Référence multimedia du sénégal
.
Google

INHUMATION DE SIDY LAMINE, PDG DE «WALFADJRI», À KAOLACK LES VOLONTES DE LEONA NIASSENE ET MEDINA BAYE RESPECTEES

Article Lu 1207 fois

Suite à des négociations ayant durées plusieurs heures voire même deux (2) jours, les membres de la grande famille de Sidy Lamine Niasse, le défunt Président directeur général du groupe de presse «Walfadjiri», ont été en fin aux tiraillements autour du lieu d’inhumation. Son fils Cheikh Tidiane Niasse et le reste de la famille Niassène de Léona et Médina Baye se sont mis d'accords et acceptent d'enterrer (pour le repos éternel) Sidy Lamine Niasse à côté de ses illustres pères.



INHUMATION DE SIDY LAMINE, PDG DE «WALFADJRI», À KAOLACK LES VOLONTES DE LEONA NIASSENE ET MEDINA BAYE RESPECTEES

Reportées une première fois le mercredi 5 décembre dernier pour le lendemain jeudi 6 à 10 h, selon son fils Cheikh Tidiane Niasse, l’inhumation et les funérailles du désormais ancien patron du Goupe «Walfadjri» se tiendront ce vendredi 7 décembre à la cité religieuse de Léona Niassène. A l'annonce de la nouvelle, c’était un grand soulagement chez les nombreux talibés et fidèles. Mais nombreux, parmi les parents et les fidèles, sont ceux qui pensent que cette décision est la plus légitime. Pour ces derniers, il est heureux que le consensus puisse être trouvé et que l’une des parties cède pour permettre à l’autre d’organiser librement les obsèques du défunt guide religieux. Il faut, cependant, préciser que même si le bras de fer continuait, les Khalifes de Médina Baye et Léona Niassène, tout comme le frère aîné du défunt, Ahmeth Khalifa Niasse et beaucoup d’autres fidèles n’étaient pas prêts à céder. En tout cas jusqu'en début de la soirée d'hier, la décision de transférer la dépouille mortelle de feu Sidy Lamine Niasse était incontournable.

Etant donné que même si, par ailleurs, ce contentieux cache des dessous politiques, sociaux ou économiques, la solution ne peut être trouvée que dans le noyau central du foyer religieux auquel le défunt appartient. De ce point de vue, les parents de Léona Niassène et Médina Baye n'étaient pas du tout prêts à tergiverser. Au contraire, ils se sentaient plutôt offensés et étaient catégoriques dans leurs déclarations: «quelque soit la grandeur de l’homme, son poids, sa dimension intellectuelle, son code de popularité au plan national ou international, Sidy Lamine Niasse appartient à une famille, une religion et une entité confrérique. Cette religion, cette famille et cette confrérie sont intelligemment organisées et fonctionnent dans la discipline. Toute personne qui y adhère est contrainte de respecter ces principes disciplinaires et ne peut se permettre un comportement contradictoire, quelque soit le besoin ou la situation qui s’impose.

De son vivant, Sidy Lamine Niasse s’est toujours conformé à ces exigences et n’a jamais cherché à avoir le dernier mot sur ceux qu’il considérait comme ses guides et ses aînés. Aujourd’hui, à part les khalifes de Léona Niassène et Médina Baye, personne d’autre ne peut avoir plus de droit ou d’autorité sur la désignation du lieu devant abriter le futur tombeau du regretté Sidy Lamine Niasse et l’organisation de ses funérailles. Y compris le concerné lui-même qui, de son vivant, ne s’est jamais opposé à une quelconque volonté manifestée par ses aînés et guides. Malgré la fibre révolutionnaire qu’il agitait souvent en lui, ce respect des principes socioreligieux a toujours été observé entre lui et ses frères aînés et guides. Et ce, jusqu’à cette inoubliable matinée du mardi 4 décembre dernier», insiste-t-on.

LA DEPOUILLE MORTELLE DE SIDY LAMINE ATTENDUE A KAOLACK, AUJOURD’HUI

Ainsi durant toute la journée d’hier jeudi, ce sentiment a été largement partagé par les nombreux fidèles trouvés dans les concessions ou assis à l’ombre des murs de la mosquée ou sur la tribune située juste en face pour attendre la suite des événements. Déjà, la nuit précédente, des rumeurs au sujet de l’arrivée de la dépouille mortelle ont fusé de partout. Malgré la fraîcheur nocturne qui s’imposait à outrance, plusieurs dizaines de personnes ont aussitôt rallié la mosquée et pointaient déjà devant la morgue. Jusqu’à une heure tardive de la nuit, ces fidèles attendaient, mais vainement. Et c'est finalement hier jeudi aux environs de 19 heures que l’impatience et la fatigue ont finalement fini par payer et l'impasse franchie, avec l’annonce de l’arrivée de la dépouille mortelle ce vendredi matin suivi de son enterrement auprès de ses parents.

SudOnLine Abdoulaye FALL

Article Lu 1207 fois

Dimanche 9 Décembre 2018




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Janvier 2019 - 21:22 Nécrologie : Ahmed Bachir Kounta n’est plus

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State