Référence multimedia du sénégal
.
Google

JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE : «5 étoiles» de Mame Woury Thioubou conscientise sur la migration

Article Lu 1105 fois

Outre le film « Atlantique » de Mati Diop, qui a obtenu le Grand prix du jury au dernier Festival de Cannes, les prestigieuses Journées cinématographiques de Carthage (Jcc) ont également sélectionné, dans la compétition documentaire, « 5 étoiles » de la journaliste et réalisatrice sénégalaise Mame Woury Thioubou, où elle rencontre des migrants africains en galère en France. Un témoignage édifiant et un véritable outil de conscientisation.



JOURNÉES CINÉMATOGRAPHIQUES DE CARTHAGE : «5 étoiles» de Mame Woury Thioubou conscientise sur la migration
« Les migrants d’Afrique prennent les routes que les Européens ont ouvertes à l’époque de la colonisation. C’est un phénomène d’écosystème tout à fait naturel : une fois qu’une voie est tracée, elle est forcément à double sens. » C’est par cette citation de Didier Raoult, médecin chroniqueur de renom, que démarre « 5 étoiles ».
Le problème est que si les Européens ont profité de l’Afrique, les Africains ont du mal à profiter de l’Europe ! « 5 étoiles » est une vielle usine désaffectée à Lille, porte Valenciennes, un squat occupé par des migrants depuis qu’ils ont été expulsés du centre-ville, du parc des Olieux où ils s’étaient installés début 2015 après la fermeture de l’église de Moulin où ils dormaient. Sans eau au début, ils ont été soutenus par les associations pour en avoir, mais il n’y a pas de toilettes et pour se laver, ils doivent se rendre dans les locaux de l’accueil de jour Frédéric Ozanam où il faut prendre un ticket pour y accéder…
C’est à ces jeunes migrants que ce documentaire de 19 minutes donne la parole. Mame Woury Thioubou était en résidence artistique à Lille sous l’égide de Krysalide diffusion et du Fresnoy, studio national des arts contemporains où Mati Diop a étudié en 2007-2009. Sensibilisée par la question, elle a fait des recherches sur internet pour se renseigner sur ce qui se passait à Lille et est allée sur place : un hangar avec des graffitis, qui sera le décor du film. Sa première rencontre était un mineur non-accompagné venu du Sénégal oriental, de Tamba.

Mais, cette parole n’était pas aisée à capter. « Même après explications, personne ne souhaitait être filmé, précise Mame Woury Thioubou. J’ai respecté cela jusqu’à ce que l’un d’entre eux se porte volontaire pour me parler à visage découvert. » Viennent alors des récits dramatiques. Dans la Libye en guerre, des policiers extorquent de l’argent des migrants en les forçant sous peine de torture à téléphoner à leurs proches pour faire venir de l’argent… Puis, la traversée. Puis, le racisme en Italie et en France.
Soutenus par des riverains et des associations, les migrants s’organisent. « Les enfants de l’Empire sont là » : on les voit manifester pour leurs droits sur la place Faidherbe, administrateur du Sénégal (1854-1865) dont la statue trône au milieu, cocasse boomerang de l’Histoire !
Quelques mois après le tournage, Mame Woury Thioubou est retournée au « 5 étoiles ». Les migrants y étaient toujours plus nombreux et toujours dans des conditions aussi difficiles. Puis, le squat a été expulsé. Les mineurs qu’elle suivait sont placés en famille d’accueil et vont à l’école. Des autres, par contre, elle est sans nouvelles…
Réalisé durant la résidence artistique, le film a ensuite pu être terminé (postproduction technique) grâce à l’appui financier de Dominique Olier de Krysalide productions. Quand il a été sélectionné aux Jcc, le ministère de la Culture sénégalais a financé le sous-titrage en anglais et le Dcp qui permet de le projeter en salles.

O. BARLET



Lesoleil

Article Lu 1105 fois

Dimanche 3 Novembre 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State