Référence multimedia du sénégal
.
Google

La communauté léboue est prévenue l’État va vendre 30 hectares de l'aéroport de Yoff

Article Lu 1211 fois

Un “appel d’offres” sera lancé par l’État pour la vente de 30 hectares de l’aéroport de Yoff, qui peuvent lui rapporter “un peu plus de 60 milliards Cfa”, a annoncé mercredi le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo.



Par Sira B. Ndione et Marième Ngom (stagiaires)



M. Diallo dans une interview à la Rts1, la télévision publique sénégalaise déclare que l’appel d’offres permettra de “vendre les parcelles” de cette partie de l’aéroport aux “Sénégalais qui seraient intéressés”. Quelques heures avant la diffusion de cette interview, le président de la République a annoncé en conseil des ministres avoir confié à la Caisse des dépôts et des consignations (CdC), un démembrement de l’administration financière publique, une “assiette foncière” de 30 hectares se trouvant dans l’aéroport de Yoff, à Dakar.

Selon le communiqué du conseil des ministres, Macky Sall a pris cette décision pour que la CdC puisse procéder à “des offres publiques d’aménagement et de vente répondant aux principes de transparence et de rentabilité pour l’État”, sur la superficie en question.

Cependant, l’annonce de cette décision survient à la suite d’une vive polémique à propos d’acquisitions de terres dénoncées par des militants de la société civile. Ces derniers reprochent à l’État de vendre ou de laisser des promoteurs immobiliers vendre des terres du littoral, lesquelles, selon eux, ne doivent être l’objet d’aucune transaction. L’Aéroport de Yoff, très peu utilisé depuis l’ouverture de l’Aéroport international Blaise-Diagne en 2018, “restera en activité”, a précisé Abdoulaye Daouda Diallo, ajoutant que 30 autres hectares de cette infrastructure aéroportuaire vont “servir à régler un certain nombre de problèmes, notamment des contentieux” liés à la terre.

Il s’agit de “désaffectations [de terrains] mal faites”, qu’il faut “corriger”, parce que des “Sénégalais [ont été] lésés” après avoir acquis des parcelles à usage d’habitation auprès de l’État, a expliqué M. Diallo. La correction va consister à octroyer des parcelles de l’aéroport de Yoff à “des personnes affectataires de terres” qui leur ont été par la suite retirées, a dit le ministre des Finances et du budget.

Il a par ailleurs annoncé qu’un “plan d’aménagement” est prévu pour la “bande de terre des filaos”, située près de la Vdn, la route qui longe par endroits l’océan Atlantique en reliant les villes de Dakar et Guédiawaye.Ce plan d’aménagement sera mis en œuvre par l’État et les collectivités territoriales concernées, selon M. Diallo.












Actunet

Article Lu 1211 fois

Vendredi 26 Juin 2020





1.Posté par MIXX le 28/06/2020 22:37
UN REGIME VOYOU

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State