Référence multimedia du sénégal
.
Google

MEURTRE SUR L’AUTOROUTE A 13 DE PARIS : Deux jeunes Sénégalais impliqués et écroués

Article Lu 15239 fois

Ça devait être un banal accident de circulation pour lequel des policiers devaient se déplacer pour, juste, faire un constat des dégâts matériels. Mais l’esprit belliqueux qui anime l’une des parties impliquées dans l’accrochage en a fait une affaire criminelle et donné du travail à un juge d’instruction. Au total, 7 jeunes sont mis en détention et la police recherche 5 autres.



MEURTRE SUR L’AUTOROUTE A 13 DE PARIS : Deux jeunes Sénégalais impliqués et écroués
Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 juin 2010, sortie de chez elle, une jeune Maghrébine, à bord d’une Clio blanche, quitte le quartier de Bizié et s’engage sur l’autoroute A 13 en direction de Paris. Au même moment, Mouhamed, accompagné de sa famille, avait organisé un convoi pour aller en vacances en Algérie. Au moment de s’engager dans la file, la Clio, qui cherchait à doubler une des voitures, cogne l’Audi conduite par Mouhamed. Tout le monde se gare sur la bande d’urgence et Mouhamed, à en croire son jeune frère Nabil, demande à ce qu’un constat soit fait. «Vous faites votre français», aurait déclaré la conductrice révoltée de voir des «frères rebeu» adopter «ces pratiques de Blancs». Pour elle, entre «frères de race» on doit passer l’éponge sur l’affaire. Comme son adversaire n’est pas de cet avis, le ton monte et les insultes fusent. Elle est dans son quartier, sait les siens adeptes de la castagne et, puisqu’elle est consciente qu’elle peut joindre quelqu’un à n’importe quelle heure, elle appelle ses proches et demande qu’ils viennent la sortir d’affaire. Aux Mureaux, dans les quartiers de Bizié, de la Vigne Blanche et des Musiciens, tout le monde se connaît, se soutient et l’omerta est de mise. Le lieu de l’accident étant à moins de 3 minutes de voiture, une dizaine de jeunes répondent à son appel. «13 personnes décidées à faire la guerre», selon les témoignages. Une bagarre éclate. Mouhamed et son frère sont malmenés devant leurs parents. Grièvement blessé, Mouhamed, principale cible de la bande, s’écroule.

À en croire une source judiciaire, «dans sa fuite, la Clio aurait roulé sur l’homme à terre.» Il ne se relèvera plus jamais. Venus en catastrophe, les CRS n’auront que le temps de constater les dégâts et d’assister à l’évacuation de Mouhamed, dans un état grave. Acheminé à l’hôpital européen Georges Pompidou de Paris, l’homme rendra l’âme au petit matin du dimanche 27 juin 2010. À la suite de l’autopsie réalisée le même jour, une information judiciaire a été ouverte. Elle a abouti à l’interpellation de 7 personnes, toutes issues de l’immigration. Parmi elles, il y a, pour le moment, deux Sénégalais -Dégo Bâ et Dominique Corréa-, tous deux résidant au quartier des Musiciens ; un quartier sensible où les policiers ont tous les maux du monde à asseoir leur autorité. Ici, à en croire des mères de famille rencontrées lors de notre enquête, des enfants de 10 ans -filles et garçons- fument déjà le narguilé en faisant remplacer l’eau par l’alcool et le tabac par le chanvre indien. Aucune présence de l’Etat n’est visible ici et un intense trafic de drogue s’y déroule dans les escaliers et les caves d’immeubles. C’est dans ce quartier aussi que, pour récupérer «un magot» qui leur a été volé par «un carotteur», -«un concurrent tordu qui se fait passer pour un flic pour faire main basse sur les produits des malfaiteurs»-, des dealers avaient pris en otage toute sa famille -sa mère, ses frères et sœurs- pour contraindre «le félon» à se rendre et à rapporter les objets saisis.

S’étant rendu pour sauver les siens, le carotteur finira calciné dans sa voiture et abandonné dans un parking. C’est, aussi, dans ce quartier que vivent des jeunes qui ont -il y a quelques années- lâchement assassiné la fille du maire, François Garay.

BABACAR TOURE
Source L'Observateur

Article Lu 15239 fois

Mardi 6 Juillet 2010





1.Posté par DEUG le 06/07/2010 21:01
BABACAR TOURE
Source L'Observateur Vas refaire ta copie le journalisme se fait avec un langage approprie

2.Posté par tangue khol le 06/07/2010 22:31
Bien fait pour eux, qu'ils pourrissent en prison ces enculés qui font la honte de tous les noirs en France.

3.Posté par ASLTDB le 06/07/2010 23:03
A TOUS CEUX QUI S’HONORENT DU METIER DE JOURNALISTE.
A TOUS CEUX QUI HONORENT CE METIER, PLUS ENCORE !

Ne tombez pas dans la manipulation qui consiste à faire passer Ahmed khalifa niass pour un homme politique et à maquiller les soupçons de trafic de drogue et de blanchiment en un règlement de compte politique. D'ailleurs quand Sidy Lamine Niass s’y essaie, il fait du blanchiment de trafiquant.

On ne peut pas mettre un trafiquant de drogue dans ce lot des politiques, n’en déplaise à Sidy Lamine Niasse. De quoi d’ailleurs a peur Sidy Lamine niass au point de monter au créneau et de vouloir masquer son frère et son complice en homme politique ?

La drogue tue et surtout des enfants et des jeunes en pleine force de l'âge. Les ONG et autres associations investissent des millions et beaucoup de temps et d'engagement humain pour lutter contre les méfaits de la drogue. Allez au centre de reclassement de Pikine, construit par la coopération française, et vous aurez une autre vue sur les trafiquants. Et le pire c'est que tout le monde le sait. On n’a pas attendu la police ou la centif.

Ce serait dommage pour tous ceux qui se battent contre ce fléau si cette affaire de blanchiment, avec les preuves accablantes données par les journaux et la centif, devait être banalisée par la presse. Vraiment les journalistes doivent savoir que les parents des jeunes victimes des trafiquants de drogue et du blanchiment, les associations de lutte contre cette machine à tuer les jeunes, comptent tous sur la presse pour ne pas laisser cette affaire enterrée.

Association Sénégalaise de Lutte contre le Trafic de Drogue et le Blanchiment.


4.Posté par Khour le 06/07/2010 23:39
Babacar naala boolé ak wa Mureaux!

5.Posté par gomis le 09/07/2010 11:19
arrete tes mensonges bakary .tu es sans papier donc evite de meler de certaines chose .

6.Posté par Karim le 13/07/2010 16:43
Ca apprendra à ces fils de putes qui sont pret à tuez pour des salopes......Que ici ont est en France et pas dans leurs pays de chien !!!!! Quand on fait un accident de la route ont fait un constat , point barre......Je vois pas en quoi c'est " faire son francais " de demandé un constat quand on cartonne !!!!! J'espere qu'ils vont mangé cher ces enkulés et que l'autre Ranza qui sait pas conduire et par qui tout est arrivé va mangé cher elle aussi .......faut pas la laché celle la .....Et j'espere qu'au " placard " elle va se mangé des baffes dans sa gueule tout les jours cette conasse !!!!!

7.Posté par sidewinder le 15/07/2010 10:49
Les kahlouches, vraiment une sous-race!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State