Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHERTÉ DES BILLETS D’AVION ET TAXES EN TOUS GENRES À L’AIBD LES DEPUTES CHARGENT MAÏMOUNA NDOYE SECK

Article Lu 1229 fois

Face au ministre des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires, Maïmouna Ndoye Seck, qui défendait hier, mardi 4 décembre, le budget de son ministère, les députés ont dénoncé la cherté des billets d’avion. Dans la même mouvance, ils ont jugé excessives les taxes au niveau de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd).



CHERTÉ DES BILLETS D’AVION ET TAXES EN TOUS GENRES À L’AIBD LES DEPUTES CHARGENT MAÏMOUNA NDOYE SECK

Les députés ont adopté à la majorité hier, mardi 4 décembre, le budget 2019 du ministère des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires qui est arrêté à la somme de 19 448 713 477 F Cfa contre 9 643 337 880 F Cfa en 2018, soit une hausse de 9 805 375 597 F Cfa en valeur absolue et 101,7% en valeur relative. Lors des débats, les parlementaires ont interpellé le ministre Maimouna Ndoye Seck sur les taxes aéroportuaires qu’ils jugent excessivement chères, notamment celles de stationnement sur le parking au-delà de 5 minutes d’un montant de 3000 F Cfa que Senecartours prélève sur les usagers. Selon eux, le maintien de ce taxe ne se justifie plus puisque l’aéroport est déjà construit. Ils trouvent également que les billets d’avions sont chers. Certains députés ont par ailleurs dénoncé le maintien de la Rdia (Redevance pour le développement des infrastructures aéroportuaires) qui était destinée à rembourser le financement de l’Aéroport. Selon eux, cette Rdia n’a plus sa raison d’être.

Prenant la parole pour apporter des réponses aux questions soulevées par les députés, le ministre des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires, Maimouna Ndoye Seck, a rappelé qu’en matière d’aviation civile, les charges de fonctionnement d’un aéroport doivent être tirées pour l’essentiel des redevances. La possibilité de réduire le prix des billets d’avion n’est envisageable qu’avec un nombre très élevé de passagers. Elle a précisé en outre qu’il n’y a pas de parking dans la zone de départ mais un dépose-minute et que la somme de 3000 francs prélevée sur les usagers, en cas de stationnement de plus de 5 minutes, ne constitue pas à proprement parler une taxe, mais un moyen de dissuader les stationnements préjudiciables à la sécurité et à la sureté de l’aéroport

Les députés ont adopté à la majorité le budget 2019 du ministère des Transports aériens et du développement des infrastructures aéroportuaires qui est arrêté à la somme de 19 448 713 477 F Cfa contre 9 643 337 880F Cfa en 2018, soit une hausse de 9 805 375 597 F Cfa en valeur absolue et 101,7% en valeur relative.

SudOnLineb[

Article Lu 1229 fois

Mercredi 5 Décembre 2018




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State