Référence multimedia du sénégal
.
Google

Aux États-Unis, Grace, 15 ans, en est à 73 jours de prison pour n'avoir pas fait ses devoirs

Article Lu 1164 fois

“Donnez-vous une chance d’aller au bout et d’enfin terminer quelque chose dans votre vie...” Le 20 juillet dernier, au terme de trois heures d’audience, voici ce que la juge du comté d’Oakland (près de Detroit, au nord des États-Unis) Mary Ellen Brennan a déclaré à l’adresse d’une adolescente de quinze ans surnommée “Grace” pour préserver son anonymat.



Aux États-Unis, Grace, 15 ans, en est à 73 jours de prison pour n'avoir pas fait ses devoirs
Une manière de dire à la jeune femme que non, elle ne sortirait pas de prison de sitôt. Le crime de cette élève de 10th grade (l’équivalent de la seconde en France) du lycée Groves High School? N’avoir pas rendu des devoirs en ligne comme elle était censée le faire.

Mise à l’épreuve ratée
L’histoire commence à se nouer quelques mois plus tôt. En novembre 2019, Grace voit sa propre mère porter plainte pour violences après une altercation entre elles, puis une seconde plainte pour un vol s’ajoute au dossier. En avril, au terme de la procédure judiciaire, elle écope d’une mise à l’épreuve. Sauf que quelques semaines plus tard, le travailleur social surveillant la jeune femme apprend qu’elle ne s’est pas réveillée à l’heure un matin d’école à distance et qu’elle n’a pas fait ses devoirs en ligne.

Pour le juge, immédiatement prévenu, il n’y aucun doute: Grace n’a pas respecté les termes de sa mise à l’épreuve, ce qui lui vaut d’être incarcérée dans le centre de détention pour mineurs du coin. À la date où sont écrites ces lignes, elle y a déjà passé 73 jours.

Une histoire ubuesque qui commence à faire parler aux États-Unis. En effet, si l’adolescente a bien commis un délit en s’en prenant à sa mère, Grace demeure une jeune femme noire de 15 ans seulement, souffrant de troubles importants de l’attention et punie sévèrement par la justice, qui la surveille de très près depuis le mois d’avril. Au point qu’outre-Atlantique, nombreux sont ceux qui voient dans ce cas un exemple de racisme systémique de l’univers carcéral américain dans lequel les mineurs en particulier n’ont aucun moyen de se faire entendre.

Article Lu 1164 fois

Lundi 27 Juillet 2020




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State