Référence multimedia du sénégal
.
Google

YEUMBEUL-ROUTE DE BOUNE Un marabout malien viole et engrosse sa fille adoptive

Article Lu 13142 fois


Originaire du Mali et se disant marabout, un handicapé du nom de Mamadou Diallo a été mis aux arrêts par le poste de police de Yeumbeul avant d’être déféré au parquet vendredi dernier. Mamadou Diallo est accusé d’avoir entretenu des rapports intimes avec sa fille adoptive âgée juste de 14 ans. Des viols répétés au terme desquels l’adolescente s’est retrouvée avec une grossesse. Après avoir reconnu les faits lors de son interpellation par les éléments de la section de recherches, le marabout est revenu sur ses aveux. Il y’a quelques semaines, le sieur Mamadou Diallo âgé de 42 ans débarquait au poste de police de Yeumbeul pour déposer une plainte contre son beau-père. Selon Mamadou Diallo qui rappelons –le, est handicapé des deux pieds, son beau-père s’opposait à ce qu’il retourne à son pays natal le Mali accompagné de sa fille adoptive. L’enquête ouverte a cet effet a finalement débouté Mamadou Diallo. Furieux il s’en est alors pris violemment à sa fille adoptive au point que cette dernière décida de fuguer et d’aller s’installer au domicile de son grand-père Bakary Ouattara à Pikine-rue 10. Mais quelques jours seulement après l’arrivée de l’adolescente, son grand-père constate qu’elle se plaint régulièrement de maux de ventre et qu’elle ne cessait de vomir. « Cela m’a particulièrement surpris et je l’ai amenée en consultation au centre social de Guédiawaye » soutient le grand-père de l’adolescente qui dans les locaux du centre social manqua de s’évanouir lorsqu’il lui a été signifié que sa petite fille est enceinte de quatre mois. Pour tirer cette affaire au clair, un conseil de famille est convoqué à Yeumbeul sur la route de Boune au domicile du marabout-handicapé afin de découvrir l’auteur de la grossesse. Au cours de ce conseil de famille qui, on l’imagine a été houleux, Mamadou Diallo après avoir longtemps tergiversé finit par reconnaître avoir à plusieurs reprises violé l’adolescente. L’affaire est alors immédiatement portée au poste de police de Yeumbeul.
Le témoignage poignant de la fille adoptive du marabout

Entendue par les enquêteurs, M.S l’adolescente est revenue dans les détails sur les viols répétés que lui a toujours imposés son père adoptif « Ma première conjonction sexuelle avec mon père adoptif remonte à 2003. À l’époque je venais juste d’avoir 09 ans. Ma mère était absente de la maison car se trouvant à Pikine. Mon père adoptif m’avait à l’époque appelée pour me dire qu’il avait envie de coucher avec une fille vierge et qu’il voulait le faire avec moi. Il avait l’habitude de me bastonner et de peur qu’il ne recommence à me frapper, j’ai accepté. Je venais ainsi de découvrir pour la première fois ce qu’est un rapport sexuel. Du sang avait coulé de mes parties intimes. Ma mère à son retour avait constaté que j’avais changé mais mon père adoptif lui avait fait savoir que je suis malade. Mais depuis il n’a jamais cessé de me violer. Je n’ai jamais osé en parler à quelqu’un car mon père adoptif qui est également marabout menaçait de me jeter un mauvais sort. Tous nos rapports ont eu lieu dans la chambre. Ma mère finalement au courant n’a rien dit. Elle avait également peur de mon père adoptif. »

Il faut préciser que lors de son passage devant les enquêteurs, la mère de l’adolescente a battu en brèche les déclarations de sa fille. Si l’on se fie à ses déclarations, elle n’a jamais su qu’elle partageait le même homme avec sa fille « Je n’ai jamais été au courant que mon époux entretenait des rapports sexuels avec ma fille. Certes nous occupons une seule chambre que je partage avec mon époux, mon fils âgé de sept mois et ma fille M.S. Ce que mon mari a fait est inqualifiable. C’est le sommet de la perversion » a déclaré entre deux sanglots F. Traoré la mére de l’adolescente.

Invité par les enquêteurs à livrer sa version des faits, Mamadou Diallo après avoir reconnu la paternité de la grossesse que porte sa fille adoptive a finalement tout nié lorsque son arrestation lui a été signifiée. « J’ai avoué dans le bureau du commissaire, mais je l’ai fait sous l’effet de la pression. Je ne suis pas l’auteur de la grossesse que porte ma fille adoptive ». Une déclaration que le marabout a vite ravalée lorsqu’il lui a été rappelé sa tentative d’étouffer l’affaire en décidant de retourner au Mali avec sa fille adoptive.

Source: L'observateur

Article Lu 13142 fois

Lundi 26 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State