Référence multimedia du sénégal
.
Google

INTERDICTION DU PORT DE VOILE À L’INSTITUTION SAINTE JEANNE D’ARC KALIDOU DIALLO DECHIRE LA LETTRE DU CONSEIL NATIONAL DU LAÏCAT

Article Lu 1458 fois

L ’ancien ministre de l’Education nationale, Kalidou Diallo s’est, dans sa page Facebook, indigné de la sortie du Conseil National du Laïcat du Sénégal en qualifiant les auteurs de cette lettre ouverte adressée à l’actuel ministre de l’éducation nationale, Mamadou Talla, «d’un groupuscule de provocateurs» qui, soutient-il, «sous couvert ce titre trompeur de laïc, est, en fait, un plaidoyer d’intégristes catholiques qui n’ont pas le courage de signer sur leur véritable identité et à visage découvert»



INTERDICTION DU PORT DE VOILE À L’INSTITUTION SAINTE JEANNE D’ARC KALIDOU DIALLO DECHIRE LA LETTRE DU CONSEIL NATIONAL DU LAÏCAT
.

Selon Kalidou Diallo, «les auteurs surestiment le poids des écoles confessionnelles d’obédience chrétienne et de l’église en général». Kalidou Diallo pense que le conseil pose un «débat dangereux sur l’équilibre de notre société et de notre système éducatif. Il semble ignorer la place de l’Eglise dans l’histoire et la marque de l’ouverture et de la tolérance dans la spécialité de notre société».

Pour rappel, dans une lettre ouverte adressée au ministre de l’éducation nationale, Mamadou Talla, le Conseil National du Laïcat du Sénégal a fait savoir que «l’objectif poursuivi avec l’uniforme est principalement de mettre l’accent sur l’apprentissage et la cohésion dans le milieu éducatif, en réduisant à leur plus simple expression toutes les conséquences perverses des différences de statut social, de moyens financiers, d’orientations religieuses et culturelles, etc.» Selon le conseil, le ministre a agi, dans la précipitation, sans investigations, qui auraient dû le faire comprendre la décision précise par les autorités de l’ISJA.

Pour Kalidou Diallo, l’actuel ministre de l’éducation, Mamadou Talla, doit «ignorer ce document et être ferme sur les principes dégagés dans son communiqué du 3 mai 2019». «Le ministre ne doit pas s’orienter dans une polémique inutile (ce que cherchent les auteurs du textes) avec les écoles confessionnelles catholiques qui, dans leur écrasante majorité ne sont pas concernées par «l’intégrisme chrétien» de certains illuminés dans leurs établissements», explique-t-il sur sa page Facebook. . «Le passage cité de la loi 2004- 37 sur l’éducation religieuse n’illustre pas ce que les auteurs du texte veulent montrer, ni dans l’esprit de la loi, ni dans son fond encore moins dans son application». Kalidou Diallo invite le ministre à agir pour faire respecter la loi et les textes en vigueur dans les écoles privées laïques et confessionnelles, de même que dans les établissements publics.


SudOnLine

Article Lu 1458 fois

Samedi 11 Mai 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State