Référence multimedia du sénégal
.
Google

AMINATA NIANE SUR L’AMENAGEMENT DE LA FORÊT CLASSEE DE MBAO : «C’est un projet très important, il ne faut surtout pas le politiser»

Article Lu 11280 fois

L’affaire du Plan d’aménagement de la forêt classée de Mbao n’est pas à politiser, selon Aminata Niane qui rappelle à El Hadj Malick Gackou, président du Conseil régional de Dakar, qu’«il n’y a pas de problème de milliards à se partager et d’enjeux au profit de tel parti ou tel autre». D’où l’invite à ne pas «politiser» ce «projet très important».



AMINATA NIANE SUR L’AMENAGEMENT DE LA FORÊT CLASSEE DE MBAO : «C’est un projet très important, il ne faut surtout pas le politiser»
La Directrice générale de l’Apix, Aminata Niane ne veut pas qu’on politise le Plan d’aménagement de la forêt classée de Mbao (Pacm). Présidant hier le lancement de la mise en œuvre du Pacm aux côtés du ministre d’Etat Djibo Ka et de Moctar Thiam, Directeur par intérim des Opérations de la Banque mondiale, Mme Niane a adressé un message à El Hadji Malick Gackou, président du Conseil régional de Dakar pour l’inviter à regarder l’intérêt de la communauté et ne pas faire du clanisme. «Je voudrais lancer un appel solennel au président du Conseil régional de Dakar, à tous les Sénégalais et à tous les responsables politiques pour leur dire que ce projet est un projet pour les Sénégalais, pour la région de Dakar et pour tout le Sénégal. C’est un projet très important, il ne faut surtout pas le politiser, c’est un projet qui doit être au-dessus de toutes les contingences».

En effet, selon la patronne de l’Apix, «il n’y a pas de problèmes de milliards à se partager et d’enjeux au profit de tel parti ou tel autre. J’ai vu la presse de ce matin (hier), rien de ce qui est dit ne correspond à la vérité». A l’en croire, «il s’agit de sauver la forêt classée de Mbao qui était en train de mourir et qui est presque morte. C’est 700 ha en train de mourir, qui deviennent un dépotoir. Et Dieu merci, il y a un grand projet d’autoroute à péage qui a bénéficié d’un financement au-delà des espérances, qui a le soutien de toute la communauté internationale, des bailleurs de fonds en plus du budget de l’Etat, et qui permet de régler des problèmes au tour de l’autoroute et bien au-delà de l’autoroute (restructuration des quartiers, inondations, et environnement). On a dit : ‘profitons de l’appui de nos partenaires, notamment la Banque mondiale, pour sauver la forêt classée de Mbao’».
D’après Mme Niane, l’autoroute va prendre 55 ha sur la forêt. Et grâce à cela, l’autoroute va permettre de mobiliser des financements que le ministère de l’Environnement n’avait pas pour restaurer cette forêt. Et de s’interroger : «Alors, est-ce qu’il y a de la place pour des guéguerres de politiciens ?» Et pour toute réponse, elle lance : «Je suis obligée de le dire haut et fort ici solennellement : qu’on arrête ! Ça, c’est un beau projet. On veut qu’à Dakar, il y ait un poumon vert comme le Hyde Park de Londres, le Central park de New York, le Bois de Boulogne ou Bois de Vincennes à Paris».
L’absence du président du Conseil régional de Dakar hier au lancement du plan, Aminata Niane la déplore. «Je le déplore, je vais l’appeler. Je ne souhaite pas qu’on s’attarde là-dessus. Peut-être qu’il y a eu des malentendus. Je suis la première surprise. C’est quelqu’un que je connais bien, que je respecte, j’ai eu à travailler avec lui, à l’appuyer quand il faisait le téléthon sur les inondations. C’est quelqu’un qui a une vision, beaucoup d’engagements et c’est un élu, donc je le respecte». Toutefois, elle tient à préciser : «L’Apix n’a de discorde avec personne. Nous, on ne veut avoir de discorde avec personne. Ce n’est pas notre business. Nous, notre business, c’est de contribuer au développement du Sénégal. On est avec toux ceux qui veulent construire le Sénégal, mais à condition qu’ils soient honnêtes, transparents et engagés».

Par ailleurs, s’agissant du budget évalué à 5 milliards de francs Cfa et dont seulement près d’un milliard est mobilisé aussi bien par la Banque mondiale que l’Etat du Sénégal, la directrice de l’Apix se veut rassurante. «Dans tous les projets, vous n’avez pas un chèque en blanc. Que ce soit 10 millions ou 10 milliards, vous évaluez le budget et vous démarrez étape par étape, vous engrangez les ressources au fur et à mesure. Pour un projet qui démarre et qui a déjà un quart de son budget, je pense que c’est un record. Cela augure que ce n’est pas un problème financier qui retarde le projet».

Bachir FOFANA
source Le Populaire

Article Lu 11280 fois

Jeudi 3 Février 2011





1.Posté par le 04/02/2011 12:23

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 14 Juillet 2020 - 08:01 L'actualité survolée du 14/07/2020

Lundi 13 Juillet 2020 - 09:49 L'actualité survolée du 13/07/2020

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State