Référence multimedia du sénégal
.
Google

Ziguinchor : ''3000'' Manifestants à la marche du Front ‘’Siggil Senegal’’

Article Lu 1509 fois

Près d’un millier de personnes, selon les observateurs, et plus de 3000 selon les organisateurs ont manifesté, dimanche à Ziguinchor (sud), pour protester notamment contre la vie chère, à l’appel du Front Siggil Senegaal, coalition regroupant une vingtaine de partis d’opposition.



Ziguinchor : ''3000'' Manifestants à la marche du Front ‘’Siggil Senegal’’
La manifestation a pris départ au rond point Bélal Ly. Elle visait aussi à ‘’protester contre la cherté insoutenable des produits de première nécessité, la violation habituelle du calendrier électoral et la mauvaise gouvernance’’. Le cortège des manifestants s’est ébranlé aux environs de 11 heures, peu après l’arrivée sur les lieux du secrétaire général de la Ligue démocratique/ Mouvement pour le Parti du Travail (LD/MPT), Abdoulaye Bathily, et de la responsable du Parti socialiste (PS), Aminata Mbengue Ndiaye.

Une foule s’était déjà formée sous les arbres qui bordent le rond point lorsque les chefs de file des marcheurs arrivent sur place où plusieurs cars avaient déjà fini de faire des rotations pour y faire venir des militants.

Peu après l’arrivée d’Abdoulaye Bathily, de Aminata Mbengue Ndiaye et des autres leaders du FSS, le cortège s’ébranle, prenant d’abord la direction du carrefour ‘’Esso’’, situé à quelques mètres plus loin.

De là, les marcheurs se sont dirigés vers Saint-Maure, le marché central qu’ils ont traversé, avant de retourner au Rond Point Bélal Ly, où leurs têtes de file, Abdoulaye Bathily et Aminata Mbengue Ndiaye se sont adressés à la presse.

A l’aide d’une sonorisation juchée sur un véhicule découvert qui avance au pas, les organisateurs ont dénoncé, à toutes les étapes de la marche, la gestion du pays, insistant particulièrement sur la cherté du coût de la vie.

Tout au le long des différentes artères qu’ils ont arpentées, les manifestants ont arboré des pancartes, pour montrer leur colère et leur opposition à la hausse du coût de la vie.

Sur ces pancartes, on pouvait ainsi lire : ‘’Nous avons faim’’, ‘’Halte à la gabegie’’, ‘’Pour une réduction du train de vie de l’Etat’’, ‘’Nous voulons passer l’entrée en sixième’’, ‘’l’école est malade’’...

Encadrés depuis le départ du cortège par des éléments du Groupement mobile d’intervention (GMI), les marcheurs avaient aussi porté, en plus du drapelet aux couleurs de leur parti, des brassards rouges sur la tête ou au bras.

Certains d’entre eux arboraient aussi des sacs de riz vides, qu’ils brandissaient pour exprimer leur colère face à la hausse du prix de cette denrée de consommation courante au Sénégal.

D’autres avaient tout simplement transformé ces sacs de riz vides en chapeau qu’ils portaient sur la tête. Pour exprimer sa colère face à la hausse du prix, une femme, la trentaine passée, elle avait elle préféré organiser un concert de casserole. Elle tenait entre ces mains deux petits couvercles de marmites qu’elle tapait l’un contre l’autre.

Source: APS

Article Lu 1509 fois

Lundi 26 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State