Référence multimedia du sénégal
.
Google

CHEIKH HAMIDOU KANE «JE NE SUIS PAS SAMBA DIALLO»

Article Lu 1809 fois

On lui demande si c’est lui, Samba Diallo, le héros de son «aventure ambigüe»…Il répond, mais avec humour, juste assez pour prendre de court un peu tout le monde : «Je ne suis pas Samba Diallo, parce que lui, il est mort, et grâce à Dieu, je survis à cet itinéraire problématique».



CHEIKH HAMIDOU KANE «JE NE SUIS PAS SAMBA DIALLO»

Entre deux éclats de rire, les siens, comme ceux du public, collégiens et lycéens pour l’essentiel, Cheikh Hamidou Kane accepte : il y a comme un air de famille entre son personnage et lui, ne serait-ce que parce qu’ils ont, l’un et l’autre, à un moment de leur vie, rencontré l’Occident…Du vécu donc, une expérience absolument pas «solitaire», qui concernerait d’ailleurs plusieurs «générations d’Africains» : la «violence» de ce «premier contact», «le mépris», «l’absence de respect du colonisateur», etc.

Ce qui fait de ses ouvrages, du premier comme du second, un «témoignage». Un peu comme si les choses, sinon les événements, ne lui avaient pas vraiment laissé le choix…Son œuvre en sera marquée : «coexister», le respect de l’autre, des identités assumées…Même si, dans le fond, Cheikh Hamidou Kane confie qu’il ne s’est jamais vraiment pris pour un écrivain, sinon de façon «accessoire», «secondaire», et n’envisageait donc pas d’en faire un métier. Dans le style d’un Birago Diop, qui était aussi vétérinaire, et avec «une pensée pour Seydou Badian» («écrivain et docteur en médecine»), décédé le 28 décembre 2018.

Au début, d’ailleurs, «L’aventure ambigüe» n’allait pas plus loin qu’un «journal intime», mais Vincent Monteil (le préfacier) finira par le convaincre de ne pas garder tout cela pour lui. Ce sera le succès…

«JE REVE DE FAIRE UN FILM SUR LA CHARTE DU MANDE»

Un de mes souhaits, en tant que écrivain, en tant que créateur, issu d’une culture de l’oralité, c’est d’assurer le passage de l’oralité à l’image. Il me semble que l’image est aujourd’hui peut-être plus efficace que l’écriture, pour rendre l’efficacité de la parole et de l’oralité. (…) Mon âge ne me permet plus de mettre en œuvre un vœu que je caresse depuis des années, qui est de faire, sur la Charte du Mandé, sur l’histoire de l’Empire du Mali, un film, un peu comme celui qu’on a vu récemment, Black Panther (…) On ne peut pas le faire par l’écriture, ça ne suffit pas (…), mais le cinéma offre aujourd’hui des moyens. J’ai semé cette idée Monsieur le ministre (il s’adresse à Abdou Latif Coulibaly ministre de la Culture, Ndlr), je vous la confie.

«MACKY SALL EST LE SALIF BA DES GARDIENS DU TEMPLE»

Une anecdote... Le président de la République lui-même, Macky Sall, s’est lui aussi laissé tenter par la comparaison : Cheikh Hamidou Kane est Samba Diallo… Réponse de l’écrivain : «Macky Sall est Salif Ba», réincarnation de Samba Diallo dans «Les Gardiens du temple», publié plus de 30 ans après «L’aventure ambigüe». A côté d’un «Samba Diallo philosophe», Salif Ba «est ingénieur agronome», de quoi créer des liens avec l’actuel chef de l’Etat, ingénieur géologue. Cheikh Hamidou Kane va plus loin, laissant entendre que pour «améliorer la condition humaine», il nous faut «davantage de Salif Ba que de Samba Diallo».

SudOnLine

Article Lu 1809 fois

Jeudi 17 Janvier 2019




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Août 2019 - 13:26 Le bateau-hôpital Africa Mercy au Port de Dakar

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State