Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Comédie – Samba Kanté, créateur de Samba Show : «Nous voulons faire de Dakar la capitale du rire en Afrique de l’Ouest»

Article Lu 1829 fois

Le Grand Théâtre de Dakar abritera la 3e édition du festival d’envergure internationale «Dakar fait sa comedy», le samedi 14 mai 2022. Après deux éditions marquées par un succès absolu, Samba Kanté et Cie veulent exporter l’humour sénégalais dans le monde entier, mais aussi faire de Dakar la capitale du rire en Afrique de l’Ouest.



Comédie – Samba Kanté, créateur de Samba Show : «Nous voulons faire de Dakar la capitale du rire en Afrique de l’Ouest»
Par Ousmane SOW – Le festival «Dakar fait sa comedy», qui est devenu un rendez-vous incontournable de l’humour, revient dans la capitale sénégalaise ce 14 mai 2022, au Grand Théâtre Doudou Ndiaye Coumba Rose. Le rire est déjà au rendez-vous avant le jour J. Ce mercredi, les humoristes, notamment Paston, Phil Darwin, Moussier Tombola, Zatis et Kalvin, Fodje Sissoko (France), Oualas, Prissy La Degameuse (Cote d’ivoire), Hervé Kimenyi (Gabon) et Mister Keke, ainsi que des artistes et humoristes locaux dont Mahfousse, Singom, Mbow le caméléon, Mame Balla et Astar La chanteuse, ont échangé avec les journalistes dans une ambiance décontractée. De l’humour à couper le souffle. En effet, Samba Kanté et sa bande reviennent à Dakar pour la 3e édition du festival «Dakar fait sa comedy». Un évènement d’envergure internationale qui ambitionne, selon les organisateurs, de faire de Dakar une plateforme culturelle à travers le rire, l’humour et le stand-up. Percevant les enjeux d’une telle manifestation, Samba Kante, créateur de Samba Show et producteur de l’évènement, estime que, en tant que digne fils du pays, c’est normal qu’il vienne à Dakar pour contribuer à l’évolution de l’humour sénégalais. «Je passe un message à nos anciens, Per Bou Xar, Sanekh, Kouthia, entre autres, pour faire en sorte que ce rendez-vous soit un rendez-vous incontournable de l’humour et de la culture sénégalaise, mais aussi de faire de Dakar la capitale du rire en Afrique de l’Ouest.» Selon lui, un pays sans culture, ce n’est pas un pays comme il se doit. «Donc apporter une touche de rire dans le cœur des Sénégalais est primordial», a-t-il soutenu lors de cette conférence de presse. Pour cette 3e édition, ils ont misé aussi sur les influenceurs à forte notoriété de ce pays, pour que le message passe mieux auprès des Sénégalaises et Sénégalais et qu’eux aussi, «ils puissent s’ouvrir au monde», a expliqué Macky Madiba Sylla.
Samba Kanté, l’humoriste sénégalais basé en France, admet que ce n’est pas facile d’imposer la comédie sénégalaise au niveau international, vu que la plupart des humoristes s’expriment en wolof. Mais, pour lui, c’est un combat qu’il faut mener. «Le Sénégalais est marrant dans les gimmick. Donc on va essayer de faire le mélange entre le français, le wolof et le gimmick pour que le monde adapte l’humour sénégalais», a-t-il fait savoir. A rappeler que cette année, le festival apporte un show exceptionnel avec un programme de 3h de sketchs, stand-up, chants et danses inédits, organisé en l’honneur de l’Afrique dans toute sa diversité, sa dimension continentale et diasporique, indique les organisateurs. Paston, de son vrai nom Patrice Kouassi, humoriste et comédien ivoirien, prévient déjà les spectateurs. «On ne vient pas à Dakar pour juste figurer. On vient à Dakar parce que c’est chez nous, c’est notre continent», a-t-il lancé en toute sincérité. Avant de déplorer le fait que le Sénégal, qui est un pays culturellement riche, n’a aucun artiste comédien international. Selon lui, le Sénégal a des artistes comédiens qui jouent dans des films sénégalais et se vendent dans la diaspora. Mais ses comédiens, dit-il, se limitent à la communauté sénégalaise. «On ne fait pas une ouverture d’Afrique en s’enfermant. Le wolof doit être enseigné et soutenu», a-t-il plaidé. Il estime que le problème de la comédie au Sénégal, c’est le fait que tout soit dit en wolof et que tout le monde ne parle pas wolof. «L’idée, c’est vraiment de démocratiser tout ça», a conclu l’humoriste ivoirien, qui ajoute que pour aider l’Afrique, il faut joindre l’utile à l’agréable. «L’utile, c’est le social et l’agréable, c’est le spectacle. C’est pourquoi je dis que moi, je ne viens pas que pour le spectacle. Je viens pour l’utile et l’agréable en même temps», conclut-il.

Article Lu 1829 fois

Vendredi 13 Mai 2022




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State