Référence multimedia du sénégal
.
Google

FLEUVE SENEGAL : 311 milliards de FCfa pour impulser la navigabilité

Article Lu 1229 fois

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) et le groupe indien Afcons ont signé, vendredi dernier à Dakar, le contrat commercial pour le projet de navigation sur le fleuve Sénégal. Des infrastructures prévues sur 905 km, entre Saint-Louis et Abimbédi (Mali), et censées favoriser «l’intégration des peuples et les échanges commerciaux».



Dans le cadre de la matérialisation du projet de navigation sur le fleuve Sénégal, l’Omvs vient de poser un acte «fondamental» avec la signature de contrat avec l’entreprise indienne Afcons. La dernière étape avant le début des travaux est la mobilisation des fonds estimés à 311 milliards de FCfa par les ministères des Finances des Etats concernés, avec l’accompagnement de Eximbank-Inde.

Le projet prévoit diverses infrastructures telles que : le port fluviomaritime de Saint-Louis et le port fluvial terminus d’Ambibédi. Le complexe portuaire de la vieille ville du Sénégal aura un port de pêche, un port de plaisance ainsi qu’un port de commerce. « Ce projet va restaurer la vocation naturelle du transport fluvial en rendant de nouveau possible une navigation pérenne tout au long de l’année, de Saint-Louis à Ambibébi, au Mali, soit une distance de 905 km », a indiqué Ameth Diané Semega, Haut-commissaire de l’Omvs.
De l’avis de Cheikh Taliby Sylla, président en exercice du Conseil des ministres de l’Omvs, les réalisations envisagées dans ce cadre vont favoriser le décollage économique du bassin et la revalorisation de ses ressources naturelles.

Le ministre des Energies et de l’Hydraulique de la République de Guinée considère que cette initiative des pays membres de l’Omvs constitue un facteur «d’intégration sous-régionale des pays riverains ainsi que le développement du commerce intra-zone du bassin et celui international des États membres».
Son homologue du Sénégal, Serigne Mbaye Thiam, parle d’un projet à potentialités économiques. Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement souligne qu’il «participe au renforcement de l’intégration et à la massification des flux et des échanges ainsi que le développement des secteurs tels que la pêche, l’agriculture et l’élevage».

L’autre avantage vanté par l’autorité sénégalaise est l’impact sur les populations riveraines. «Ce programme aura un effet structurant indéniable sur toutes les activités socio-économiques de l’ensemble des bassins du fleuve Sénégal, notamment sur les localités qui accueilleront les infrastructures prévues», a-t-il déclaré.
Une bonne raison, selon lui, de partager son contenu avec tous les acteurs au niveau local et national afin que les populations s’approprient ce projet.

Demba DIENG

Lesoleil

Article Lu 1229 fois

Mardi 15 Octobre 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State