Référence multimedia du sénégal
.
Google

Fatu Camara, journaliste Gambienne : «Macky Sall a besoin de l’aura de Youssou Ndour pour sa réélection»

Article Lu 1556 fois

Elle ne se fait pas de souci sur la réélection du Président Macky Sall après le succès de son congrès d’investiture. Rencontrée par IGFM, la journaliste et activiste gambienne évoque le rôle de You, auprès du Président Macky Sall. Elle parle du bilan de Adama Barrow de son statut de célibataire et des hommes qui ont peur d’elle. Elle dit tout à IGFM.



Fatu Camara, journaliste Gambienne : «Macky Sall a besoin de l’aura de Youssou Ndour pour sa réélection»
Fatu Camara, la journaliste gambienne, est à ses aises dans le hall d’un hôtel dakarois. Elle porte un jean et chemise tendance bleue. A Dakar, elle sacrifie son temps à défendre Macky Sall et sa Première Dame Marième Faye Sall. Elle se moque des Sénégalais qui raillent le président de la République, Macky Sall, et exècre sa gestion de la cité et in fine lui sort des taches noires de son règne. Mais, cette militante activiste dont le combat aux Etats-Unis a aidé à faire partir Yahya Jammeh du pouvoir, s’étonne de l’acharnement des Sénégalais à l’endroit de leur Président. « L’investiture de Macky Sall a eu un succès fou. Parce que les chefs d’Etat présents ont donné une bonne dose de prestige à la cérémonie. Et puis la déclaration de Youssou Ndour dont on disait en froid avec le Président a été bien apprécié. Rien que la prestation de You galvanise des foules. C’est pourquoi Macky Sall a besoin de l’aura de Youssou Ndour pour sa réélection.»

Interpellée sur la censure intervenue sur les réseaux sociaux au Sénégal, elle qui est une défenseure acharnée de la démocratie et de l’expression citoyenne, s’émeut qu’au Sénégal les gens ont fait des réseaux sociaux un exutoire pour balancer des insultes comme bon leur semble. «Les insultes ne sont pas tolérables même en démocratie, il faut que les gens sachent raison garder», fulmine-t-elle sirotant un verre de jus de fruit.

Fatu Camara, l’ancienne présentatrice de la Télé gambienne qui a eu maille à partir avec le régime de Yahya Jammeh adore les actions humanitaires menées par la Première Dame Marième Faye Sall. «Il fut un temps quand je suis revenue aux Etats-Unis, j’avais formulé l’intention de rencontrer Macky Sall et Marième Faye Sall pour leur dire merci parce qu’ils ont joué un rôle clé dans ma vie. Je me suis dit que ce serait bien de voir Marième Faye Sall. Elle aime son mari et se sacrifie pour lui. Elle fait énormément du social. Sans que les gens ne s’en rendent compte.»

«Des Gambiens disent que Barrow est le gouverneur de Macky »

Sur la situation de son pays, la Gambie, en proie à des besoins insatisfaits suite à l’élection de Adama Barrow, Fatu Camara estime que tout ne se fera pas en un seul jour. Il demande aux Gambiens de faire preuve de patience. «23 ans c’est très long dans la vie d’un peuple. Les gens ont peur, les gens se méfient de tout. La mentalité Jammeh est toujours en Gambie. Mais il faut continuer à sensibiliser les gens sur l’éducation civique, la participation citoyenne. Nous sommes dans ce processus pour faire changer les choses mais ce ne sera pas facile.»

Mais ce qui fait plus mal à la journaliste gambienne, c’est le regard que ses compatriotes portent sur leur Président. Puisqu’ils le surnomment le gouverneur. Pour dire que c’est le Président Macky Sall qui dirige le Sénégal et la Gambie. Et que Barrow ne serait qu’une marionnette entre les mains du Président Sénégalais. «Les gens le disent maintenant de façon publique. Ils présentent Barrow comme le gouverneur de Macky Sall. L’opinion publique est difficile à maitriser. Les gens interprètent beaucoup de faits mais la réalité est tout autre.»

«Je suis célibataire, les Gambiens ont peur de moi…»

Fatou Camara qui se cache pour ne pas se donner l’importance qu’elle n’a pas dans le rôle joué pour faire partir Yahya Jammeh n’a jamais voulu rien revendiquer. D’ailleurs, des Gambiens avaient programmé de l’accueillir en grandes pompes, mais elle a préféré raser les murs pour rentrer chez elle et ne pas tomber dans un triomphalisme béat.

Son jardin secret est connu, Fatu Camara est toujours un cœur à pendre. Malgré sa jolie frimousse et sa forme physique, la journaliste a dû mal à trouver chaussures à ses pieds. «Les Gambiens ont peur de moi, parce qu’ils me voient avec mon véhicule, ma maison. Ils ont peur de me parler. Je n’aurai pas de chance avec les Sénégalais parce qu’ils sont des polygames et moi je ne veux partager avec personne mon mari. J’ai des amis Sénégalais, mais j’ai peur de la polygamie.»

IGFM Mor Talla GAYE

Article Lu 1556 fois

Lundi 3 Décembre 2018




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State