormes dégâts.



RESEAU SIGGIL JIGGEEN ET DISTRICT SANITAIRE DE VELINGARA En formation contre l’excision
En relation avec le réseau Siggil Jiggeen, le district sanitaire de Vélingara a travaillé à la formation et au renforcement des capacités de vingt femmes-relais engagées dans la lutte contre les mutilations génitales féminines. Ainsi, pendant trois jours, ces dames, sélectionnées en raison de leur proximité avec les communautés, et venues des différentes collectivités locales du département, ont été outillées pour mieux identifier des zones cibles, encore plus récalcitrantes à l'excision.

Le groupe cible de cette formation, est constitué d'exciseu¬ses, de présidentes de groupe¬ment de femmes, de leaders d'opinion, d'acteurs politiques, de relais communautaires de santé... Dans son propos, le facilitateur de cet atelier, Mouhamadou Aly Dieng agent de santé en service au district sanitaire de Vélingara, rappelle que l'excision est bien pratiquée dans nos communautés. Pour étayer ses propos, M. Dieng dira que très souvent, les structures sanitaires du département reçoivent des filles excisées et que l'on évacue vers ces structures suite à des saignements et d'autres séquelles de ces mutilations.

Ces femmes-relais, aux profils divers, devront donc investir leur zone respective en sensibilisant les communautés sur les risques liés à la pratique de l'excision. L’urgence de la tenue d'un tel atelier est partie du constat que, malgré tout ce qui a été fait jusque-là pour combattre l'excision dans les villages du Fouladou, la pratique est toujours en vigueur chez les populations, dont, certaines soutiennent la position de guides religieux qui enseignent que les religions recommandent les mutilations génitales féminines. Des arguments battus en brèche par le facilitateur de l'atelier Mouhamadou Aly Dieng. «Les mutilations génitales féminines se sont développées dans le monde, notamment en Afrique bien avant l'apparition de l’lslam et du christianisme. Et ceux qui soutiennent que ces religions acceptent l'excision manquent d'arguments», explique Mouhamadou Aly Dieng.

Ce dernier exhorte les récalcitrants attachés à cet enseignement des guides religieux de se rappro¬cher de l'islamologue Abdoul Aziz Kébé qui a bien expliqué que l'Islam n'a pas autorisé l'excision.
Pour éradiquer cette pratique qui traumatisé la femme durant toute sa vie, Mouhamadou Aly Dieng a demandé aux communautés de s'inspirer des pays islamiques que sont l'Arabie saou¬dite, l'Iraq, le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Libye.... où ne sont jamais pratiquées les mutilations génitales. féminines. «Et pour cela, il faut sensibiliser, car seule la sensibilisation demeure la voie la plus indiquée pour instaurer un changement de comportement», a soutenu M. Dieng.

Pour sa part, Sokhna Fall Bâ, coordinatrice de la santé de la reproduction au district sanitaire de Vélingara, a mis l'accent sur les dangers de la pratique des mutilations génitales féminines qui entraînent d'énormes complica¬tions et des traumatismes cher les femmes excisées.

SOURCE : Walf Grand Place Moussa Sibo MBALLO

Article Lu 11429 fois

Mardi 28 Décembre 2010




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Septembre 2019 - 07:14 L'actualité survolée du 21/09/2019

Jeudi 19 Septembre 2019 - 23:28 L'actualité survolée du 20/09/2019

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State