Référence multimedia du sénégal
.
Google

CONDOLEANCES : Abdou Diouf revient sur ses liens avec Tanor

Article Lu 1600 fois

Le Président Abdou Diouf, accompagné de son épouse et de ses enfants, a présenté, hier, ses condoléances à la famille de feu Ousmane Tanor Dieng. A la famille du disparu, il a dit sa reconnaissance au défunt pour l’excellent travail qu’il a accompli à ses côtés au service du Sénégal.



CONDOLEANCES : Abdou Diouf revient sur ses liens avec Tanor
Aux côtés de Mme Elisabeth Diouf, l’amie de feue Sokhna Mai Mbacké, l’ancien Président Abdou Diouf, accompagné de ses enfants, Fabienne, Mactar Pierre (Pedro), Habib, Yacine, ses neveux Djibril, Mbagnick et Thierno ainsi que de l’amiral Ibrahima Sall, a franchi les portes de la résidence d’Ousmane Tanor Dieng sous les vivats de la foule assemblée dehors. Ce sont, pour l’essentiel, des Sénégalais venus assister à l’arrivée de l’ancien «gardien de la Constitution». A sa sortie, Abdou et Elisabeth ont été assaillis par des admirateurs qui voulaient qui un selfie, qui les rappeler à leur souvenir. Ils se sont frayé un passage presque en jouant des coudes, Habib Diouf veillant sur sa mère pour qu’on ne la bouscule pas.

Dans le salon de réception, les Diouf ont trouvé Mame Penda, Fatou Kiné, Aïcha, Salla, Mor et Massamba Dieng, les frères et sœurs du défunt. C’est toujours Mame Penda, la sœur aînée, qui se tient assise aux côtés d’Arame Diouf et Mame Fily Diallo, les veuves d’Ousmane Tanor Dieng. Sagement assis en face de l’ancien couple présidentiel, les enfants du défunt attendent leur tour pour se lever et aller saluer l’homme qui a couvé et tracé les brillants pas de leur défunt père au sommet.

Les aînés Fadièye, Massamba Étienne et Myriam, Mamie Fatou Bintou et son époux, le Dr Khadim Ngom, Pape Birane, Bambi et les plus jeunes Mamie Jeanne, et Arame sont tristes et silencieux. Pendant qu’Hadj Mansour s’exprime au nom du Président Diouf qui rappelle son compagnonnage avec Ousmane Tanor Dieng, les deux veuves pleurent doucement, à l’évocation du nom de leur défunt époux.

Abdou Diouf a également retrouvé des figures qu’il connaît bien : d’anciens collaborateurs à la Présidence et dans l’administration sénégalaises, des camarades du Parti socialiste comme Aminata Mbengue Ndiaye, Kader Camara, l’actuel Sg du Hcct, Samba Ali Bâ, le Directeur de cabinet du défunt président du Hcct, Talla Cissé, son ancien chef de cabinet et époux de sa cousine, Ndèye Tening Ndoye, son ancien ministre Mame Bounama Sall, Abdoulaye Wilane et le ministre Serigne Mbaye Thiam.

Abdou Diouf a été salué par la délégation venue au nom du Président Alpha Condé de Guinée qu’il connaît bien. Le fils d’Ousmane Tanor Dieng a exprimé sa «totale satisfaction» pour son ancien disciple et fidèle collaborateur. Abdou Diouf a confirmé qu’entre Tanor et lui, «il n’y a jamais eu d’anicroche, de regrets ou de tension». Leurs relations, du début à maintenant, ont toujours été basées sur «une totale et réciproque confiance, sur la fidélité et la loyauté, sur la compréhension et la complémentarité, et surtout sur le devoir de vérité et la supériorité de l’intérêt général», selon les mots de Diouf. Il a exprimé sa «reconnaissance à Ousmane Tanor Dieng pour l’excellent travail qu’il a accompli à ses côtés au service du Sénégal, particulièrement dans les moments les plus difficiles, dans la droiture, la loyauté, la courtoisie et l’abnégation».

Visiblement très affecté par la perte de son plus proche collaborateur, Abdou Diouf a présenté ses sincères condoléances à Mame Fily et Arame, «qui sont nos filles, à Elisabeth et à moi». Il a aussi exprimé ses chaleureux remerciements au Président Macky Sall pour tout ce qu’il a fait pour Tanor depuis l’annonce de son décès : l’avion spécial, l’hommage national, la décoration posthume, le baptême d’une des sphères ministérielles, sa présence à son enterrement à Ngueniène avec le Président Ibrahim Boubacar Keita du Mali ainsi qu’à la cérémonie du troisième jour.

Dié Maty FALL

Les socialistes de Thiès perdent : «un homme d’Etat fidèle en amitié»


Ousmane Tanor Dieng était un responsable politique d’envergure nationale. Toutefois, dans sa région de Thiès, il a su tisser de solides amitiés et bâtir une consistante base politique. Les responsables socialistes de la capitale du rail, toujours sous le choc, racontent leur ancien patron.

Avec la disparition d’Ousmane Tanor Dieng, c’est le Sénégal tout entier qui perd l’un de ses plus illustres hommes d’Etat. Mais la région de Thiès, en particulier, perd l’un de ses plus grands responsables politiques. En 1995, il était secrétaire général de la coordination départementale de Mbour, de l’Union des coordinations de Mbour et de l’Union régionale de Thiès. Ousseynou Keita, responsable communal du Parti socialiste (Ps) de la capitale du rail, ne cache pas sa douleur. « C’est une grosse perte pour nous ses amis d’abord, pour le Ps et pour tout le Sénégal, ensuite. Tanor incarnait l’Etat par son comportement et par les actes qu’il posait. C’est grâce à lui que je suis venu au Parti socialiste parce que j’étais dans le sport. J’ai découvert un homme extraordinaire, loyal et fidèle en amitié », a témoigné l’ancien fonctionnaire au ministère du Commerce. Selon toujours M. Keita, Ousmane Tanor Dieng était un manager qui avait la capacité de faire travailler tout le monde. Et toutes ces qualités, il les avait mises au service de son pays. La responsable communale des femmes du Ps à Thiès, Bineta Fatim Dieng, est sous le choc depuis l’annonce du décès du secrétaire général national du Ps. C’est Ousmane Tanor Dieng qui l’avait prise sous son aile protectrice depuis son entrée au Ps. « Il était comme un papa pour moi. Ousmane Tanor Dieng nous a beaucoup aidés. Il nous a appris la dignité et la loyauté. Nous aurions voulu qu’il vive encore et encore. Mais nous ne pouvons pas nous opposer à la volonté divine. Tanor ne disait jamais du mal. Nous présentons nos condoléances à toute la population sénégalaise et, en particulier, au Président Macky Sall », a laissé entendre Mme Dieng d’une voix étreinte d’émotion.

Ndiol Maka SECK

IBRAHIMA SALL, ANCIEN MINISTRE DU PLAN : «Un homme, discret et humble, qui avait le sens de l’Etat»


«C’est un sentiment de tristesse et en même temps de soumission à la volonté divine que j’ai. Je prie pour que Dieu lui accorde la paix éternelle et l’accueille dans son paradis le plus élevé. Ousmane Tanor Dieng était un homme discret et humble, qui avait le sens de l’Etat. J’ai la chance d’avoir été ministre en même temps que lui dans le même gouvernement. J’ai également eu la chance de l’accompagner aux réunions de l’Internationale socialiste partout dans le monde. C’est quelqu’un que j’ai pratiqué. C’est une personne très touchante.»

MOUSSA SOW, COORDONNATEUR NATIONAL DE LA COJER : «Notre nation vient de perdre un grand commis de l’Etat»

«Suite au rappel à Dieu ce lundi 15 juillet 2019 de M. Ousmane Tanor Dieng, président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), la Convergence des jeunesses républicaines (Cojer) présente ses condoléances attristées au président de la République Macky Sall, à la coalition Benno Bokk Yaakaar, à l’ensemble des membres et sympathisants du Parti socialiste (Ps) et à toute la population sénégalaise. Notre grande nation vient ainsi de perdre un haut commis de l’Etat, qui a servi la République avec honneur, discrétion et abnégation. Nous prions qu’il puisse continuer à inspirer toute la jeunesse sénégalaise. Qu’Allah l’accueille dans son paradis éternel. Amen.»

NICHOLAS NDIAYE, SG LD : «Sa retenue, sa courtoisie et sa loyauté devraient inspirer tous les hommes politiques»

«C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès de M. Ousmane Tanor Dieng, survenu le lundi 15 juillet 2019 en France. Secrétaire général du Parti socialiste (Ps) et président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) au moment de sa disparition, Tanor fût un acteur incontournable de la vie politique sénégalaise durant ces dernières décennies. Ses qualités d’homme d’Etat sont unanimement reconnues. Il a été en effet un leader politique dont la retenue, la courtoisie et la loyauté devraient inspirer tous les hommes politiques.

Depuis l’avènement de la seconde alternance en 2012, il a joué un rôle essentiel dans la consolidation et le fonctionnement de la Coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby). Au regard des immenses services qu’il a rendus à notre pays, Ousmane Tanor Dieng mérite la reconnaissance de toute la nation. Personnellement, il a été pour moi un ami et un grand frère affectueux et bienveillant. En cette douloureuse circonstance, je présente, au nom des militantes et des militants de la Ligue Démocratique, mes condoléances les plus sincères à sa famille, aux militants du Ps, au président de la République et à l’ensemble des membres de la Coalition Bby.»

SOLEIL Aly DIOUF


Article Lu 1600 fois

Dimanche 21 Juillet 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State