Référence multimedia du sénégal
.
Google

[ EXCLUSIF - AUDIO ] Actes de barbarie: Les policiers enregistrés à leur insu entrain de tabasser le journaliste Kambel Dieng après le match Senegal-Liberia

Article Lu 111117 fois

Deux journalistes ont reçu des coups de matraques électriques, samedi, avant d’être arrêtés et conduits au commissariat des Parcelles Assainies. Les faits se sont déroulés dans la zone mixte du stade Léopold Sédar Senghor, à l’issue de la rencontre ayant opposé le Sénégal et le Libéria pour le compte des éliminatoires combinés Can-Mondial 2010.



[ EXCLUSIF - AUDIO ] Actes de barbarie: Les policiers enregistrés à leur insu entrain de tabasser le journaliste Kambel Dieng après le match Senegal-Liberia
De la rencontre Sénégal/Libéria, jouée samedi au Stade Léopold Sédar Senghor, ils ne retiendront pas le score mais les coups de matraques électriques qu’ils ont reçus de la part des éléments de la Police chargés de la sécurité.

Le "crime" de Babacar Kambel Dieng, directeur du service des sports à la radio futurs médias (Rfm), et de Kara Thioune, reporter pour la radio West African Democracy, avoir tenté de recueillir les réactions des joueurs dans la zone mixte du stade Léopold Sédar Senghor (Lss), zone censée pouvoir permettre à tout journaliste accrédité de s’adresser librement aux joueurs. Tout est allé très vite…

Il est 21 heures dans la zone mixte du stade Lss quand les joueurs passent devant la presse pour rejoindre les vestiaires. Les journalistes tentent de recueillir les impressions d’après match mais des éléments de la police bloquent le passage et s’opposent à tout contact entre la presse et les joueurs de l’équipe du Sénégal. S’en suit une vague de protestations de la part des journalistes qui ne demandent qu’à exercer leur travail. Babacar Kambel Dieng et Kara Thioune reçoivent des coups de matraques électriques et sont plaqués au sol. Les autres journalistes assistent impuissants à la scène et finissent par se réfugier dans la salle de conférence de presse.

Les deux journalistes sont arrêtés et enfermés dans une pièce du Stade avant d’être conduits manu militari au commissariat des Parcelles Assainies. Les journalistes se réunissent et consigne est donnée, par solidarité avec les confrères interpellés, de boycotter la conférence de presse qui devait réunir les deux entraîneurs et les deux capitaines. Il est décidé également de se rendre au commissariat des Parcelles pour exiger la libération des confrères et de faire le black out total sur les réactions d’après match.

Harouna Dème, journaliste au quotidien Le populaire, rappelle que cet incident n’est pas une première dans les couloirs du stade Lss. Les policiers ont toujours eu tendance à avoir la matraque facile avec les journalistes.

« Ce n’est pas la première fois que cela à arrive, confie-t-il. En 2001, les policiers m’ont frappé car je voulais passer. On était arrivé à un niveau d’organisation tel qu’on ne s’attendait pas à ça. Les journalistes ont des badges. On était dans une zone supposée être mixte. Les joueurs et le staff étaient pourtant disposés à parler à la presse. Le problème se situe entre la presse et la police qui cherche systématiquement à nous empêcher de faire notre travail. Parfois, on a même plus de difficultés à travailler au Sénégal qu’à l’extérieur. Au match aller à Monrovia, je n’ai eu aucune difficulté pour m’adresser aux joueurs. La responsabilité du comité de normalisation du football est également engagée car ce sont eux qui nous ont délivrés les badges et indiqué la zone mixte. »

D’après nos informations, Babacar Kambel Dieng et Kara Thioune auraient été libérés. Au moment où nous écrivons ces lignes, ils seraient au camp Abdou Diassé pour recevoir des soins médicaux.

Source: African Global News

PHOTO: ARCHIVE


Article Lu 111117 fois

Dimanche 22 Juin 2008




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

38.Posté par dame le 22/06/2008 21:34
le polise ay diamla niou

37.Posté par yyy le 22/06/2008 21:18
Faut surtout éviter que les politiciens récupèrent celà. Ce sont les étudiants de l'UCAD qui devront se mettre en première ligne pour le réglement de cette ignominie. C'est l'occasion pour eux de prouver que ce qu'il racontaient sur la barbarie policière au Sénégal n'était pas inventé.

36.Posté par enes le 22/06/2008 20:58
polciers demerde domou khatche rek

35.Posté par aboubacry le 22/06/2008 20:30
ces incidents ne m'ètonnent pas quant on voit le niveau intellectuel de nos limiers vraiment honteux pour des supposès fonctionnaires de l'ètat

34.Posté par pointini le 22/06/2008 20:05
senegal pfffffffff

33.Posté par puce le 22/06/2008 19:46
sui indigné dan kel pays somes ns mé c policiers st dé barbares d crapule inhumain ay cromagnon jsper k la justice fera son travail gni il doivent etre radié ils ne respectent mem pa la tenue gni gnoy ay chien lii mom nagnu si dem ba diekh k justice soit faite pr lamour de DIEU en écoutan la vidéo on a envi de pleurer c ignoble mane g honte de mon pays bande de batards!! journaliste yi allez jusko bout le peuple vs soutien

32.Posté par wewe le 22/06/2008 19:21
C LA HONTE DE SE COMPORTER COMME CA DANS UN PAYS COMME LE NOTRE CELA MONTRE REELEMENT QUE L ON S APPROCHE DE LA BARBARIE U PAYS COMME LE SENEGAL MEME DU TEMPS DE ABDOU DIOF ON AVAIT JAMAIS VU CA C LA HONTE QUOI VOUS LES FLICS VOUS DEVRIEZ FAIRE ATTENTION ACE QUE VOUS FAITES SINON GARS ...BANDES DE PETASSES

31.Posté par Dr. Saliou Démanguy Diouf le 22/06/2008 19:01
En tout cas si le ministre de l'intérieur et le gouvernement de notre pays ont un minimum de respect pour le peuple sénégalais, ils mettront aux arrêts tous les policiers concernés par cet acte afin de les mettre en prison le temps nécessaire au payement de cette ignominie infligée à notre peuple. Je ne suis ni de la presse ni au Sénégal actuellement mais j'ai honte et je suis très furieux comme tout sénégalais qui se respecte. C'est là une manifestation ouverte d'un certain manque de patriotisme de notre police nationale. Il n'y a pas que "futur média" qui soit concerné par cette affaire mais c'est parfaitement tout le peuple sénégalais qui est à la fois moralement, physiquement et psychologiquement agressé et profondément atteint dans sa dignité. Ce n'est pas une simple lacheté mais un manque manifeste de tout esprit patriotique, de tout esprit de civisme. Je crois que dans tous les pays du monde, la mission de la police nationale est de veiller sur la sécurité des citoyens. S'il n'y avait pas la police nationale française en France, il y a longtemps que je serais rentré au Sénégal. C'est une honte pour le gouvernement et toute la nation sénégalaise. Bon courage à tous les sénégalais qui se respectent.

30.Posté par Faala le 22/06/2008 18:54
Notre pays, sous le régime de l'alternance dévoyée s'enfonce dans toutes les dérives.
Cet acte odieux doit être l'occasion pour la presse sans exclusive, ralliant la société civile en général et tous les démocrates, de poser, poursuivre sous toutes les formes (plaintes nationales et inernationales, rencontres avec autorités politiques et policières à tous les niveaux, actions de masse de dénonciation, demande de démission des commanditaires ...etc.) jusqu'à un résultat durable. Ayant de grâce un esprit de suivi afin de ne pas toujours vivre cycliquement les mêmes travers.
J'en appelle instamment au SYNPICS pour initier les actions nécessaires.

Je retiens du régime néolibéral deux seuls actes démocratiques et de respect des citoyens qui n'avaient aucun parfum corruptif mais qui hélas ont fait long feu depuis :
1. le PR revenant d'un voyage suite aux "évènements de la Bourse du Travail" avaient lancé aux auteurs des crimes abominables : "s'ils pensent être avec moi, ils se trompent ; les coupables seront sévèrement châtiés" ;
2. encore dans l'euphorie de la lutte ppulaire qui l'a mené au pouvoir, le PR avait interdit l'usage des lacrymo contre des manifestants.

Hélas, en peu de temps, le contre-courant a ravagé tous les acquis :
1."l'agression odieuse de Talla SYLLA", ce jeune patriote qui n'a pas moins de mérite que le PR-Messie tant louangé, a été ravalé au rang de bagarre entre jeunes de quartier
2. en plus des lacrymos, les leafs historiques sont remplacées ou renforcées par des matraques électriques
3. la répression n'attend plus des situations qualifiées de perturbation de l'ordre publique, mais devient une gymnastique banale, voire un acte ordinaire de service nous mettant tous où que nous soyons, en situation de sursis.

29.Posté par OUMAR le 22/06/2008 18:50
tale aye peuno si mbedimi reke diakarlok gniome kate sene ndeye ba you mandi

28.Posté par gaindé le 22/06/2008 18:47
ces des fils de pute.jesuis degouté.franchement ça me fou les boules.

27.Posté par moi le 22/06/2008 18:20
li senegal rek la ame

26.Posté par diop le 22/06/2008 18:06
il faut les comprendre.Non seulement ils sont nuls mais ils n'ont rien.lii moy dounde gou dé gueun.

25.Posté par abdoulaye le 22/06/2008 17:59
nos policiers sont mal former moralement

24.Posté par momadoui le 22/06/2008 17:52
Slt je veus savoir que fait'il ?

23.Posté par king le 22/06/2008 17:50
no comment honte d etre snegalais wè g vrèment mal au coeur

22.Posté par 1 senegalais le 22/06/2008 17:38
fuck a toute la police senegalaise,imbeciles,ignorants,cruels,assassins ,tous les policiers senegalais sont tous des criminels.

21.Posté par mbayang le 22/06/2008 17:32
c 'est un acte odieux et gratuit je suis indigné c'est malheureux j'ai les larmes aux yeux que justice soit faite policiers de merde

20.Posté par Immigré le 22/06/2008 18:25
Nous avons vraiment honte d'apprendre de tels faits. Cette bande fait trés mal. Nous sommes affligés et sommes inquiets pour l'avenir de notre trés cher pays.

19.Posté par Zico le 22/06/2008 17:11
On doit s'armer face à cette meute de calots bleus. Ce ne sont pas des policiers ca. Le peuple doit reagir face à ce que ablaye wade fait de notre pays. Il faut des armes pour se faire justice.
Une fois, à la police du Point E , apres une rafle des prostitués , j'étais allé à cette police pour me plaindre d'un vol, et j'ai surpris le policier entrain d'abuser sexuellement d'une prostitué dans les locaux de la police. Et s'etait la seule condition pour qu'il laisse la fille partir!!! Alors on a tout compris, que des criminels reconvertis en forces de l'ordre. Je suis outré, malheureux poour mon pays. Soit on prends les armes ou on quitte le pays en immigration, trop c'est trop !!!

18.Posté par lydie le 22/06/2008 17:06
on doit poursuivre ses policiers a la tribunale ce sont des imbeciles parce que les journalistes ne font que leur travail

17.Posté par camara le 22/06/2008 17:05
policier yi niou kate séne ndéye laniou niome nieup ay tapète laniou ko si wétale amoul fite ay domou guor djiguène séne parents yi aye guor djiguène laniou sé la honte pour le senegal je sui décu détre 1 sénégalais sui désolé a cause de ses domèrame du pouvoir é les policiés merci
séne tounou ndéye a tous les policiers du senégal

16.Posté par Boy Yeumbeul le 22/06/2008 16:53
Triste vraiment trsite Odieux on peut pas trouver de mot pour qualifier cet acte .Entendre les cris du journaliste on se croirait dans des pays barbares.Ce qui se passe au Sénégal actuellement est grave trés grave mais la faute c'est les journaliste il faut que tous les groupes de presse se mettent ansemble et décrier cette imbécilité.Personne n'est à l'abri et quje dis personne c'est vraiemnt personne même ce sont qui sont au pouvoir ne sont pas à l'abri cette barbarerie .Tous les sénégalais doivent se mettre debout .
Un grand de la presse sportive de ne faire aucun commentaire sur le match sénégal Libéria et tout le peuple sera au courant de cette imbécilité.Dommage que certains organes de presse ne seront pas dans ce mouvement.
Triste Sénégal.

15.Posté par dd le 22/06/2008 16:48
Il faut faire quelque chose sinon la prochaine fois , ils vont tuer les journalistes

14.Posté par ambel le 22/06/2008 16:14
c est vrement desolant tous ses evenments ki se passe chez nous nou nous voyon dans 1 pays de vre dictature car 1 pays dont il n esite pas de liberte dexerce son metier librement ou de manifeste 1 pays dont ce ki sont au pouvoir on le droit de vivre a l aise nul autre na le droit ce ki se passer hier est 1fois de plus ces policiers ki son en ecoute des ductateurs ou ki veul faire plaisir au autorite il estemp ke ca fini et vous les journaliste arrive au somait pour ke ca n arrive plus jamais et les journalistes doivent se regarde au miroir car il ya pas de fume sans feu de temp a temp vous exaserer aussi

13.Posté par seikhou serif n2 le 22/06/2008 17:15
avec les policiers qui nont pas fait les bands le sene gal toujour ndare rek

12.Posté par seikhou serif n2 le 22/06/2008 17:13
eface cette audio sur le site ce triste avec des insulte ce grave......policier ay domou khathie ..laniou domou thiaga ... domou kharam....que dieu vous aceuille dans sont enfer amin

11.Posté par seikhou serif n2 le 22/06/2008 17:07
bientot le senegal comme afrique du sud des policiers fils de bastard entraint de torture un jounaliste qui fait sont travaille

10.Posté par diatta ndiaye le 22/06/2008 15:57
Il faut une bonne fois pour toute donner une lecon à ces soit disant policiers qui n'ont aucune formation ...Esperons que la justice fera son travail.

9.Posté par psp le 22/06/2008 15:42
ces policier son ds momé rameme dougnou ame dara thiotou ndeyame

8.Posté par un sénégalais qui a peur le 22/06/2008 15:19
Je suis dechu, honte et meme envie de pleurer à l'ecoute de cet enregistrement.Car je n'ai jamais cru qu'un sénégalais surtout un policier qui doit assurer la sucurité interieur et des personnes puisse agir de cette sorte sur celui qu'il est sensé protéger.
Et cet enregidstrement s'il est diffusé sur tout les médias peut meme creer une revolte envers ces policiers dont certains n'ont pas une formation tres poussée car ils ne connaissent pas le sens de leur tenue.Donc l'agression au sein de la police qu'on a toujours nié est belle et bien là. A qui on va confier notre securité ?

7.Posté par verite le 22/06/2008 15:11
C'est quoi ces histoires de brutalite policiere dans un pays comme le notre. C'est indigne d'un pays comme le notre. Me Wade, on vous a pas elu pour tourner notre senegal en un pays de merde. Meme si les journalistes senegalais sont a l'apprentissage du metier, il faut exercer un peu de patience et d'auto-controle.
Les senegalais ne toleront pas ces actes inhumain dans un pays ou les gens sont de nature paisible et courtois. Ce que nous attendons de ces policiers c'est le maintient de l'ordre dans le respect des citoyens qui payent leurs salaires par le biller du system fiscal. Alors, il faudra un system de formation d'une nouvelle police, beaucoup plus professionnelle et efficace dans leurs taches.
C'est tout simplement indignant d'entendre cet extrait, en tant qu'etre humain et plus encore en tant que senegalais. Actes deplorables et au dela de la mission qui est assignee a cette police brutale.

6.Posté par deug le 22/06/2008 16:14
des represailles sur les familles des policiens ou miliciens de wade seront faites ils perdent rien a attendre les GMI DOIVENT ETRE DISSOUTS C EST DES MILICIENS PA DES POLICIENS

5.Posté par JAMBAR le 22/06/2008 16:09
SAUVAGES IL N Y AS RIEN D AUTRE A DIRE C EST DES SAUVAGES A QUI ON A APPRIS TOUT SIMPLEMENT A FRAPPER
VRAIMENT UNE HONTE

4.Posté par eins le 22/06/2008 15:04
fo comprendr ces gens ki ne savent rien! ce son des betes, des fois meme les betes sont plus conscients ke nos policiers ki sont des ratés de notre societe! inconscients,i nhumains, indignes sont nos policiers!

3.Posté par big le 22/06/2008 15:00
police senegalaiese = violence gratuite mais c aussi de sa faute. il faut savoir répondre à un policier qui n'est pas bien payé et qui s'en fout complétement qu' un sournaliste fasse son job

2.Posté par Une fervente des droits de l homme le 22/06/2008 14:57
C'est vraiment indigne d'un pays comme le Sénégal .
J'espère que la jusitce fera son travail.
Ces faux policiers méritent d'être en prison à vie.

1.Posté par froz le 22/06/2008 14:55
c un acte odieux ce st des imb ces flics

1 2

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State