Référence multimedia du sénégal
.
Google

LUTTE TRADITIONNELLE - 15e ANNIVERSAIRE DE YEKINI : Mbagnick, digne fils de Mohamed Ndiaye Robert Diouf

Article Lu 13420 fois


Malgré la coupure de courant intervenue à l’entame des 16e de finale, la fête célébrant les 15 ans de Yékini en lutte avec frappe a connu un franc succès. Il ne pouvait en être qu’ainsi pour ce sportif hors du commun, idole de toute une génération de lutteurs. Et il n’est que de voir l’importante délégation des sages du quartier traditionnel lébou Thieurigne conduite par le Ndèye Ji Rew Alioune Diagne Mbor pour se convaincre de la grande sympathie dont jouit l’enfant de Joal auprès de cette communauté de la Médina. Les amateurs n’ont pas été en reste qui ont envahi dès les premières heures de l’après-midi le stadium Iba Mar Diop pour suivre les 38 lutteurs qui se disputaient les 2 millions de francs CFA mis en jeu par le "Roi" des Arènes.

La compétition a démarré avec les préliminaires qui ont permis à certains ténors dont Mbagnick Ndiaye, vainqueur au bout du compte, Edouard Dimlé Diokh, Babou Seck et Joseph Moundour Seck, respectivement champions d’Afrique en 75 kg et 100 kg, mais également Babacar Mang Ndong, et Ousmane Diouf Tarara de se mettre en évidence. Le premier exploit du tournoi a été l’œuvre d’Edouard Dimlé Diokh qui a réussi, suite à un exploit technique retentissant, à sortir le "Lion" de la lutte qu’est Babou Seck.

Mbagnick Ndiaye, frère aîné de Mamady Ndiaye et fils de l’ancien champion Mohamed Ndiaye dit Robert Diouf et Ousmane Diouf Tarara ont eu l’honneur de disputer le tableau final dont le vainqueur devait se retrouver avec 1 million de francs CFA. Comme pour donner raison à ceux qui disent que l’héritage de Rober Diouf est entre de bonnes mains, Mbagnick Ndiaye s’est imposé à son adversaire après un combat épique. Et d’aucuns de dire « tel père, tel fils », dont le vieux Alassane Fall, ancien arbitre et membre de la délégation de Thieurigne, qui a dirigé le combat Mbaye Guèye - Robert Diouf, alors au faîte de leur gloire.

Pour Yékini, vedette du jour dont l’entrée à Iba Mar Diop lui a valu un standing ovation, cette fête était un signe de reconnaissance vis-à-vis de la lutte traditionnelle qui l’a fait connaître avant que la lutte avec frappe ne le propulse au devant de la scène sportive pour en faire le "Roi" des arènes. Une façon pour lui d’aider les jeunes à s’affirmer avant de prétendre au ... sommet. Ce qui emporte l’adhésion du Dr Alioune Sarr, président du CNG et du Pr Raymond Diouf, chargé de la lutte traditionnelle présents samedi à Iba Mar Dop. De même que celle de Gaston Mbengue qui compte organiser la prochaine sortie de Yékini dans l’arène. Ce que ce dernier à confirmé.

Source: Le Soleil

Article Lu 13420 fois

Lundi 3 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State