Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Global voice de plus en plus menacé : après la Sonatel et des associations consuméristes, des immigrés sénégalais le pourfendent

Article Lu 11426 fois

Installé au Sénégal, depuis bientôt deux semaines, le groupe Global voice est de plus en plus contesté. Chargé de gérer les taxes sur les communications téléphoniques entrant au Sénégal, l’Etat, avec lequel il a signé ce contrat, risque de revenir sur celui-ci. Et pour cause !



Global voice de plus en plus menacé : après la Sonatel et des associations consuméristes, des immigrés sénégalais le pourfendent
Suite à l’annonce de l’installation de Global voice par l’Agence de régulation des télécommunications et postes (Artp), les travailleurs de la Sonatel monteront au créneau, pour ruer dans les brancards. Ceci, parce que le nouvel arrivant allait faire main basse sur une fortune dont elle jouissait. Pour illustration, l’Etat escompte pour le contrat qu’il a signé avec Global voice une manne financiére de 300 milliards de francs Cfa ; soient 5 milliards par mois. Mais, le groupe qui gagnera, presque autant risque de voir son contrat annulé. Car, outre la Sonatel, dont les syndicalistes ont été reçus par le président Wade, qui attend leurs propositions, vendredi dernier, des associations de Sénégalais basés aux Etats-Unis d’Amérique ont manifesté devant l’Ambassade du Sénégal à Washington, pour protester contre son installation. Car, pour elles, les autorités veulent « dépouiller » les immigrés. Les dites associations envisagent en conséquence, si l’Etat persiste dans sa décision de « boycotter » Global voice. Ce qui sera un manque à gagner pour le régime. Ces manifestations peuvent en inspirer d’autres, à travers la diaspora sénégalaise. Ce qui plombera le contrat signé avec le groupe, que la Ligue des consommateurs du Sénégal conteste, au profit de la Sonatel. De même des associations consuméristes de la Côte d’Ivoire et l’Union monétaire économique ouest africain contestent le contrat que l’Etat a signé avec Global voice. Un tollé général qui s’amplifie. Il pourrait déboucher sur le départ de Global voice ; les états n’ayant pas des amis, mais des intérêts.

LA Redaction

Article Lu 11426 fois

Lundi 16 Août 2010





1.Posté par ahma le 16/08/2010 06:54
Gspr que les autorités vont annuler ce contrat qui ne profiten qu'a global voice a la longe.

2.Posté par mvs le 16/08/2010 10:01
il faut aussi une reaction de l'association des immigrés senegalais en france, en italie et en espagne. Il est impératif k global voice se tire.

3.Posté par alfred le 16/08/2010 12:00
c'est vraiment dommage pour un pays comme le notre d'en arriver la.

4.Posté par binocles le 16/08/2010 12:58
DU GANG DE KEUR SERIGNE-BI A LA MAFIA DU FIOUL.



SONATEL OU SENELEC QUI FAUT-IL AMENDER ?

Des « Associations de Consommateurs » se sont élevées avec une indignation coupable contre la dernière journée de grève des agents de la SONATEL qui, dit-on aurait coûté plus de 50 milliards à l’économie sénégalaise et devrait valoir une amende d’une dizaine de milliards à la SONATEL.

Ces « Associations » (Ah quelles Associations), subventionnées « à la Ségura »par le pouvoir au-delà du raisonnable remplissent bien leur contrat en même temps qu’elles trahissent leur ignorance totale des enjeux.

En effet si une journée de grève de la SONATEL a pu coûter une telle bagatelle (50 Milliards de F CFA) à combien estime-t-on les mois voire les années de délestages de la SENELEC ? Et à quelles amendes devrait-on condamner cette entreprise qui contrairement à la SONATEL reçoit des subventions de l’Etat, c'est-à-dire des impôts payés par le gorgorlous sénégalais qu’ elle aura pris soin, auparavant d’étouffer par une surfacturation de 100% ? Car des sources internes à la Direction commerciale de la Senelec font courir le bruit que la double facturation n’a été abandonnée que pour être remplacée par cette surfacturation de 100%.

Il est aisé pour chaque abonné de vérifier que sa facture correspond, non pas à un bimestre, mais à quatre mois de consommation.

LA MAFIA DU FIOUL FACE A SON FLAGRANT DELIT.

Maintenant que le pot aux roses des détournements et des surfacturations dans les approvisionnements a été découvert, et que la Direction Générale de la société adjudicatrice a clairement et fermement indiqué à qui de droit qu’elle ne porterait pas seule le chapeau sans révéler les pratiques et les pratiquants des surfacturations, le Sinistre d’Etat Samuel Sarr monte au créneau pour intimider le Président de la République.

Mais la défense d’un criminel par un pédophile de haut vol peut-elle avoir l’effet escompté ? Il est vrai qu’une association, une autre, s’est nouée au temps jadis de l’affaire Me Sèye, créant une solidarité « consanguine ». Une bande de criminels, sabotant et sabordant jusqu’à la crédibilité des institutions, faisant de la vie des sénégalais un véritable enfer, de l’hôpital à l’école, de la cuisine au bureau, de l’atelier artisanal à la PME de la zone industrielle, entend rappeler (comme le fait Pape Samba Mboup ce matin dans les colonnes de l’As) les autres détournements de fonds pour justifier l’amnistie de Samuel Sarr dont le maintien au gouvernement est discuté depuis quelques jours.

Le message est d’une absurdité sanguinaire et mafieuse. En effet que dit Pape Samba Mboup au Président Wade et à son fils : » Si Samuel doit partir parce qu’il a été pris en flagrant délit de vol et de détournement de fonds avec ce fioul surfacturé et de très mauvaise qualité, alors les voleurs de l’ANOCI aussi doivent partir et le projet monarchique abandonné car son principal bénéficiaire n’est pas plus propre que Samuel Sarr. »



LES WADE SONT-ILS COMPLICES, RESPOSABLES OU COUPABLES ?

Peu importe donc que Samuel Sarr ait rempli son compte en banque de plusieurs milliards, en vendant un fioul surfacturé ayant entraîné des pannes de moteurs et de centrales (dont on a pas chiffré les coûts), ayant causé un ralentissement général de l’économie sénégalaise, des désagrément dans les centres d’examens et dans les structures sanitaires, causant ici l’échec d’un candidat innocent et méritant, là la mort d’un patient qui aurait pu être sauvé.

Samuel Sarr et ses complices tiennent bien le Vieux et son fils. Une question est d’ailleurs de savoir quel est leur niveau d’implication, de complicité et donc de culpabilité dans ces pratiques mafieuses ? La question est dès lors pourquoi les sénégalais vont-ils soutenir des gens tellement compromis qu’ils sont à la merci de tout maître-chanteur ? Une source, qui semblait très bien informée, nous indiquait dans une contribution anonyme sur le web, que le Gang de Keur Serigne Bi, au-delà de Clédor et de Diakhaté, s’était muée en véritable mafia. Cette affaire de fioul empoisonné, où le flagrant délit est constitué, en est la preuve.

L’attitude de Monsieur le Président de la République déterminera le niveau de culpabilité ou d’innocence de Karim Wade. Est-il ou le nom l’associé privilégié de ce trafiquant de Samuel Sarr ?

Il était déjà établi que Samuel Sarr est un assassin et qu’un Bonet-Fass et des binocles ne pourront jamais lui donner un semblant de crédibilité ou d’intelligence, ni combler ce qu’il lui manque de moralité et de scolarité. Ce Sinistre d’Etat continuera ses crimes et ses détournements, ces méfaits lui servant de bouclier.

Mais l’opinion publique attend surtout la plainte des Associations de Consommateurs contre la Sénélec. Elle voudrait aussi, certainement, que les sources ayant estimé les désagréments de la Sonatel à 50 milliards lui disent combien les pannes de centrales, les désagréments techniques dans le réseau et chez les particuliers dus à ce fioul criminel vont coûter aux sénégalais ?

5.Posté par Richman le 16/08/2010 13:57
Dommage que l'état sénégalais veuille couper davantage sa diaspora après ce qu'elle envoie déjà au pays. Je souhaite vivement qu'il se ressaisisse.
[www.okibourse.com]url:http://www.okibourse.com

6.Posté par sss le 16/08/2010 14:06
Si Global Voleur Passe Le Sénégal trépassera !

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State