Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

LE QUARTIER SAM NOTAIRE DE GUÉDIAWAYE SECOUÉ PAR UNE AFFAIRE DE «VOL DE SEXE» : Le voleur d'un genre particulier et sa victime règlent leurs comptes à la police

Article Lu 13918 fois


Encore une affaire de «vol de sexe» qui défraie la chronique à Guédiawaye. L'affaire qui s'est déroulée au quartier Sam Notaire a failli virer au drame, après l'interpellation du présumé auteur de ce vol d'un genre particulier, par une foule décidée à lui faire passer un sale quart d'heure. Au final, le voleur et sa victime ont réglé leurs comptes au commissariat de Guédiawaye.



Après une relative accalmie, ces temps derniers, les «vols de sexe», notamment remarqués dans certains quartiers populaires de Dakar, où généralement la personne incriminée est lynchée à mort, ont refait surface, au quartier Sam Notaire de Guédiawaye. Les faits ont nuitamment eu lieu, avant-hier, samedi, vers 22h30mn, à un jet de pierre du Centre départemental d'éducation populaire et sportive (Cdeps) de la localité.

La victime, un jeune homme âgé d'une trentaine d'années habitant la zone, prenait tranquillement l'air, en savourant les délices d'un pain qu'il tenait dans sa main. C'est alors, renseignent des sources concordantes, qu'il a été abordé par un inconnu qui, «après l’avoir salué en lui serrant la main, lui a demandé de lui offrir une partie de son pain». Ce qu'a fait le jeune homme. Seulement, juste après cette bonne action, révèlent nos sources, «le jeune homme a dit avoir senti des mouvements étranges au niveau de son sexe qui, selon ses propres termes, avait entamé un inquiétant processus de rétrécissement». Une évidence qu'il a pu constater de ses propres mains en tripatouillant ses parties intimes.

Le présumé voleur de sexe échappe de peu à un lynchage à mort

Il en a de suite déduit que l'auteur de cette manoeuvre n'était autre que son vis-à-vis, qui se tenait encore en face de lui. Ainsi, terrifié, il l’a sommé d’un ton menaçant «de lui restituer sans délai son bijou sacré, à défaut de quoi il allait alerter le voisinage. Voyant que celui-ci ne semblait pas poser le moindre acte dans le sens de donner suite à ses exigences, le jeune homme a mis ses menaces à exécution. Le voisinage et des passants curieux se sont ainsi rués sur les lieux», rapportent nos sources. Le présumé voleur de sexe est ainsi cerné par la foule qui, après avoir été mis au parfum du mobile des cris de détresse du jeune homme, a décidé de lyncher à mort le «voleur de sexe». Celui-ci a été dans un premier temps sauvé de justesse par de bonnes volontés qui l'ont précipité dans une maison voisine. Ne pouvant contenir longtemps l'hystérie de la foule, excitée par les lamentations de la victime qui murmurait en boucle, «yaxx na sama aduna rek», (ndlr : il m'a bousillé la vie), les sauveurs ont avisé les hommes du commissaire Demba Sarr de Guédiawaye.

La victime retrouve son sexe à la police et confie que son voleur le lui a restitué en cours de route
Conscient du danger qu'encourait le présumé voleur de sexe, à la merci de la foule, le commissaire Sarr a mis sur la brèche l'unité de patrouille la plus proche des lieux. Une décision qui a permis de sauver la tête du «voleur de sexe», qui n'a certainement jamais été aussi content de voir des éléments de la police. Il a ainsi été fourré dans la fourgonnette en même temps que sa victime et quelques témoins, direction, le poste de police.

En ce lieu, confient nos sources, les limiers ont tout d'abord décidé de vérifier de leurs propres yeux la véracité des accusations, avant de chercher à établir une quelconque responsabilité pénale. C'est ainsi que le jeune homme a été invité à baisser son pantalon. Un procédé qui a permis aux limiers de se rendre compte, au même titre que la victime, son «bourreau» et les témoins, que le sexe en question avait gardé sa taille normale. Une constance corroborée par la victime qui, à court d'arguments, a lancé à l'endroit des enquêteurs que son voleur lui a certainement restitué son sexe au cours de leur conduite à la police. Des propos ayant fait rire sous cape les policiers, qui ont remis en liberté le jeune homme qui, selon nos sources, ne jouirait pas de toutes ses facultés mentales, ainsi que le présumé voleur de sexe qui serait originaire du village de Karantaba, région de Sédhiou.

Abdoulaye DIÉDHIOU
Source Le Populaire

Article Lu 13918 fois

Lundi 13 Septembre 2010





1.Posté par nana le 13/09/2010 20:11
lèbon lèpone!
kou ndieukeu fone tabi adianaaaa
Hummmmm

2.Posté par mamy le 13/09/2010 20:44
péééééééééééé ma ndieuka fooooonnnnnnnnnnn

3.Posté par naomed le 14/09/2010 06:36
imaginez l'ensemble du commissariat rangé par ordre d'ancienneté examinant les bas morceaux du mec et donnant leur avis sur la probabilité du vol :

le premier : elle est de taille normale
le second : parles pour toi !
le troisième qui vient de sortir de l'école : Monsieur, vous n'auriez pas un constat d'huissier sur vos mensurations d'avant ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Septembre 2021 - 16:00 [LAISSEZ-PASSER] ABC, une mission bien accomplie !

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State