Référence multimedia du sénégal
.
Google

FOOT : Focus sur la LIGUE 1 Sénégalaise

Article Lu 11116 fois

A côté de l'arrivée de nouveaux joueurs dans le Championnat sénégalais, il y a aussi, depuis quelques années, celle de nouveaux entraîneurs qui ont commencé à se faire connaître petit à petit. De Boubacar Gadiaga, à Diambars, jusqu'à Moustapha Seck, à Pikine, il y a toute une pléiade de techniciens qui sont en train de suppléer ceux de l'ancienne école sur les bancs des clubs sénégalais. Comme une alternance footballistique qui ne fait que commencer.



FOOT : Focus sur la LIGUE 1 Sénégalaise
BOUBACAR GADIAGA (DIAMBARS, 1er), adepte du beau jeu

Parcours
J'ai joué au football en cadet à la Jeanne d’Arc de Dakar, et en même temps, je pratiquais le basket à Bopp. Après cela, je suis parti en France où j'ai fait 5 ans au centre de formation de l'Olympique de Marseille. J'ai' ensuite joué au Stade de Reims, à l’Ile de la Réunion et en Arabie Saoudite pendant deux ans. Je suis revenu en France, en CFA avec l'équipe de Jura Sud dont j'étais en même temps l'entraîneur des jeunes qui jouaient en DH (Division d'Honneur). J'ai aussi été entraîneur et joueur à Chambéry FC, qui était en DHR et que j'ai fait monter en D2, puis en CFA J'ai obtenu mon diplôme d'entraîneur de 2e degré en 2004 en même temps qu'Amara Traoré et Bernard Lama. C'est à ce moment que ce dernier m'a parlé du projet ambitieux et humaniste de Diambars.

Philosophie
C'est avant tout le jeu qui prime sur les individualités. J'aime le beau jeu et préfère imposer mon style à l'adversaire.

Système
Un entraîneur ne définit pas de système, mais joue en fonction des joueurs qu'il a sous sa tutelle. L'important, c'est l'animation offensive. C'est le jeu qui commande l'entraîneur, s'il a de l'ambition, il va toujours essayer de produire du beau jeu. On a instauré à Diambars le 4-3-3 mais ça peut évoluer à tout moment au cours du match.

Références
J'ai toujours été attiré par ce que fait Arsène Wenger. J'aime vraiment son style, basé sur le beau jeu, la formation des jeunes avec lesquels il est très proches. C'est un entraîneur performant, dont j'aime aussi le côté humain. Car, on est avant tout des éducateurs et on doit avoir des rapports de confiance, de fraternité et d'amitié avec les jeunes.

MOUSTAPHA SECK (AS PIKENE, 2e), le gagneur

Parcours
J'ai été joueur de football en tant que défenseur central (et milieu récupérateur, Ndlr) à Güney Ngaay (D2 en 1992). Je suis Instructeur de football depuis 2003. J'ai été enseignant d'EPS, option football et Athlétisme (1993-2002), Directeur Technique Régional de Kaolack (2004-2009), entraîneur de Güney Ngaay (Division 2 en 1993). J'ai été aussi entraîneur de l'Union Sportive et Culturelle de l'Arrondissement de Niakhar (Division 4 en 1995-1997), adjoint à Cambérène (Division 1 en 2000-2001), entraîneur de l'AS Saloum de Kaolack (Division 1 en 2004-2006), Assistant Technique à l'équipe de la Police (Division 1 en 2003) et à la Sunéor (Division 1 en 2008). Entre 2010 et 2011, j'ai été entraîneur de NGB (Ligue 1). Depuis 2011, je suis l'entraineur de l’AS Pikine et entraîneur adjoint des U : 17 du Sénégal depuis cette année.

Référence
Antoine Sylvain Sagna qui est actuellement dans le staff technique de Touré Kunda.

Philosophie
La symbiose de la rigueur allemande, de la technique espagnole et de la tactique italienne. Le jeu qui fait gagner.

Système.
Le 4-3-3

PAPE FAYE (GOREE, 5e), beau jeu et efficacité

Parcours
J'ai été footballeur puis je suis devenu entraîneur, très jeune, dans le mouvement Navétane. J'avais aussi une école de football, Boustane de Kaolack. Après cela, j'ai entraîné le Saloum en deuxième division en 2002. J'ai fait monter le Saloum en première division. Nous avons eu une expérience africaine en 2006. Par la suite, nous sommes descendus en ligue 2. Je suis allé à l'Us Gorée pour la saison 2011 et nous avons termine 5e . Cette année. nous en sommes course pour le titre.

Référence
J'ai toujours aimé l'ancienne génération, avec Mawade Wade, pour son engagement, Joe Diop, pour sa combativité, son sens du discours politique très engagé, Iba Dia, pour son sens tactique et Lamine Dieng, pour son efficacité et son romantisme.

Philosophie
Produire du beau jeu allié à l'efficacité. Je veux être parmi les meilleurs entraîneur. J’adore tout système qui privilégie l’attaque. Que ce soit le 4-3-3 ou le 4-4-2.

La ligue 1
Comparé à la Ligue 2, il y a plus de rythme et plus de jeu en Ligue 1. En ligue 2, on a des matchs engagés et souvent joués dans des terrains très difficiles et devant des publics hostiles.

MAMADOU DIENG (TOURE KUNDA, 6e), Le crack

Sortant de l'Insept, option football en 2008, j'en suis à ma première année comme entraîneur titulaire. L'année dernière, j'étais au Touré Kunda, mais en tant qu'entraîneur des juniors.

Référence
Je suis un fils de Mbour. J'ai fait mes débuts dans la petite catégorie au Stade de Mbour. J'ai eu mon Bac S2 en 2002. Puis, j'ai mené des études supérieures durant 6 ans à l'in¬sept. En même temps, pendant les vacances, j'allais pratiquer avec Abdoulaye Sarr. C'est lui mon idole. Je me réfère aussi à tous les entraineurs de Mbour dont Lamine Kane, Lamine Sano, qui est actuellement mon conseiller numéro 1.

Philosophie
Faire le beau jeu, donner au public du spectacle. À Touré Kunda, la majeure partie de nos actions partent de derrière, pour passer sur les côtés et créer le déséquilibre. À Touré Kunda, nous avons de bons excentrés et des arrières latéraux qui nous apportent beaucoup plus sur le plan offensif. C'est pourquoi on élabore souvent avec des attaques placées.

Système
Notre système de jeu évolue en fonction de la physionomie du match. Parfois nous nous retrouvons avec un 4-4-2 avec deux milieux récupérateurs. Parfois nous jouons en 4-4-2 avec un milieu récupérateur et un milieu offensif.

La ligue 1
D'habitude on dit que les équipes de la Ligue 1 sénégalaise ne sont pas joueuses, mais cette année, j'ai constaté une nette évolution. Actuellement, on voit des matchs avec des stades bien remplis à cause du beau spectacle.

Magib Diagne et Mbaye Dadji

A part ces entraîneurs cités, d'autres, à l'image de Magib Diagne (Linguère, 6e) et Mbaye Badji (Yeggo, 8e), font aussi partie de la nouvelle vague de techniciens qui sont en train de tracer leurs propres chemins. Malheureusement, nous n'avons pas pu les joindre. Pour sa première année sur le banc du club saint-louisien, le premier a réussi à se classer 3e avec la Linguère, lors de la saison dernière, tandis que le second a réalisé l'exploit de faire remonter Yeggo en Ligue 1 au terme d'une lutte acharnée contre l'Olympique de Ngor. Même si Yeggo est actuelle lanterne rouge de la poule B, son travail mérite d'être relevé. Malgré la lourde défaite (1-4) essuyée face au Jaraaf, en clôture de la 7e journée de la Ligue 1, son équipe, a réalisé une bonne première période sanctionnée par un but. De bon augure pour la suite.

ABDOULAYE NDIAYE (NGB, 4e), l'Allemand

Parcours
Je suis un ancien footballeur à l'US Gorée où j'ai aussi été entraîneur à partir de 1986. J'y ai été 3 fois champion du Sénégal, 2 fois demi-finaliste de la Coupe d'Afrique des clubs champions (actuel Ligue des champions) avec une finale de la Coupe du Sénégal perdue face à la Sonacos. J'ai aussi entraîné le Port, Ngor (2 fois), Khombole. J'ai eu ma licence A d'entraineur en 2005 à Cologne, en Allemagne.

Références
J'ai beaucoup de références : Koyo, Iba Dia, Malang Mane Pape Diop, feu Tapha Bâ, qui a entraîné le Jaraaf. J'ai appris quelque chose de chacun d'eux.

La Ligue 1
C’est un niveau très acceptable. Il y a des équipe qui produisent du jeu et un beau spectacle, comme le Casa, l’Uso, la Douane et le Jaraaf.

Philosophie
Ma conception du football repose sur 5 performances techniques : la technique et la coordination ; la condition physique, la compétence relationnelle ; la tactique et la mentalité compétitive.

BAMOUR FALL, CHARGE DE L'ELITE A LA DTN «Quand toutes les conditions seront réunies, ils feront des merveilles»

«J'ai beaucoup d'espoir sur la nouvelle vague font du bon travail, malgré toutes les difficultés d'entraîneurs. Par exemple. Gadiaga de Diambars Moustapha Seck de Pikine, sont de très bons entraîneurs qui promettent beaucoup à l’avenir. Gadiaga, pour son organisation dans le jeu avec Diambars et Tapha Seck, pour sa personnalité et son caractère. Il y a aussi d'autres potentialités énormes qui émergeront bientôt. Dans un contexte très difficile, avec des dirigeants très souvent durs et un football qui cherche sa voie, qui n’est ni professionnel ni amateur, les entraineurs font du bon travail, malgré toutes les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Les clubs sont faibles en termes de moyens et d'infrastructures, mais quand toutes les conditions seront réunies, ils feront d'excellentes choses. La plupart d'entre eux sont mal payés et les joueurs sur qui ils comptent ont parfois des problèmes pour venir aux entraînements. Mais plus le football se professionnalisera, avec plus de moyens et d'infrastructures plus ils feront des merveilles.»

SOURCE : L’OBS PAR OUSMANE DIOP & IDRISSA SANE


Article Lu 11116 fois

Jeudi 22 Mars 2012




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State