Xibar.net - L'oeil critique du Sénégal


Référence multimedia du sénégal
.
Google

Actes contres nature: Les 23 présumés homosexuels devant le Procureur

Article Lu 1262 fois

Parmi les 25 présumés homosexuels qui fêtaient l’anniversaire et le mariage de M. Diaw, 23 ont finalement été déférés, hier, devant le Procureur pour actes contre nature et outrage aux bonnes mœurs. Les deux qui manquent à l’appel sont l’heureux marié M. Seck et un de ses amants.



Un monde fou s’est rendu, mardi dernier, aux alentours du commissariat de Dieupeul pour voir de près de quoi avaient l’air les 25 personnes suspectées d’être des homosexuels. Mais c’est finalement, hier, mercredi 21 octobre, qu’elles ont été déférées devant le Procureur de la République pour actes contre nature et outrage aux bonnes mœurs. Elles ont été interpellées à Sacré-Cœur extension, en face d’un jardin d’enfants très connu, suite à une dénonciation de riverains.
Ces derniers, sortis prendre de l’air dans le quartier, à cause d’une coupure d’électricité, ont remarqué des jeunes à la démarche efféminée qui entraient dans un appartement meublé. Ils ont décidé de les suivre et ont frappé à la porte de l’appartement. Les occupants ont d’abord refusé de leur ouvrir avant de les laisser entrer. Dans la maison, il y avait 32 flacons de lubrifiants, 9 tests Vih-Sida, 10 préservatifs, 1 parquet de lingettes, 2 alliances en métal blanc, 1 bouteille de shampoing, 1 boîte de maquillage, 1 paquet de pose-cils, 3 boîtes de rouge à lèvres, 5 colliers en métal jaune, 1 bouteille de gel fixateur de cheveux, 3 bouteilles de parfum, 1 support pour prise de vidéos et de photos. Dans l’une des chambres, au-dessus du lit deux places, il y avait l’enseigne « Heureux ménage » en lettres dorées avec des ballons de couleur rose et blanche.
Parmi les 25 fêtards, 2 ont réussi à s’enfuir avant l’arrivée des policiers. Il s’agit de « l’heureux époux », M. Seck, assistant social, né et domicilié à Bargny et d’un certain Khadim. Présenté comme le cerveau de la bande, Seck a fourni l’essentiel du matériel trouvé sur les lieux.
En l’absence de son «fiancé » qui a pris la clé des champs avec un de ses amants, M. Diaw, né en 1996, tailleur domicilié aux Parcelles assainies, s’est expliqué devant les hommes du commissaire Aissatou Ka de Dieupeul. C’était son anniversaire le 16 octobre. Puisque cela tombait un vendredi, il a préféré attendre samedi pour le fêter avec ses copains. Ainsi, il a chargé Oumar de lui louer un appartement à 30.000 FCfa pour les 24 h. M. Diaw a aussi remis 5.000 à Oumar pour la décoration de son nid d’amour. Quand il est arrivé samedi, il a trouvé son fiancé M. Seck et un certain Khadim en pleins ébats et a refermé la porte. Par la suite, il est parti se faire une petite beauté et M. Seck l’a trouvé dans leur chambre pour lui montrer leurs deux bagues de fiançailles. Diaw a avoué être un homosexuel depuis 2019 et révélé quelques noms de ses amants.
Parmi les autres suspects, il y a en majorité des tailleurs, un élève, un vendeur de chaussures, un mécanicien, un informaticien, un agent de sécurité à l’Ucad. Certains ont assumé leur homosexualité, d’autres l’ont nié. Ils sont âgés entre 17 et 30 ans et en sont en général à leur début, dans cette forme de pratique sexuelle.

SOLEIL Hadja Diaw GAYE

Article Lu 1262 fois

Jeudi 22 Octobre 2020




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Revue de presse | Blagues | Le miroir de l’entrepreneur





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State