Référence multimedia du sénégal
.
Google

« Yaw la done khar » de fakoly : Un album aux élans romantiques

Article Lu 1636 fois

Fakoly. Ce nom ne dit rien à la plupart des Sénégalais. Pourtant, il commence à sortir peu à peu de l’anonymat au Sénégal. Cette chanteuse vient de mettre sur le marché son premier album intitulé « Yaw La Done Khar » accroche un public varié. Ce produit est déjà bien vendu aux Etats-Unis en attendant sa sortie au Sénégal.



Loin de l’effervescence du monde du Show-biz dakarois, Fakoly, une jeune demoiselle élancée, tisse sa toile paisiblement sur le site touristique de Saly. Ici, elle est presque sortie de l’anonymat pour entrer dans le monde des célébrités de la ville touristique. Elle, avec les 9 membres de sa formation, tournent 2 à 3 fois par semaine dans les boîtes de Saly. Cette jeune originale du village de Atépa Goudiaby avait fondé son groupe voici 4 ans avec les ambitions bien précises : celles de marquer la scène musicale sénégalaise. L’afro-beat c’est son style préféré. Elle ne le regrette pas son choix. Son premier album intitulé « Yaw La Done Khar » paru le 7 mai est vendu à plusieurs centaines d’exemplaires aux Etats-Unis « Mon premier album se vend très bien. Cela me réconforte de mettre sur le marché d’autres produits », soutient-elle.

« Yaw La Done Khar » sortira dans les prochains mois au Sénégal. Ce décalage de parution explique-t-elle est lié au séjour de l’artiste aux Etats-Unis pour les besoins de la promotion. Mais au fond, qu’est-ce que cette jeune dame chante ? Le titre de l’album « Yaw La Done Har » est révélateur du romantisme qui voile et voilera ses messages chers.

« Le romantisme sera au cœur de mes compositions », confie-t-elle. Mais Fakoly est aussi sensible au phénomène de la société comme les enfants malades. Elle fustige les commérages. Elle célèbre la paix. Elle prie pour la paix en Casamance. A travers la musique, elle a découvert une manière enjouée d’extérioriser ces faits de société qui lui tiennent à cœur.

Si l’afro-beat lui porte chance, la chanteuse n’écarte pas de faire des compositions en Mbalax. « Tout début est difficile. Dans l’avenir, il se pourrait que je fasse un peu de Mbalax », confie la jeune demoiselle. Produite par Rock-Mbalax, Fakoly est consciente de la rigueur du monde la musique, c’est pour cela qu’elle se serre tout comme les autres membres du groupe pour émerger. « Rien n’est facile dans la vie. Tous les membres sont des bosseurs. Nous travaillons davantage », indique la chanteuse. Elle jette un regard mitigé sur les tenues des chanteuses ou danseuses sur cette scène. Pour cette dernière, il faut impérativement que le port vestimentaire se marie avec le style de musique.

Elle a aussi bien la collaboration dans ses activités professionnelles. Elle a de solides relations avec des rappeurs et la vedette thiéssoise, Ma Sané. « J’entretiens de très bonnes relations avec Ma Sané. Nous projetons de faire un duo », annonce Fakoly. L’encadrement et le soutien des acteurs culturels dont elle bénéficie et son dévouement pour la musique sont des atouts qui contribueront à coup sûr à la hisser au-devant de la scène musicale dans les années à venir.

Source: Le Soleil

Article Lu 1636 fois

Mardi 25 Mars 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State