Référence multimedia du sénégal
.
Google

Youssou Ndour et le Positive Black Soul défient le régime libéral

Article Lu 12323 fois


Youssou Ndour et le Positive Black Soul défient le régime libéral
Lepeuple-sn.com (Dakar)-Les incessantes coupures d’électricité ainsi que les récurrentes inondations n’ont pas laissé de marbre le chanteur Youssou Ndour et le célèbre groupe de rap sénégalais Positive Black Soul. Le roi du mbalakh a lancé ce mardi sur internet une chanson intitulée ‘’Leep mo lendem’’ ou ‘’tout est obscur’’ en français. Quant aux précurseurs du rap au Sénégal, ils expriment leur mécontentement à travers un morceau ayant pour titre ‘’Da fa doy’’, c’est à dire ‘’ça suffit’’. Ces artistes entendent interpeller par cette manière les autorités du pays face au malaise social qui ronge de plus en plus le Sénégal. Sur un air de ‘’Obladi Oblada’’, un tube du groupe anglais Beatles, Youssou Ndour se fait le porte parole du peuple pris en otages par les délestages de la Société nationale de l’électricité. ‘’ Coupure le matin, coupure le soir. Le peuple est fatigué d’être toujours dans le noir. Vous nous faites souffrir et vous nous cachez la vérité’’, lance le chanteur. Dans cette chanson très engagée Youssou Ndour se dit révolté par les agissements de la Senelec qui bénéficie pourtant de milliards de francs de l’Etat. Pour le roi du mbalakh, le mauvais sort est entrain de s’acharner sur le peuple sénégalais. ‘’Les inondations mêlées aux coupures, mon Dieu où allons-nous’’, s’inquiète t’il. Ce n’est pas la première fois que Youssou Ndour utilise son micro pour dénoncer les coupures de courant. A la fin des années 90, sous la présidence du socialiste Abdou Diouf, le chanteur avait déjà sorti le tube "boulen coupé" (arrêtez les coupures d'électricité, en ouolof). ‘’Da fa doy’’ crient de leur côté les rappeurs du PBS. Dans un clip vidéo circulant sur la toile ils disent stop aux coupures de courants. Des images des émeutes causées ces dernières semaines par les délestages ainsi que celles de la banlieue dakaroise pataugeant dans l’eau des dernières pluies diluviennes accompagnent cette chanson engagée. Pour Didier Awadi ça suffit ‘’trois fois, quatre fois qu’on me fuck tout le matos, qui va payer ? Samuel Sarr ne sera jamais au courant, le président aussi’’, tonne t-il. Très incisif, ce rappeur se dit énervé par cette situation. Les rappeurs de la Sicap montrent aussi qu’ils ne sont pas insensibles au sort de la banlieue. Pour eux ‘’dans la banlieue y a pleine vue sur la merde, inondation partout c’est la consternation’’. Ces deux chansons dénonçant le mal vivre sénégalais risquent de devenir les tubes de l’été, tant elles surfent sur la vague de mécontentement de la population sénégalaise. Elles montrent que les artistes sénégalais sont prêts à servir de porte étendard des revendications du bas peuple. Au risque de froisser le régime libéral en place, Youssou Ndour et le Positive Black Soul endossent des habits d’artistes engagés, à leurs risques et périls. Par cette posture, ils suivent les traces de la sud africaine Myriam Makeba connue pour sa lutte acharnée contre le système de l’apartheid et de l’ivoirien Tiken Jah Facoly, pourfendeur du régime de Laurent Gbagbo.

Farba Alassane Sy
Source Lepeuple-sn.com

Article Lu 12323 fois

Mercredi 9 Septembre 2009





1.Posté par dieufdieul le 09/09/2009 07:14
diadieuf baye fall du peuple
DIAMBAR
dieufdieul

2.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 09/09/2009 08:07
Si un jour la destinée du Sénégal devait être confié à un gamin de Papouasie, il faudrait qu'il comprenne ce à quoi correspond le mardi du walo , le sacrifice de " talatay der" le mardi 7 mars 1820.
Si un jour le sénégal devait être dirigé par un singe importé comme moïssa wade venu de Patagonie, il faudrait qu'il prouve qu'il sait ce qui s'est passé à paos koto.
===Le jeudi 30 novembre 1865, l'armée de Maba Diakhou Bâ dirigée par un certain lat dior ( fils de Ngoné Latyr fall) et son cousin Alboury Ndiaye ( le fils de Seynabou diop), a infligé une cinglante défaite Pinet Laprade dans la vallée de Pathé Badiane près de Paos Koto .
La chanson de You Ndour nous rappelle tout cela. merci youssou.
Ceux qui savent dire cela dans une de nos langues nationales comprennent....
Ils comprennent le témoignage courageux et véridique du bour Sine Koumba Ndoffène en faveur du Cheikh Ahmadou Bamba, en départ pour l'exil.


3.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 09/09/2009 08:10



Wade est le plus incompétent d'entre nous mais ,

mais son fils Karim Moïssa , est pire qu'un singe saccageur importé de la fôret gabonnaise



Si un jour la destinée du Sénégal devait être confié à un gamin de Papouasie, il faudrait qu'il comprenne ce à quoi correspond le mardi du walo , le sacrifice de " talatay der" le mardi 7 mars 1820.
Si un jour le sénégal devait être dirigé par un singe importé comme moïssa wade venu de Patagonie, il faudrait qu'il prouve qu'il sait ce qui s'est passé à paos koto.
===Le jeudi 30 novembre 1865, l'armée de Maba Diakhou Bâ dirigée par un certain lat dior ( fils de Ngoné Latyr fall) et son cousin Alboury Ndiaye ( le fils de Seynabou diop), a infligé une cinglante défaite Pinet Laprade dans la vallée de Pathé Badiane près de Paos Koto .
La chanson de You Ndour nous rappelle tout cela. merci youssou.
Ceux qui savent dire cela dans une de nos langues nationales comprennent....
Ils comprennent le témoignage courageux et véridique du bour Sine Koumba Ndoffène en faveur du Cheikh Ahmadou Bamba, en départ pour l'exil.



4.Posté par Modu-Modu le 09/09/2009 09:28
Il faut pas se précipiter de remercier Youssou Ndour . Posez vous des questions. Ce morceau est-il fait par dévotion pour une cause nationale ou juste par calcul d'intérêts. Tout laisse à croire que Youssou veut fouetter le régime (défaillant sur toute la ligne, notons le). Cela ressemble bien a du marchandage ou un règlement de compte pour le retard dans la délivrance de la licence de télévision qu'il a demandée. A coup sûr Youssou Ndour changera de ton dès qu'il aura sa licence. Il est opportuniste! Ne dites pas que Youssou se pose en porte-étendard des revendications du peuple, mais plutôt de ses intérêts. ON EST PAS DUPE ! IL SURFE SUR LA VAGE DES MECONTEMENTS POUR REGLER DES COMPTES. YOUSSOU - PDS : KIFF-KIFF

5.Posté par mousse le 09/09/2009 09:44
il est grand temps pour que le peuple se souleve contre ces detracteurs qui on ruine le pays a jamais.........il faut etre lache........de garder le silenec dans cette situation que le pays traverse..........nous devons dire non a ces grands voleurs d etat qui ont mis le pays dans la merde.........actuellement rien ne va .......wade et son gang sont entrain de nous nuire a jamais.....

6.Posté par diaw le 09/09/2009 11:31
Le véritable soulévement se fera par les urnes en 2012 "mousse". L'erreur a été commise, on y peut rien; abstenons d'user de la violence , ça ne fera qu'empirer la situation déjà alarmante du sénégal. Je pense que la leçon a été suffisamment comprise et je pense qu'en 2012,les sénégalais sauront jauger le bon candidat, celui qui sortira notre pays des décombres. Surtout pas Tanor et le parti socialiste, ils sont pires

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State