Référence multimedia du sénégal
.
Google

L'actualité survolée du 20/02/2020

Article Lu 1501 fois

CE QU IL NE FAUT PAS RATER



À l'occasion de sa dernière opération de sécurisation déroulée dans et aux abords de la grande mosquée de Touba, le dahira Muqadimatul Khidma a mis la main sur un meurtrier. C'est du moins ce qui peut être tiré comme conclusion de l'aveu que l'une des 196 personnes arrêtées a fait. L'information est donnée par le Président de la structure lors d'un point de presse déroulé mardi à Touba.

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a décidé de mettre un terme aux achats incontrôlés de véhicules dans l’administration sénégalaise. La mesure de restriction, longtemps annoncée, vient d’être officiellement annoncée par le biais du communiqué du Conseil des Ministres qui s’est tenu ce mercredi, 19 février 2020.

« Je conteste la thèse du porte-parole de la Police, le lieutenant Ndiassé Dioum, soutenant que «c’est la police qui a retrouvé ma fille dans une auberge, après l’avoir géolocalisée». C’est inexacte. Je prends à témoin son patron de la Sûreté urbaine (S.U.), le Commissaire Bara Sangaré. C’est moi qui ai appris à ce dernier que ma fille a été retrouvée par une mère de famille layéne, Sokhna F.S. Laye (face mausolée Seydina Limamou). J’en ai aussitôt informé le Commissaire Sangaré qui m’a demandé de lui emmener immédiatement ma fille, pour audition. Ce que j’ai fait. Mais, au bout d’un moment, le commissaire Sangaré a dû interrompre l’audition de ma fille, au motif que « sa lucidité laissait à désirer ».

« Nous sommes partis aux USA pour tourner un film. Mais, cela fait mal quand on nous traite de tous les noms d’oiseaux, “Sanekh fait la promotion des homosexuels” et ceci et cela… C’est pour rappeler qu’on a été engagé pour tourner un film (sic). Ici, quand on organise des manifestations tout le monde sort. Pape Mbaye était de la partie, est-ce à moi de lui interdire d’assister à la soirée ? » Sanekh.

Très remontés contre le préfet, les commerçants des alentours du rond-point Liberté 6, sommés quelques jours auparavant de quitter les lieux, sont montés au créneau pour manifester leur colère. Ces vendeurs réclament des indemnisations et exigent des autorités, de repousser la date du déguerpissement prévu ce vendredi 21 février. Le préfet quant à lui, précise qu’ils ont été indemnisés à 80 %. Des propos qui ne tiennent pas la route selon ces vendeurs.

Article Lu 1501 fois

Jeudi 20 Février 2020




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 3 Avril 2020 - 07:53 L'actualité survolée du 03/04/2020

Jeudi 2 Avril 2020 - 07:47 L'actualité survolée du 02/04/2020

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State