Référence multimedia du sénégal
.
Google

RAMADAN ET SPORT COMPATIBLES MAIS PEU PROPICE A LA PERFORMANCE

Article Lu 1623 fois

Pratiquer le Ramadan et le concilier avec le sport s’avère un exercice difficile pour un sportif de haut niveau. Du point de vue du professeur Npob Seck de l’université de Dakar, la pratique du sport de loisir aussi bien la pratique du sport de compétition sont bien compatibles avec l’observation du jeûne mais peu propice à la performance. Elle peut comporter des risques pour la santé des pratiquants. Si elle peut entrainer la déshydratation et l’hypoglycémie, elle comporte, selon lui, de réels risques de blessures musculaires et sur la santé des sportifs.



RAMADAN ET SPORT COMPATIBLES MAIS PEU PROPICE A LA PERFORMANCE

Concilier sport et Ramadan est-il possible ou risqué ? La réponse à cette question que se pose le monde du sport coule certainement de source. Si l’on sait que la période d’observation du jeûne entraîne des modifications du régime que ce soit dans le sport de loisir ou dans le sport de compétition ou le haut niveau. Dans le cadre du sport loisir, il suffit de s’entourer de «précautions».

Selon le Npob Seck, professeur de médecine du sport à l’université de Dakar, «il est possible de continuer à pratiquer son sport après la rupture du jeûne et à une période moins exigeante pour le corps, c’est notamment le choix». Selon lui, «les risques concernent la déshydratation et l’hypoglycémie (taux de sucre trop bas dans le sang)». «Pratiquer un sport sans s’alimenter peut apporter une hypoglycémie, troubles de l’équilibre. La pratique d’une activité physique et d’un sport est incompatible avec l’absence de compensation de la déshydratation. Il faut être très prudent surtout qu’il y a une modification des habitudes alimentaires. Il y a les risques de l’hypoglycémie et la déshydratation entrainant une diminution de la force musculaire», note-t-il.

Parallèlement au sport dit de loisir, indiqué surtout dans des horaires compris deux à trois heures après la rupture du jeûne, le Ramadan reste compatible avec le sport de haut niveau et avec la performance.

«IMPORTANTS RISQUES POUR LA SANTE DU SPORTIF DE HAUT NIVEAU»

La programmation des compétitions durant la période de jeûne, n’est pas sans conséquences. Le jeûne a, en effet, un impact sur la qualité de la performance des sportifs et même sur la santé. En plus des risques principaux qui concernent la déshydratation et l’hypoglycémie, il peut, selon le professeur Seck, «engendrer d’importants risques pour la santé du sportif de haut niveau». Qu'ils soient préparés ou non, le danger guette l’athlète, le football ou encore le basketteur. «Jeûner et encore plus jeûner pendant tout le mois du Ramadan, n’est pas compatible avec le sport professionnel. Les joueurs qui pratiqueront le jeûne durant la compétition subiront nécessairement un impact sur la qualité de leurs performances. La pratique d’un sport de haut niveau durant le Ramadan peut comporter des risques pour la santé des joueurs. Leurs performances s’amoindrissent et elles peuvent entrainer les risques de blessure musculaire», a confié le spécialiste de la médecine du sport.

SudOnLine

Article Lu 1623 fois

Samedi 11 Mai 2019




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Août 2019 - 13:26 Le bateau-hôpital Africa Mercy au Port de Dakar

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State