Référence multimedia du sénégal
.
Google

ZIGUINCHOR - LES ETUDIANTS AU JUGE ENSEIGNANT: «Latyr Niang réglait un vieux compte avec nous»

Article Lu 11762 fois

«Les meilleurs étudiants sont à l'Université de Dakar ou à Saint-Louis.» Cette phrase qu'avait lâchée l'assesseur du président du tribunal, Latyr Niang lors du procès des étudiants de l'Université de Ziguinchor le mardi dernier continue de faire des émules. Pour les étudiants, son attitude est revancharde. Parce que son cours a été par le passé jugé médiocre par les étudiants, qui se sont également opposés à ce que Latyr Niang prenne en charge des étudiants de 3è année.



ZIGUINCHOR - LES ETUDIANTS AU JUGE ENSEIGNANT: «Latyr Niang réglait un vieux compte avec nous»
L'intervention de l'assesseur Latyr Niang avait laissé perplexe plus d'un assistant au procès des étudiants au tribunal correctionnel de Ziguinchor. En fait, après ses cri­tiques sur le niveau des étudiants de l'université de Ziguinchor lors du procès de mardi dernier, des voies d'étudiants s'élèvent en disant que l'assesseur a profité du procès pour régler un vieux compte aux étu­diants qui ont déploré la qualité de ses cours de droit civil en première année.

S'adressant au leader du mouve­ment estudiantin, Madia Diop Sané et ses trois co-accusés devant la barre - poursuivis pour avoir incen­dié le véhicule de l'Inspection d'académie de Zinguinchor et trou­bles à l'ordre public, l'assesseur du juge avait soutenu ceci : «Vous savez que vous ne remplissez pas les condi­tions, c'est pourquoi vous êtes à l'uni­versité de Ziguinchor, car les bons étudiants sont à l'université de Dakar ou de Saint-Louis.» Cette phrase a suscité un tollé dans les rangs de l'assistance qui l'avait désapprouvée par des murmures. Après le procès dont le verdict est attendu le 26 jan­vier courant, la «maladresse» du juge assesseur amène toujours des res­ponsables de la société civile à élever le ton et à s'interroger sur la mau­vaise étiquette collée à l'université de Ziguinchor. Une sortie qui vient une fois de plus confirmer l'idée véhiculée et selon laquelle «l'Université de Ziguinchor est un grand collège ou la case des tout grands», comme les étudiants aimaient l'appeler. Des langues se sont déliées et d'autres faisant le rapprochement entre les difficultés que traverse l'Université de Ziguinchor -qui se veut un pôle d'ex­cellence- et la qualité des enseigne­ments avec le manque d'infrastruc­tures.

Après quelques investigations pour savoir les rasions qui ont conduit l'assesseur à tenir de tels propos, il s'est avéré que le concerné dispensait, l'année dernière, des cours de Droit Civil aux étudiants de première année. Seulement, nom­breux ont été des étudiants qui ont manifesté leur insatisfaction de l'en­seignement dispensé par M. Niang. Parce que affirmant ne rien com­prendre de son cours. «Il ne parlait presque pas et il nous renvoyait tout le temps aux ouvrages sans même en expliquer la teneur», nous confie un de ses anciens étudiants. A l'univer­sité de Ziguinchor, jusqu'à un passé récent, il n'était pas surprenant de voir des professeurs du lycée Djignabo venir dispenser des cours à l'annexe de l'université située au quartier Kenya. «Nous n'avions pas compris puisque nouveaux étudiants on ne savait pas comment ça se passe», nous enseigne un étudiant en troisième année, qui lui égale­ment suivait les cours de Latyr Niang. «C'est parce qu'il n'a pas apprécié le veto des étudiants quand il a voulu prendre en charge les étu­diants en licence. Les étudiants avaient apposé un niet catégorique à ce désir», nous renseigne-t-il. D'ailleurs, poursuit-il, «Laytr Niang professeur ne nous a jamais par­donné cela.» «Il disait que nous som­mes des étudiants de première année donc, incapables et pas assez outillés pour juger la qualité de son enseignement.» Cela expliquerait ainsi les rai­sons qui motivent l'assesseur à tenir des propos du genre pour régler ses comptes. «Le ton qu'il avait utilisé pour s'adresser aux prévenus, lors du procès, en dit long sur cette vieille rancune qui l'a toujours habitée.»

En attendant le verdict qui sera donné le 26 janvier prochain, plu­sieurs personnalités de la société civile dont Nouha Cissé, le proviseur du lycée Djignabo et Ousmane Diémé, le président régional des associations de parents d'élèves s'activent à trouver une solution définitive et consensuelle à la crise universitaire qui sévit depuis le début de l'année académique.

Boubacar SOW
Source Walf Grand Place

Article Lu 11762 fois

Samedi 16 Janvier 2010





1.Posté par Une etudiante de droit le 16/01/2010 23:59
Un gars que des nullards jugent nul ne peut être qu'archi-nul.C'est lamentable de sortir de tels propos !!!

Quant à notre niveau je suis d'accord que l'on soit nul, mais également, Il y'a des profs très très nuls et mal intentionnés aussi(de vrais pervers).

La majeure partie des juges de Ziguinchor donne des cours de droit à l'univ et sincerement tout ce qui les intéressent ce sont les nanas.

Mais le problème majeur c'est le département de droit dirigé par le couple SARR: le mari a essayé de sauter toutes les filles de ma classe dont moi je me souviens un jour quand j'étais en première année il a voulu m'embrasser dans son bureau après avoir menacé de me punir pour une faute que j'ai pas faite,la toubab elle(Mme SARR): elle n'a aucun respect pour nous.

2.Posté par Un etudiant le 17/01/2010 00:10
Regarder parmi les étudiants admis au CFJ ce latyr niang etait le dernier donc qu'il se taise.

http://www.jo.gouv.sn/imprimer.php3?id_article=3619

3.Posté par klkomkmklp le 18/01/2010 17:33
jkjkk

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State