Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Pollution atmosphérique, changement climatique: Un rapport évalue les conséquences de l’exportation des véhicules d’occasion

Article Lu 1539 fois

Des millions de voitures, fourgonnettes et minibus d’occasion de piètre qualité sont exportées d’Europe, des États-Unis et du Japon vers les pays en développement, contribuant, de manière significative, à la pollution atmosphérique.



Le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue) a récemment rendu public une enquête visant à évaluer les conséquences de l’exportation des véhicules automobiles d’occasion vers les pays en développement. Le constat est amer. « Au fil des ans, les pays développés ont exporté de plus en plus de véhicules d’occasion vers les pays en développement. Comme cela se produit en grande partie sans réglementation, cette exportation est devenue celle de véhicules polluants », affirme Inger Andersen, directrice exécutive du Pnue.

Le rapport indique que des mesures doivent être prises, car le parc automobile mondial dont la croissance est rapide est l’un des principaux responsables de la pollution atmosphérique et du changement climatique.
Sur le plan international, le secteur des transports est responsable de près d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre liées à l’énergie. « Les pays développés doivent cesser d’exporter des véhicules qui ne répondent pas aux critères des inspections environnementales et de sécurité et qui ne sont plus considérés comme étant en bon état de marche dans leur pays d’origine, tandis que les pays importateurs devraient introduire des normes de qualité plus strictes », fait valoir Mme Andersen.

Le document montre que, contrairement aux idées reçues, lorsque les pays mettent en œuvre des mesures pour régir l’importation de véhicules d’occasion, notamment des normes d’ancienneté et d’émissions, celles-ci leur permettent d’accéder à des véhicules d’occasion de bonne qualité, y compris des voitures hybrides et électriques, à des prix abordables.
De l’avis de M. Thiam, concessionnaire dakarois que nous avons interrogé, il faut néanmoins faire preuve de lucidité. Pour lui, la restriction à l’importation, pas plus que le renouvellement du parc automobile sénégalais, ne va améliorer les choses vu que les nouveaux modèles importés sont bien moins pollueurs que certaines vielles voitures datant de 1970 et toujours en circulation.

Le rapport constate que les pays africains sont ceux ayant importé le plus grand nombre de véhicules d’occasion (40 %) au cours de la période 2015-2018. Le travail du Pnue reconnait cependant le signal positif provenant de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui a fixé, en septembre dernier, des normes pour des carburants et des véhicules plus propres à compter de janvier 2021. Les membres de la Cedeao ont également encouragé l’introduction de limites d’ancienneté pour les véhicules d’occasion.

Globalement, les professionnels du secteur estiment que les véhicules importés, aujourd’hui, au Sénégal offrent une qualité satisfaisante grâce à la législation n’autorisant pas l’importation de véhicule de plus de huit ans. « Grâce à la loi d’importation, la qualité des véhicules est plutôt bonne », se félicite Mohamed, un autre concessionnaire de la place. Il reconnait toutefois que l’introduction d’une législation plus restrictive en termes d’éjection de particules fines serait une bonne chose, car la dégradation de la qualité de l’air se fait ressentir, principalement en ville.
En plus de la menace environnementale que les véhicules d’occasion de mauvaise qualité engendrent, on assiste à une augmentation du nombre d’accidents de la route causée par ces derniers. Le rapport souligne que de nombreux pays ayant une réglementation « très faible » ou « faible » sur les véhicules d’occasion, comme le Malawi, le Nigeria, le Zimbabwe et le Burundi, ont également un taux de mortalité routière très élevé. Les pays ayant introduit une réglementation sur les véhicules d’occasion voient également leurs parcs automobiles plus sûrs et un nombre d’accidents réduit.

LeSoleil Daryl AUBRY (Stagiaire)

Article Lu 1539 fois

Mercredi 18 Novembre 2020




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State