Référence multimedia du sénégal
.
Google

"L'Africaine", le "Chinois"... Accusé de racisme, ce glacier de Saint-Raphaël retire ces desserts de sa carte

Article Lu 1394 fois

Célèbre dans cette ville du Var, le "Poussin bleu" a supprimé deux glaces qui étaient sur sa carte depuis des décennies mais se défend de tout racisme.



Ces glaces étaient à la carte depuis des décennies, mais depuis lundi 27 juillet, il n’est plus possible de les commander. Le “Poussin bleu”, célèbre glacier de Saint-Raphaël, dans le Var, a en effet supprimé “L’Africaine” et “Le Chinois” de sa liste à la suite d’un appel au boycott et d’une polémique sur les réseaux sociaux.

Supprimé depuis, le tweet publié le 20 juillet demandait à boycotter l’enseigne, servant “des desserts sous des noms et des dressages parfaitement racistes”, rapporte Nice Matin. Comme le note également La Voix du Nord, ce n’est pas la première fois que ces desserts étaient dénoncés, certaines critiques ayant déjà été émises l’été dernier.

Cette année, c’est la glace “L’Africaine”, avec une tête en meringue chocolatée et de grosses lèvres en pâte d’amande rouge, qui a fortement été dénoncée.

À tel point que, jeudi 23 juillet, le restaurateur a annoncé son retrait, ainsi que celui de “Le Chinois”, dénonçant au passage une “vindicte populaire” alors que ces deux coupes sont “parmi celles qui avaient le plus de succès”.

Dans ce message, la direction de l’établissement existant depuis 1947 se défend de tout racisme. “Ma famille est issue de l’immigration, ma grand-mère est arrivée jeune avec ses parents pour quitter la misère du sud de l’Italie, mon grand-père a fui le fascisme de Mussolini (...) Mes oncles, mon père ont acquis au prix de beaucoup de travail et de courage cet établissement, la carte des glaces existait déjà, nous ne sommes pas ‘racistes’ nous respectons tout le monde!”, peut-on lire.

Les patrons du Poussin bleu concèdent que ces glaces “datent sûrement de l’époque coloniale” et qu’ils les ont gardées “telles quelles, sans penser à mal”. Ils s’excusent également à la fin du message: “si elles ont dérangé quelques personnes récemment, nous en sommes désolés... Peut-être avons-nous été trop naïfs, en n’y voyant aucun mal...”.

Le préfet Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la lutte anti-LGBT, contacté par Nice Matin, comprend cette polémique même s’il concède que “les patrons du Poussin Bleu n’ont pas voulu blesser quiconque, mais à notre époque, ce genre de chose n’a plus sa place”.

Le maire de la ville de Saint-Raphaël, Frédéric Masquelier, a de son côté nuancé l’incident: “Oui, aujourd’hui, ce n’est plus dans l’air du temps, mais de là à en faire toute une histoire et appeler au boycott, non!”


Article Lu 1394 fois

Jeudi 30 Juillet 2020




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State