Référence multimedia du sénégal
.
Google

Accusée de diffuser de manière frauduleuse le film «Femme d’Etat et d’Action», la 2stv précise

Article Lu 1191 fois

iGFM – (Daka) Dans un document parvenu à IGFM ce lundi, Cheikh Adramé Diop, le réalisateur du film Maimouna Kane « Femme d’Etat et d’Action » accuse la 2Stv de diffuser de manière frauduleuse ledit film. Jointe au téléphone, la directrice des programmes de la 2stv , Mme Françoise dit ne pas avoir affaire avec M. Adramé.



Accusée de diffuser de manière frauduleuse le film «Femme d’Etat et d’Action», la 2stv précise

Le film documentaire du journaliste, réalisateur Cheikh Adramé DIOP : « Maimouna KANE : Femme d’Etat et d’Action » a été frauduleusement diffusé par la 2STV le 07 mars 2019 avec la complicité et la volonté manifeste du professeur Fatou Sow SARR directrice Laboratoire Genre à l’IFAN, Université Cheikh Anta Diop de Dakar, puisque c’est elle qui a remis le film à Mme Ndiaye, Directrice Générale de la 2STV.

Les faits remontent le 07 mars dernier suite au décès de Mme Maimouna KANE, ancienne Secrétaire d’Etat à la Condition Féminine sous le régime du Président Léopold Sedar Senghor.

Ces faits relevant d’une extrême gravité et d’un préjudice énorme ont poussé le réalisateur du film Cheikh Adramé Diop par l’intermédiaire de son avocat de servir une sommation interpellative à Mme Fatou Sow SARR et à la 2STV.

Ces derniers refusant de donner suite à la mise en demeure, Cheikh Adramé Diop et ses avocats leur servent une assignation au tribunal pour répondre aux faits qui leur sont reprochés. Ceci est un combat de principe et nous comptons aller jusqu’au car ces actes commencent à devenir monnaie courante dans le domaine de la production, et ça repose la lancinante question du manque de considération des télévisions en vers les producteurs. Comment la 2Stv peut-elle accepter de diffuser un film proposé par Fatou Sow SARR qui n’est ni réalisatrice ni productrice et encore moins sans présentation d’aucun papier attestant la vente du film ou un contrat de cessation de droit d’auteur. C’est ce qu’on appelle de la légèreté

Concernant Fatou SOW SARR elle m’a prouvé sa mauvaise foi et son intention inavouée qui s’est encore caractérisée par le fait qu’elle a refusé de prendre la mise en demeure pour une femme qui se dit défendre la bonne application des lois et règlement du pays. Cependant, il faut dire qu’elle (Fatou Sow SARR) est loin de perpétuer l’œuvre de Mme Maimouna KANE comme elle la prétend. Mme Maimouna KANE mérite plus que ça. Et je me demande pourquoi se précipiter à la rendre hommage ? Et quel hommage ? Il faut dépasser les hommages à titre posthume, les déclarations et les veux pieux.

IGFM Cheikh Adramé DIOP

Article Lu 1191 fois

Lundi 13 Mai 2019




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State