Référence multimedia du sénégal
.
Google

9 pêcheurs disparus à Mbour : Les familles fustigent la réaction tardive de l’État

Article Lu 1101 fois

Les membres de la famille de Mamadou Diop, capitaine de la pirogue des 9 pêcheurs portés disparus en mer, n’ont pas apprécié la réaction tardive du gouvernement et son manque de soutien à la suite du drame qui les frappe. Le ministre de la Pêche, qui leur a rendu visite hier, les a rassurés quant à la détermination de l’Etat à poursuivre les recherches pour retrouver leurs proches.



9 pêcheurs disparus à Mbour : Les familles fustigent la réaction tardive de l’État
La visite du ministre de la Pêche et de l’économie maritime, après plus de deux semaines de disparition des 9 pêcheurs du quartier Golf de Mbour, n’a pas fait que des heureux. Car du côté de la famille de Mamadou Diop, le capitaine de la pirogue à bord de laquelle avaient embarqué les pêcheurs portés disparus, la réaction tardive de l’Etat et son manque de soutien ont été décriés. Des propos qui n’ont pas ébranlé le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye. «Il n’y a aucune réaction tardive de l’Etat. C’est vendredi nuit que nous avons été informés et nous avons mis en branle tout ce qui devait être fait. Même bien avant, la Marine était sur les traces de ces pêcheurs disparus et c’est le président de la République qui a décidé que je vienne ce lundi», a déclaré le ministre de la Pêche et de l’économie maritime.
Le ministre a rassuré la famille de Mamadou Diop que l’Etat va déployer tous les moyens pour trouver ces pêcheurs. «Nous avons commencé déjà au niveau naval avec des patrouilleurs, au niveau aérien aussi les recherches. Nous avons saisi les pays voisins comme la Guinée-Bissau pour qu’ils nous aident à faire ses recherches de leur côté pour que nous puissions retrouver ses 9 pêcheurs», a relaté Omar Guèye.

Efforts de l’Etat et conseils du ministre
Interpellé sur les nombreux accidents en mer, le ministre de la Pêche a rappelé que cette sécurité en mer est partagée entre l’Etat et le pêcheur. «En ce qui concerne l’Etat, vous savez que 20 000 gilets sont livrés chaque année pour que les pêcheurs puissent les mettre, en cas de danger. Il y a aussi les infrastructures, avec la construction de quais de pêche, les moteurs, les sites de transformation et les subventions, la géo localisation est en test, voilà ce que l’Etat peut faire», a listé M. Guèye.
A côté de ces efforts, il a invité les pêcheurs qui sont à terre de signaler tout pêcheur qui devait rentrer et qui n’est pas à quai. «Mais éviter d’attendre 5 à 6 jours avant de le signaler. Malgré tout, nous continuerons davantage à conscientiser pour que pareil drame ne se passe pas. Mais il y a des choses qui se passent en haute mer sans que l’Etat ne soit au courant. C’est le cas de cet accident dont nous avons été informés une semaine après», a déploré M. Guèye.
Pour rappel, ces pêcheurs, au nombre de 9 qui étaient partis en mer depuis le 26 avril dernier et qui devaient juste faire une semaine, ne sont toujours pas rentrés sur Mbour. Selon certains témoins, l’équipage dont l’âge varie entre 18 et 40 ans devait se rendre sur les rives de la Casamance et de la Guinée-Bissau.
abciss@lequotidien.sn

Article Lu 1101 fois

Mardi 15 Mai 2018




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State