Référence multimedia du sénégal
.
Google

Afrique subsaharienne : 68% des projets hôteliers se poursuivent, malgré les incertitudes liées à la pandémie (enquête)

Article Lu 1205 fois

Malgré les incertitudes liées à la crise sanitaire, 68% des projets hôteliers se poursuivent comme prévu en Afrique subsaharienne, selon une enquête du cabinet de conseil HTI Consulting. Dans ce contexte difficile, 21 nouveaux projets devraient même être réalisés en 2020.



Afrique subsaharienne : 68% des projets hôteliers se poursuivent, malgré les incertitudes liées à la pandémie (enquête)
« Sur un total de 219 projets hôteliers actuellement dans le pipeline en Afrique subsaharienne, une grande proportion (68%) de ces projets se poursuivent comme prévu, avec seulement 18% actuellement en suspens pour une période limitée et 13% en suspens indéfiniment », selon une enquête réalisée par le cabinet de conseil sud-africain HTI Consulting.

Les données ont été recueillies à partir d'une enquête qui a couvert 14 opérateurs régionaux et internationaux actifs dans l'espace hôtelier africain (41 marques hôtelières et 219 projets en cours de développement). Il s'agit notamment de Hilton Worldwide, Marriott International, Radisson Hotel Group et Accor Hotels.

Cette situation est due essentiellement à l’optimisme en matière d’analyse du secteur et de mise en place des perspectives sur le long terme chez la majorité des propriétaires d'hôtels (57%), malgré les défis et les obstacles sans précédent causés par la pandémie auxquels doit faire face l'industrie hôtelière africaine, constate le cabinet de conseil.

Dans ce contexte difficile, 21 projets d'hôtels (représentant 2946 chambres dans 15 pays africains) devraient même voir le jour en 2020, dont 52% des projets prévoyant des retards à court terme de 3 à 6 mois.

« Des retards à plus long terme [9 à 12 mois ou 12 mois et +] sont généralement envisagés sur les projets en phase de développement prématuré », commente Wayne Troughton, directeur général de HTI Consulting et principal rédacteur de l’étude. Et d’ajouter : « ces retards peuvent généralement être attribués à l'incertitude quant à la durée de la fermeture des frontières aériennes. Cependant, environ 30% des projets en construction ne devraient pas connaître un retard sur leur développement malgré la covid-19 ».

L’Afrique de l’Est reste la région la plus dynamique

L'Afrique de l'Est reste la région avec le pipeline hôtelier le plus solide de la zone subsaharienne, suivie de l'Afrique de l'Ouest puis de l'Afrique australe. L'Afrique de l'Est compte actuellement 88 hôtels de marque en phase de développement, alors que l'Afrique de l'Ouest en compte 84 et l'Afrique australe, 47.

Parmi les 21 hôtels qui doivent ouvrir leurs portes en 2020, l'Afrique de l'Est (40% de l'offre totale) verra 1134 nouvelles chambres entrer sur le marché dans les principales villes tel que Dar es Salaam (20%) et Addis-Abeba (20%). L'Afrique de l'Ouest prévoit 719 chambres en développement qui devraient ouvrir au cours de l’année 2020 notamment à Accra (28%) et Bamako (28%).

L'Afrique australe quant à elle compte 963 chambres qui devraient ouvrir, avec l'Afrique du Sud - Johannesburg (71%) et Durban (21%) -bénéficiant de la majorité de l'activité, suivie de la Zambie. Sur l'ensemble du pipeline de développement de l'Afrique subsaharienne, on compte 219 hôtels de marque (représentant 33 698 chambres) sur 38 marchés.

De nouveaux contrats en pleine crise sanitaire

Malgré la pression économique, de nombreux hôteliers ont réussi à conclure et à signer de nouveaux contrats avec des propriétaires d’hôtels pendant la période de confinement. Au total, 15 nouveaux contrats ont été signés par 7 opérateurs dans 8 pays, de mars à juin, fait savoir HTI Consulting. Ces contrats ont été signés dans les principales villes telles qu'Abidjan, Accra, Lagos et Durban, des marchés hôteliers solides et diversifiés avant la crise. « Ces villes devraient également se rétablir plus rapidement que celles secondaires », commente le cabinet.

Pour Wayne Troughton, « il est bon de présumer qu'une approche plus prudente sera adoptée par les propriétaires d'hôtels et les investisseurs pour évaluer leur stratégie d'investissement ». Toutefois, soutient-il, « les 2 à 3 prochains mois vont s'avérer cruciaux, car de nombreuses entreprises hôtelières n'ont pas de plans pour assurer la durabilité après cette période ».

Borgia Kobri





(Agence Ecofin)

Article Lu 1205 fois

Samedi 11 Juillet 2020




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State