Référence multimedia du sénégal
.
Google

DOUBLE MEURTRE DE MÉDINATOUL SALAM - RAPPELÉ À DIEU EN FRANCE, HIER BETHIO NE «DEMONTRERA» PLUS «SON INNOCENCE»

Article Lu 1258 fois

Triste ! Rappelé à Dieu hier, mardi 7 mai 2019, le guide des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune, ne pourra plus, et à jamais, prouver son «innocence» dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam, comme l’a souhaité son avocat Me Moustapha Dieng.



DOUBLE MEURTRE DE MÉDINATOUL SALAM - RAPPELÉ À DIEU EN FRANCE, HIER BETHIO NE «DEMONTRERA» PLUS «SON INNOCENCE»

Me Moustapha Dieng, l’avocat de Cheikh Béthio Thioune avait promis de laver l’honneur du guide des Thiantacounes dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam, dès son retour au Sénégal. «Il nous faudra, avec mon client, examiner les voies et moyens de faire en sorte que ce qui est une évidence dans ce dossier, c’est-àdire l’innocence du Cheikh dans cette affaire de Médinatoul Salam, soit reconnue par la justice de notre pays, sinon par les mécanismes juridictionnels qui existent dans l’ordre international. Nous irons jusqu’au bout, je n’attends qu’une chose, une décision d’acquittement parce que Cheikh Béthio Thioune n’est absolument pas coupable des faits qui lui sont reprochés.

Cheikh Béthio Thioune a été jugé par contumace. La procédure de contumace ne m’autorise pas à exercer le droit d’appel. Mais, croyez le bien, Cheikh Béthio Thioune qui est malade, hospitalisé, reviendra immédiatement au Sénégal dès que sa santé le permettra. Et, ensemble, devant le peuple sénégalais, nous le démontrerons de plus fort. Parce que, sauf considération subjective, nous estimons que sa culpabilité n’a jamais été prouvée en l’espèce. Cheikh Béthio Thioune est un homme pacifique et il ne devait pas être condamné à 10 ans de travaux forcés», avait déclaré, avant-hier lundi, son conseil Me Moustapha Dieng, à l’issue du verdict de la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Mbour sur le double meurtre de Bara Sow et Ababacar Diagne. Mais Dieu en a décidé autrement.

Cheikh Béthio Thioune a tiré sa révérence, hier mardi, à Bordeaux en France où il suivait des traitements sanitaires; soit au lendemain de la décision de justice le condamnant à 10 ans de travaux forcés dans cette affaire. Contrairement à l’attente de Me Dieng qui se dit déçu du verdict du tribunal. «Je suis déçu par la décision qui a été rendue, même si je la respecte en tant qu’acteur du droit…» En effet, le guide des Thiantacounes, reconnu coupable des faits de non dénonciation de crime et de complicité de meurtre a écopé d’une peine de 10 ans aux travaux forcés avant-hier, lundi 6 mai 2019.

Aussi, suite à la réception de la constitution de partie civile des héritiers de Bara Sow et d’Ababacar Diagne, le juge Thierno Niang, a condamné Cheikh Béthio et 15 de ses coaccusés (reconnus coupables de fait qui leurs sont reprochés) à verser solidairement la somme de 200 millions de F Cfa, soit 100 millions à chacune des familles des victimes, notamment aux héritiers de Bara Sow et d’Ababacar Diagne, à titre de réparation. Le tribunal qui n’a pas retenu la demande de la partie civile qui avait réclamé 3 milliards de F CFA pour toute cause et préjudice confondus, a ordonné, par conséquent, l’exécution provisoire. En Outre, la Chambre criminelle a ordonné le placement sous séquestre des biens de Béthio Thioune dit Cheikh et a désigné le conservateur de la propriété et des droits fonciers de Mbour, en qualité de séquestre.

ME OUSMANE SEYE, AVOCAT DE CHEIKH BETHIO : «C’est le verdict de Dieu…»

Le guide des Thiantacônes est décédé au lendemain de sa condamnation à 10 ans de travaux forcés par la Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Mbour statuant dans l’affaire du double meurtre de Médinatoul Salam. Cheikh Béthio Thioune, qui était jusque-là alité et évacué en France pour des soins médicaux, a rendu l’âme à Bordeaux, hier mardi. Pour son avocat, Me Ousmane Sèye, joint par la Rfm «c’est le verdict de Dieu» qui vient de tomber. «Il est parti avec la présomption d’innocence. Quand on disait au tribunal que Cheikh Béthio n’a pas fui la justice de son pays, certains ne m’ont pas cru», se désole Me Sèye pour qui c’est Dieu qui a tranché et a blanchi le Cheikh. «Moi, je savais qu’il était gravement malade. Je priais pour qu’il revienne au Sénégal», confie la robe noire. A en croire Me Seye, son client était devenu injoignable depuis quelque temps car, explique-t-il, son état de santé était grave et les médecins ont confisqué son téléphone. «Rien dans le dossier ne permettait de le condamner, car on n’inculpe pas sur la base des rumeurs», plaide l’avocat.

Article Lu 1258 fois

Jeudi 9 Mai 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State