Référence multimedia du sénégal
.
Google

Financement des Assises par un pays étranger : Le Bureau du Cnp entre démenti et prise d’acte

Article Lu 1594 fois


Financement des Assises par un pays étranger : Le Bureau du Cnp entre démenti et prise d’acte
Les participants aux Assises nationales ont-ils changé de stratégie de communication ? Tout porte à le croire, vu le peu d’éloquence dont la porte-parole du bureau des Assises a fait montre. Tout compte fait, le bureau des Assises a pris acte de la démission de Babacar Ndiaye, vice-président et le refus d’Idrissa Seck de prendre part à ce rendez-vous. « Le bureau a pris acte de tout cela ». C’est la réponse servie aux journalistes qui ont attendu de 13 à 15 heures. De même, elle a aussi démenti l’information relative au financement des Assises par un pays étranger.

« Toute cette longue attente pour nous dire ces quelques mots seulement », c’est le cri de dépit qu’un reporter a lancé après la conférence de presse que le bureau des Assises a convoqué, samedi, à 13 heures. C’est pour dire comment les membres du bureau et les chefs de partis initiateurs des Assises et d’autres ont été avares en paroles devant les journalistes. En effet, en quelques minutes, la porte- parole du jour, Mme Aminata Diaw Cissé, une enseignante à l’Ucad a, tout simplement, rappelé qu’il y a des nouvelles adhésions aux Assises. Selon, malgré la démission de Jean-Pierre Dieng, « l’Uncs a confirmé sa participation aux Assises ainsi que Yonnu Askan Wi (représenté par Madièye Mbodj et Benjamin Faye). De même que Fernent. ; De l’autre côté, dit-elle en guise de propos liminaire : « le processus d’adhésion d’autres organisations est en cours ». Mais les journalistes n’ont pas manqué de tenter de connaître la réaction du bureau suite à la démission de Babacar Ndiaye et la lettre réponse d’Idrissa Seck. Comme toute réponse, également, Mme Cissé s’est contentée de dire que « le bureau a pris acte. Les Assises sont ouvertes à tout le monde. Il est loisible à tout un chacun d’y participer ou non. Donc, il faut reconnaître à Babacar Ndiaye le droit et la liberté de démissionner ». C’est la même réaction qu’elle a servi concernant la non participation d’Idrissa Seck aux Assises. « Nous avons pris acte », dit-elle, aussi, à ce sujet. Itou sur l’information relative au financement des Assises par un pays étranger. La porte-parole du jour du bureau des Assises a, tout simplement, démenti cette « méchante rumeur ».

Source: Ferloo.com

Article Lu 1594 fois

Lundi 23 Juin 2008


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Septembre 2020 - 12:03 Tivaouane magnifie le geste de Serigne Mountakha

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State