Référence multimedia du sénégal
.
Google

Anta Babacar Ngom, présidente de l’édition 2017 du forum « Les Héroïnes » : « Les femmes veulent faire bouger les lignes »

Article Lu 11334 fois

Le choix du Groupe Jeune Afrique, organisateur du Forum « Les Héroïnes », s’est porté sur Anta Babacar Ngom, directrice de Sedima. Dans cet entretien, elle revient sur les préparatifs et les enjeux de cette rencontre qui célèbre le leadership féminin.



Anta Babacar Ngom, présidente de l’édition 2017 du forum « Les Héroïnes » : « Les femmes veulent faire bouger les lignes »
Vous avez été choisie pour présider l’édition 2017 du Forum « Les Héroïnes » organisé par le Groupe Jeune Afrique au Sénégal. Où en êtes-vous avec les préparatifs de ce projet ?
C’est un grand honneur pour moi de participer à une initiative d’une telle portée. Il va y avoir un avant et un après « Les héroïnes ». Pour la première fois, un forum permettra à près de 300 femmes dirigeantes de partager une plateforme de networking exceptionnelle, se poser les bonnes questions et transmettre aux dirigeantes de demain les vraies réponses aux enjeux auxquels elles seront confrontées. C’est une fierté encore plus grande d’avoir été choisie par Jeune Afrique pour présider cette édition. Le forum est le premier rendez-vous dédié au leadership féminin en Afrique … Il doit faire date.

Aujourd’hui, nous sommes à quelques jours de l’événement (Ndr : samedi 18 novembre 2017 au Radisson Blu de Dakar) et tout se passe pour le mieux. Les équipes sont en ordre de bataille et travaillent pour que les 300 participantes vivent une expérience inoubliable. Chaque dirigeante doit sortir du forum avec une soif de partager décuplée ; chaque aspirante dirigeante doit sortir du forum avec les clés du leadership pour se construire un destin dans l’Afrique d’aujourd’hui. Toutes les énergies sont mobilisées, pour que ce soit une journée d’intenses partages sur la question du leadership féminin et des leviers de son établissement, pour le plus grand bénéfice de nos sociétés.

Comment les dirigeantes sénégalaises ont-elles accueilli cette initiative ?

La particularité positive du Sénégal, c’est que nous sommes plusieurs générations de dirigeantes à partager une même vision du leadership féminin. Nous sommes nombreuses et avons, malheureusement, très peu d’occasions de communiquer et de partager. Du coup, toutes ces initiatives qui nous permettent de communier sont favorablement accueillies par toutes les dirigeantes. Je profite de votre tribune pour rendre un hommage appuyé à la Première Dame du Sénégal pour son engagement auprès des femmes leaders et pour son action en faveur de l’émergence d’un leadership féminin fort au Sénégal. Je remercie également tous ces hommes qui ont compris et qui se lèvent et s’engagent pour que nos sociétés profitent davantage des valeurs et du leadership de leurs femmes. Une mention spéciale est décernée au Haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire, le général de division Meissa Niang, qui a promu l’intégration des femmes dans la gendarmerie et en particulier dans les forces armées.

Le concept « Les Héroïnes » a été lancé pour inciter les chefs d’entreprises du continent à promouvoir les femmes à des postes de responsabilité. Est-ce que l’initiative a fait bouger les lignes ?
En Afrique en particulier, le recul économique directement imputable aux disparités entre les genres est évalué à 95 milliards de FCfa par an. Ce manque à gagner est aberrant et inacceptable. Les panels et débats du forum vont tous dans le sens de la génération de solutions concrètes à ce type de problématique qui, si nous n’y prenons garde, retarderont inéluctablement la marche du continent vers le développement. A notre petite et humble échelle, nous avons fait bouger les lignes dans la mesure où la prise de conscience monte crescendo et la sensibilité est réelle quant aux enjeux de promotion du leadership féminin à tous les niveaux.

Le forum aura fait bouger les lignes si dès à présent, nous considérons avec plus d’attention l’exigence de scolarisation des filles, l’inclusion des filles aux filières scientifiques, la résorption de toutes les disparités entre les genres et l’égal accès à l’entreprenariat et au top management de nos entreprises et de nos institutions…

Réussir à travers le forum à faire que des leaders confirmées partagent leurs expériences et leurs «skills», avec des futurs leaders qui n’auraient sans doute pas eu l’opportunité de les rencontrer est en soit déjà gratifiant pour nous… les lignes ont bel et bien bougé.

Au départ, l’objectif était de sélectionner 300 à 400 femmes. Le processus s’est-il bien déroulé et quel est le nombre d’héroïnes retenues ?
Un sujet comme « la promotion du leadership féminin » tel que posé par « Les héroïnes » peut mobiliser beaucoup plus que 400 femmes. Les enjeux sont capitaux pour notre continent et force est de reconnaître que le Sénégal est en avance sur le sujet. Le processus s’est parfaitement bien déroulé. « Les Héroïnes » ont systématiquement connu un accueil positif.

Quel est le profil des femmes et en quoi cette participation leur sera utile ?
Le Forum rassemble des femmes leaders confirmées, de toutes générations, de divers secteurs d’activités avec des femmes aspirant au leadership ainsi que quelques hommes.

LeSoleil Propos recueillis par Mamadou GUEYE

Article Lu 11334 fois

Vendredi 17 Novembre 2017




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Décembre 2017 - 19:04 Un procès manifestement injuste

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State