Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE RAMADAN DES MUSICIENS ENTRE TREVE ET ENREGISTREMENT

Article Lu 1309 fois

Mois de jeûne pour les Musulmans, le Ramadan est aussi le rendez-vous attendu des artistes pour se consacrer, pour certains à leur travail, pour d’autres au repos. Si pour le musicien Alioune Mbaye Nder, le mois de Ramadan est un congé, pour Vieux Mac Faye, le travail au studio continue.



LE RAMADAN DES MUSICIENS ENTRE TREVE ET ENREGISTREMENT
Outre le mois sacré pour les Musulmans, le Ramadan est aussi est occasion pour les artistes de trouver des astuces pour tromper la faim et l’ennui pendant tout le mois. Certains musiciens préfèrent prendre un congé. Ils sont absents de la scène musicale, désertant ainsi les boites de nuit. Quant à d’autres, ils continuent discrètement leurs activités pour ne pas perdre le rythme. Ils continuent les répétitions à des rythmes moins soutenus que d’habitude. « Je vis le mois de Ramadan comme tous les Musulmans. Je ne fais rien du tout. On a travaillé pendant toute une année et pendant le Ramadan, il n’ya aucune prestation, on respecte le mois », a fait savoir le musicien Alioune Mbaye Nder. Mieux, dit le lead vocal du Setsima Groupe, « j’en profite pour être plus proche de Dieu.

Personnellement, c’est mon mois de congé ». Après le Ramadan, Alioune Mbaye Nder va terminer son album. « Je vais terminer mon album que j’avais commencé. D’ailleurs même, j’avais sorti un morceau qui s’appelle Jeunesse Sénégal à la fin du jeûne», confie Alioune Mbaye Nder. Contrairement au lead vocal du Setsima Groupe, le musicien Vieux Mac Faye, quant à lui, continue son travail au studio pendant le mois de Ramadan. « Je suis toujours en studio » dit-il.

A en croire l’auteur des « Blues du Juge », « c’est le meilleur moment de se recycler, de se refaire. C’est trop dur mais le Ramadan est un moment de se refaire », a fait savoir Vieux Mac Faye. Il ajoutera : « le mois de Ramadan est un mois béni dans tous les sens aussi bien au plan religieux que spirituel et musical ». Et le musicien de poursuivre : « on perd encore de poids. Ce qui permet qu’on est plus léger. Je crois que c’est très bénéfique. J’ai beaucoup plus de temps de me consacrer à mes œuvres. Si vous êtes artiste et que vous êtes dans la création, il n’y a pas meilleure période que le mois de Ramadan ».

Pour les artistes qui optent pour une trêve pendant le Ramadan, il y aura un manque à gagner mais Alioune Mbaye Nder relativise.

SudOnLine

Article Lu 1309 fois

Mercredi 15 Mai 2019




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Août 2019 - 13:26 Le bateau-hôpital Africa Mercy au Port de Dakar

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State