Référence multimedia du sénégal
.
Google

Coronavirus et déconfinement : augmentation inquiétante des infarctus chez les femmes

Article Lu 1220 fois

Pendant le confinement, les Français ont fui les hôpitaux par peur de contracter la Covid-19. Aujourd’hui, les cardiologues s’alarment d’un nombre important d’infarctus.



Une douleur thoracique qui serre la poitrine, une pâleur, des nausées, etc. Les manifestations de l’infarctus du myocarde sont généralement bien connues. Pourtant, chez les femmes, les personnes diabétiques et les personnes âgées, l’infarctus peut survenir sans douleur. Il se déclare alors par un malaise, un essoufflement soudain, un sentiment d’angoisse, des palpitations, une importante fatigue ou des sensations inhabituelles dans les bras gauche. Chaque jour, 200 femmes meurent d’une maladie cardiovasculaire.

Une prise en charge rapide nécessaire
Pendant le confinement, les Français ont déserté les services d’urgence des hôpitaux par crainte d’une contamination du Covid-19. Aujourd’hui, les cardiologues voient le nombre d’infarctus accroître de manière préoccupante. Citée par France Bleu Nord, la cheffe de service de l’Institut cœur poumon du CHU de Lille, la professeure de cardiologie Claire Mounier-Vehier, alerte les femmes sur les signes à prendre au sérieux. “Si un infarctus n'est pas pris en charge dans les trois heures, le muscle cardiaque est mort. Les infarctus catastrophiques, qu'on voyait dans le temps où on ne soignait pas la cardiologie, on en reçoit un à deux par semaine en ce moment. Donc en fait, c'est une bombe à retardement. On a l'impression de revenir à la préhistoire de la cardio”.

Une période de tension particulièrement dangereuse pour les femmes, insiste le Pr Mounier-Vehier : “Les femmes sont plus sensibles que les hommes aux facteurs de risques classiques. Pendant le confinement, elles ont vécu la sédentarité, elles ont moins bien mangé, probablement plus fumé pour les fumeuses. Il y a eu un stress lié au télétravail ou à la précarité. Il faut aussi faire l'école à la maison pour les enfants, et s'occuper de la maison. C'est un véritable cocktail pour provoquer des accidents cardiaques”. Alors, dès l’apparition du moindre symptôme et même en cas de doute, il faut appeler le 15 sans tarder : “On risque de payer très cher le non dépistage, ou le soin pris avec retard. Ce seront les dégâts collatéraux du Covid”, conclut la cardiologue. Afin de sensibiliser les femmes, elle vient de lancer la fondation Agir pour le coeur des femmes.

Article Lu 1220 fois

Mercredi 27 Mai 2020




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State