Référence multimedia du sénégal
.
Google

(CONTRIBUTION) SCANDALE PETROTIM : VENT DE PANIQUE ET DEBANDADE AU SOMMET DE L’ETAT

Article Lu 11603 fois

«La saisine du Procureur Près la Cour d’appel est ridicule, pathétique et d’une absurdité confondante »

IL n’y a désormais plus aucun doute : la sérénité de façade affichée après les révélations explosives de BBC a cédé la place à l’affolement général dans le camp du pouvoir. La communication brouillonne, erratique et totalement désordonnée traduit une atmosphère de chaos au plus haut sommet de l’Etat. IL y a à peine 48 heures, le tonitruant ministre-conseiller chargé de Communication au palais de la République, El Hadj Hamidou Kassé s’épanchait sur les réseaux sociaux pour nier en bloc l’existence du rapport N°94/2012 de l’Inspection Générale d’Etat qui incrimine lourdement le régime en place et éclabousse Macky Sall. Le spectaculaire rétropédalage du gouvernement qui s’est fendu d’un communiqué loufoque (après avoir constaté que le rapport de l’IGE a largement été diffusé au niveau des réseaux sociaux), annonçant la saisine du Procureur Près la Cour d’appel, et l’ouverture d’une enquête sur les faits allégués par ledit prouve le désarroi d’un régime qui a complétement perdu le Nord.



1. 1er mensonge d’Etat : Macky Sall n’a pas reçu le rapport N°94/2012 de l’IGE, dont il est le commanditaire

L’inspection générale d’Etat (IGE) est une Institution supérieure de Contrôle de l’ordre administratif, placée sous l’autorité directe et exclusive du Président de la République. L’ordre de mission N°035/PR/CAB/IGE du 30 mai 2012, délivré aux inspecteurs d’Etat M. Gallo SAMBE et M. Oumar SARR est la preuve définitive que le rapport N°94/2012 a été commandité par Macky SALL. Le sigle « PR » qui suit le numéro de mission (N°035) signifie que l’ordre émane du Président. C’est clair, net et précis. Le rapport rédigé par les 2 inspecteurs d’Etat a bel et bien été remis à Macky SALL, commanditaire dudit rapport. Les termes du communiqué du Ministère de la Justice en date du 10 juin 2019, selon lesquels Macky Sall n’aurait pas reçu le rapport N°94/2012 relèvent d’une farce grotesque, d’une gigantesque tentative de manipulation de l’opinion et d’un grossier mensonge d’Etat.

2. 2éme mensonge d’Etat : la saisine du Procureur Près la Cour d’appel pour l’ouverture d’une enquête sur les faits allégués dans le rapport (manœuvre de diversion)

Lorsqu’elle est saisie par le Président de la République, la Division des Enquêtes et des Investigations de l’IGE mène des missions d’enquêtes, procède à des investigations sur des allégations faisant état de malversations, de gaspillages, de fraudes, ou de détournements de deniers publics. Les enquêtes de l’IGE donnent lieu à des auditions fondées sur le principe du contradictoire (les enquêteurs de l’IGE disposent d’énormes pouvoirs d’investigation et ne sont soumis à aucune restriction dans le cadre de leurs missions). Dans l’affaire PETROTIM, les Procès-verbaux d’audition de Mamadou Faye, Directeur de PETROSEN précisant qu’il n’a jamais participé à une réunion d’évaluation ou de négociation relative à une demande de permis de recherche de PETROTIM, et d’AL Housseynou Wane, Directeur de l’exploitation à PETROSEN soulignant que l’Etat du Sénégal s’est totalement fourvoyé et n’aurait jamais dû approuver le contrat avec PETROTIM, démontrent que dans cette affaire, l’IGE a réalisé sa mission dans les règles de l’art, de manière objective et impartiale.

Il n’appartient pas au Procureur Prés de la Cour d’appel, d’ouvrir une enquête pour soit disant enquêter sur des faits qui ont déjà fait l’objet d’une enquête de la part de l’IGE, et dont les conclusions sont sans appel. Dans l’affaire PETROTIM, les faits sont constants. Les éléments fournis par l’IGE sont exhaustifs, prouvés et suffisamment étayés (enquêter sur l’enquête de l’IGE, c’est vouloir décrédibiliser l’institution pour sauver 3 coupables). Le Procureur Prés de la Cour d’appel ne peut apporter aucun élément nouveau ou décisif, sauf à essayer de disculper la bande des 3 (Aliou SALL, son frère Macky SALL et le Ministre de l’Intérieur, Aly NGOUILLE N’DIAYE) lourdement incriminée. Actuellement Il ne s’agit plus d’enquêter ou de rejuger les faits, mais de déclencher immédiatement des poursuites judicaires à l’encontre d’Aliou SALL et d’activer la Haute Cour de Justice pour juger Aly N’Gouille NDIAYE et Macky SALL pour des faits qui peuvent être qualifiés de haute trahison.

CONCLUSION

Le scandale PETROTIM est une grenade dégoupillée pour le régime qui est désormais empêtré dans une spirale du mensonge sans fin.

En 48 heures, on est passé d’un rapport de l’IGE qui n’existait pas (fictif) à un rapport de l’IGE qui n’aurait pas été reçu par Macky SALL. De communiqué en communiqué, de mensonge en mensonge, le pouvoir hésite, panique, tâtonne et perd pied.

C’est l’affolement général, prélude d’une débandade au plus haut sommet de l’Etat. Les développements liés à cette affaire échappent à Macky SALL qui est désarçonné, reclus dans son bunker présidentiel.

Disons-le clairement, la théorie du complot imaginaire défendue par ses partisans ne convainc personne et ne lui sera d’aucune aide, dans cette affaire qui prend une nouvelle dimension internationale.

Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

Article Lu 11603 fois

Mercredi 19 Juin 2019




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Novembre 2019 - 06:27 L'actualité survolée du 19/11/2019

Lundi 18 Novembre 2019 - 06:27 L'actualité survolée du 18/11/2019

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State