Référence multimedia du sénégal
.
Google

Présidentielle 2019 : Pierre GOUDIABY Atepa Attend D’être Lancé

Article Lu 1208 fois

On s’attendait à ce que Pierre Goudiaby Atépa qui procédait, ce samedi, au lancement de son mouvement «Ensemble pour refonder et bâtir le Sénégal» affiche clairement sa position pour l’élection présidentielle qui pointe à l’horizon. Mais il n’en est rien. L’architecte a parlé de tout sauf de sa candidature pour ces joutes électorales. Dans une réponse laconique à une question d’un étudiant sur sa participation aux élections présidentielles de 2019, il souligne de manière laconique : «Si vous me donnez 100 mille signatures je serais candidat», appelant ces derniers à ne point faire de politique politicienne. Pourtant dans le document remis à la presse il a manifesté son engagement en soutenant que «c’est ensemble, et rien qu’ensemble, que nous vaincrons les adversités, la peur des lendemains sans perspectives, et c’est à la condition d’être ensemble, que j’ai décidé de me lancer dans la rude bataille qui nous attend tous ensemble en février 2019».



Avec ses bretelles qui rappellent à bien des égards le Président Wade en 2000, Pierre Goudiaby Atépa a mobilisé les artistes et les rappeurs. Il a fait son show sous l’hymne endiablé du «Aller Casa» pour enflammer le monument de la Renaissance où se tenait la cérémonie dédicace de son ouvrage «Sénégal–Rek» qui n’a pas pu être dédicacé. Toutefois, il a diffusé des diapos pour développer des axes de son programme comme la création d’une maison du cuir à Ngaye Mekhe, la création d’un pétropolis à Loumpoul (Louga) «Le pétrole est une bénédiction mais il faut savoir quoi faire de ce pétrole. Nous avons la volonté de créer près d’un million d’emplois à partir des dérivés du pétrole parce que le pétrole ce n’est pas uniquement le carburant», a t-il annoncé. Avant de manifester sa volonté de créer l’université du numérique en Centre De Lafosse qui va travailler en symbiose avec l’Université Cheikh Anta Diop. Par la même occasion, il a affiché sa position de faire de l’anglais la deuxième langue du Sénégal pour que notre pays soit un hub international comme le Rwanda. Mais aussi de faire du service militaire une obligation comme service civique pour accompagner les jeunes.

Walf Magib GAYE

Article Lu 1208 fois

Lundi 9 Juillet 2018




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State